Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Des Canadiens s’envolent vers l’Écosse pour sauver une race britannique

Un groupe de six amateurs de chiens canadiens se sont rendus jusqu’aux frontières de l’Écosse en février suite à un appel à l’aide de la part d’éleveurs britanniques d’une ancienne race maintenant menacée : le terrier Dandie Dinmont.  
 
Mike Macbeth, juge d’expositions canines et présidente du Dandie Dinmont Terrier Club of Canada explique : «Le Dandie Dinmont était une race privilégiée par la royauté et l’aristocratie britanniques au 19e siècle, mais leur nombre a beaucoup diminué après les deux guerres mondiales. En 2005, The Kennel Club (Royaume-Uni) a désigné le Dandie «race indigène vulnérable». Seulement 316 sujets sont nés dans le monde entier en 2013 et 17 Dandies sont nés au Canada en 2014.».
 
Macbeth s’est portée volontaire au poste de coordinatrice internationale de l’événement «Dandie Dinmont – 200 ans» organisé pour célébrer l’histoire unique de la race.
 
Le premier terrier à être nommé et le seul dont le nom est tiré d’un personnage fictif (un fermier nommé Dandie Dinmont qui possédait ces chiens), la race est devenue célèbre après la publication en 1815 du roman de Sir Walter Scott – Guy Mannering. Le livre a connu un tel succès que tous les exemplaires ont été vendus en 24 heures.
 
Le jour exact du bicentenaire de la publication du livre, soit le 24 février 2015, 75 passionnés de la race provenant de huit pays (y compris six Canadiens – deux du Manitoba et quatre de l’Ontario) et accompagnés de 50 Dandies se sont réunis à Abbottsford, le domaine de Sir Walter Scott à Melrose en Écosse. 
 
L’événement a connu un important succès avec une couverture médiatique impressionnante y compris dans le Times de Londres, sur le réseau BBC et dans le Telegraph.
 
La journée précédente, le groupe était invité par Richard, 10e duc de Buccleuch, le plus grand propriétaire foncier britannique, à sa demeure ancestrale, Bowhill.  Ses ancêtres étant éleveurs importants du petit terrier, le Duc avait invité le groupe pour admirer un tableau du 3e Duc avec son propre Dandie Dinmont peint en 1770 par Gainsborough. 
 
Pendant la visite, le Duc Richard, qui est à la tête du clan Scott, a accordé l’autorisation d’adopter le tartan officiel de Sir Walter Scott pour le terrier Dandie Dinmont. Le Dandie est maintenant la seule race à posséder son propre tartan!

L’ancêtre du Dandie Dinmont d’aujourd’hui était un chien nommé «Old Pepper», probablement le chien d’un gitan ou d’un braconnier qui avait été trouvé pris dans un piège sur le domaine Bowhill, à l’époque propriété du 5e Duc de Buccleuch.  Les Dandies, tous descendants d’Old Pepper, se sont retrouvés à Bowhill pour la première fois en 175 ans. Le 5e Duc a aussi importé les premiers Labradors de Terre neuve et était impliqué dans le développement de la race. Il est quelque peu contradictoire que le même aristocrate ait participé au développement d’une des races les plus populaires et d’une autre des plus rares.

Pour de plus amples renseignements, voir la page Facebook https://www.facebook.com/groups/DandieDinmont200/.
 
 
AccueilHome > News > 2015 > Mars > Des Canadiens s’envolent vers l’Écosse pour sauver une race britannique