Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

D’un membre à l’autre : le détecteur de chaleurs PetTech évalué par un éleveur, membre du CCC depuis dix ans.

Est-ce trop beau pour être vrai? C’est la question que Brandy Wells, membre éleveur du CCC, s’est posée lorsqu’elle a entendu parler du détecteur de chaleurs Draminski. Brandy, membre du CCC depuis 10 ans, a décidé de mettre à l’épreuve le détecteur pendant une année entière – et d’en comparer l’efficacité avec des tests traditionnels de progestérone.   

Un membre du CCC partage son expérience

Brandy Wells de MBM Bulldogs, membre du CCC, partage son expérience (y compris de jolies photos de ses chiots) avec le détecteur de chaleurs Draminski de PetTech Solutions.  

« Nous élevons des bouledogues anglais. Nous avons acheté le détecteur de chaleurs de PetTech Solutions il y presqu’un an et nous sommes ravis. C’est le meilleur investissement que nous ayons pu faire pour notre programme d’élevage. 

Nous étions à la recherche d’une alternative aux tests de progestérone car ils étaient devenus onéreux et selon la femelle concernée, il fallait de quatre à sept tests par cycle de chaleurs. En effectuant des recherches en ligne, nous avons découvert le détecteur de chaleurs. De prime abord, cela nous a semblé trop beau pour être vrai. Nous en avons discuté et avons conclu que nous en avions assez des tests de progestérone et n’avions rien à perdre, donc cela valait la peine d’essayer. 

Nous avons acheté le détecteur de chaleurs avec un certain scepticisme. Nous avons décidé, pour avoir l’esprit tranquille, d’utiliser le détecteur de chaleurs avec les tests de progestérone et de comparer les résultats.

Lors de l’apparition des chaleurs de notre première femelle, nous avons utilisé la sonde tel qu’indiqué dans le manuel et nous avons inscrit les résultats. Nous avons effectué deux cycles de mesure par jour, un avant de se mettre au lit le soir, et l’autre dès le lever le matin. Un soir, la mesure avait augmenté et au réveil le lendemain, elle avait diminuée considérablement. Selon les directives, le moment de saillie optimal serait au cours des 24 à 48 heures suivantes et nous l’avons accouplée à la limite de 48 heures. Étant toujours sceptiques, nous avons aussi effectué un test de progestérone et nous avons eu la surprise de constater que les résultats correspondaient parfaitement avec ceux du détecteur de chaleurs. 

Nous avons à ce jour accouplé quatre femelles dans le cadre de notre programme d’élevage en utilisant le détecteur de chaleurs et nous avons eu quatre gestations réussies! En comparant les résultats du détecteur de chaleurs avec des tests de progestérone dans trois des cas, nous avons pu constater que les résultats étaient les mêmes – le quatrième cas s’est produit pendant la période des fêtes et des tests de progestérone n’étaient pas disponibles. Nous avons donc fait confiance au détecteur de chaleurs et avons tout juste obtenu la confirmation d’une gestation. 

Nous sommes très heureux d’avoir décidé d’acheter le  MBM-Bulldogs-Scarlet-s-Puppies-Born-January-2017.jpgdétecteur de chaleurs qui est à la fois pratique, abordable et facile à utiliser. Si nous n’avions pas eu le détecteur à la maison à Noël, nous aurions manqué le moment de saillie optimal de notre femelle. Nous ferons dorénavant pleine confiance au détecteur de chaleurs et nous le recommandons à tous les éleveurs. » 

Brandy Wells, MBM Bulldogs                              

Conseils pour les membres du CCC : 

Quelle est le conseil le plus important de Brandy suite à son expérience au cours de la première année d’utilisation du détecteur de chaleurs? La bonne technique est essentielle pour tirer le maximum de l’outil. Karen Abbott, présidente de PetTech, a élaboré une liste de cinq conseils clés qui vous aideront à maîtriser la technique pour un suivi facile et efficace de cycles de chaleurs. 

Meilleures pratiques pour l’utilisation du détecteur de chaleurs Draminski : 

Lors des deux premières chaleurs, corroborer les résultats du détecteur de chaleurs avec ceux des tests de progestérone ou autres tests que vous avez trouvé fiables. 

  1. Prendre les cycles de mesure au même moment chaque jour. 
  2. La sonde du détecteur est conçue pour tous les types de chien de quelque taille que ce soit. Pour une utilisation sécuritaire, lire attentivement le manuel de l’utilisateur, plus précisément les pages 6, 7 et 8 concernant ce qui suit : 
    1. Identification de la profondeur optimale pour l’insertion de la sonde (il y aura une légère résistance lors de l’insertion);
    2. Insertion de la sonde à un angle confortable, à la position 11 h 00 sur une horloge (imaginer un mâle qui monte une femelle par derrière à un angle). 
    3. Prise des mesures dans le vagin dans la même position pour chaque test. Cette consigne est essentielle pour obtenir des résultats fiables. 
  3. Inscrire les résultats et se familiariser avec les mesures spécifiques à chaque femelle. Nous suggérons de répéter l’exercice pour quelques cycles de chaleurs afin de mieux comprendre la fourchette de valeurs. 
  4. Bien nettoyer et désinfecter la sonde avant et après chaque utilisation. Tout résidu, y compris l’urine ou des matières grasses provenant de votre peau pourraient donner des résultats imprécis. 
Identifier l’ovulation à l’aide de cette méthode éprouvée est efficace et donne des résultats positifs lorsqu’utilisé correctement. PetTechLogo.png

PetTech Solutions et ses clients ont obtenu des résultats positifs en utilisant le détecteur de chaleurs Draminski, un outil qui est en vente depuis plus de 25 ans. Plus de 3 000 unités sont produites chaque année pour des éleveurs partout dans le monde. Les membres du CCC peuvent ouvrir une session dans le site qui leur est réservé pour obtenir un code promotionnel exclusif.  

Photo par Brandy Wells, MBM Bulldogs.
AccueilHome > News > 2017 > février > D’un membre à l’autre : le détecteur de chaleurs PetTech évalué par un éleveur, membre du CCC depuis