Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les medias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Consultations du CCC avec le gouvernement de la C.-B. sur la législation proposée pour les éleveurs de chiens

Le Club Canin Canadien  (CCC) est heureux d’avoir participé à une consultation avec le gouvernement de la C.-B.  le 26 avril dernier pour discuter d’une nouvelle législation concernant le bien-être animal, une législation qui aidera la BC SPCA à contrôler et à sévir contre les éleveurs irresponsables.

Au cours de la téléconférence, le gouvernement de la C.-B. a confirmé que le 22 avril, un décret du Conseil avait été adopté, et qu’on a tenu compte du Code de pratiques recommandées aux chenils du Canada de l’ACMV. Le CCC a insisté sur le fait que certaines clauses du Code de pratiques recommandées aux chenils du Canada de l’ACMV – tel l’énoncé de position de l’ACMV sur la chirurgie esthétique et les diètes à base d’aliments crus, n’impliquent pas nécessairement la mauvaise gestion d’un chenil et ne cadrent pas avec le Code de pratiques pour les éleveurs membres du CCC. Le CCC a précisé qu’il préconise des normes règlementaires de soins qui sont exécutoires et qui reflètent les points de vue de tous les intervenants.

Le CCC a assuré le gouvernement de la C.-B. que nous nous partageons les mêmes objectifs : abolir les usines à chiots et pénaliser les éleveurs irresponsables. Il a en outre souligné que les éleveurs du CCC œuvrent pour la préservation de races spécifiques et qu’en tant que tel, ils ne produisent en moyenne qu’une ou deux portées par année.

Pendant la discussion, le CCC a souligné sa préoccupation concernant le système de licences et d’enregistrement proposé par le gouvernement de la C.-B., notamment, sur la définition des usines à chiots et des éleveurs commerciaux, et nous avons demandé des précisions à ce sujet. Nous avons aussi ajouté que le processus de licences et d’enregistrement pourrait imposer un fardeau inutile à nos éleveurs, tenant compte des coûts, de la multiplication des ressources et du palier gouvernemental supplémentaire, puisqu’ils doivent déjà se conformer au Code de pratiques et au Code de déontologie du CCC s’ils veulent maintenir leur adhésion au Club. Les membres du CCC qui enfreignent les règlements du CCC sont passibles de mesures disciplinaires qui pourraient affecter leur statut de membre et l’enregistrement de leurs chiens de race pure au CCC ainsi que leur droit de participer aux événements du Club.

La discussion a aussi porté sur le besoin du gouvernement de la C.-B. de développer des activités pour éduquer le public sur le traitement humain des animaux s. Le CCC est conscient de l’importance de l’éducation du public et de la sensibilisation communautaire et il est heureux de discuter des programmes conçus à cet égard, par exemple, le programme Bon voisin canin qui mise sur la sensibilisation des communautés en ce qui concerne la responsabilisation des propriétaires de chiens. Nous avons réitéré que près de 20 000 membres du CCC servent d’ambassadeurs, éduquant les nouveaux et futurs propriétaires de chiens sur la santé, l’entraînement, le bon comportement canin et le civisme.

Dans le cadre du processus de consultation, le gouvernement de la C.-B. a demandé au CCC d’inviter nos membres de la Colombie-Britannique à exprimer leur point de vue sur la législation proposée afin d’aider la BC SPCA à contrôler et prendre les mesures nécessaires contre les éleveurs irresponsables.

« Je suis confiant qu’en poursuivant l’effort collectif des membres du Conseil de la C.-B., les préoccupations du CCC figureront au premier plan de ces discussions, » dit Lance Novak, directeur exécutif du CCC.

À propos du Club Canin Canadien
Le Club Canin Canadien (CCC) est le principal bureau d’enregistrement des chiens de race pure au Canada et il reconnait actuellement 175 races de chiens. En tant qu’organisme à but non lucratif, le Club encourage et sauvegarde les intérêts des chiens de race pure au Canada tout comme ceux des propriétaires responsables et des bons éleveurs, en plus de promouvoir les bienfaits que les chiens peuvent apporter à notre société.

Le Club compte environ 20 000 membres individuels et plus de 700 clubs de races au Canada. Le CCC enregistre les chiens de race pure, assure la gouvernance des expositions, des concours et des événements de performance et se prononce sur les principales questions concernant les propriétaires de chiens et la santé et le bien-être des chiens partout au Canada. Pour en savoir plus, visitez www.ckc.ca.
 
Personne-ressource
Sarah McDowell
Spécialiste – Communications et marketing
Le Club Canin Canadien
416-675-5511 x3314
smcdowell@ckc.ca

AccueilHome > News > 2016 > Mai > Consultations du CCC avec le gouvernement de la C.-B. sur la législation proposée pour les éleveurs