Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Le CCC poursuit ses discussions avec l'ACIA sur les nouvelles exigences d'importation de chiens

Comme vous le savez peut-être, le CCC, ainsi que d'autres intervenants, est en pourparlers avec l'ACIA depuis plusieurs mois et a fourni des commentaires sur l'ébauche des exigences provisoires de l'ACIA pour l'importation de chiens commerciaux âgés de moins de 8 mois destinés à l’élevage et à la revente (adoption).

Les membres du CCC sont conscients du grand nombre de chiens malsains importés au Canada et, à ce titre, le CCC a été heureux de participer aux premières discussions avec l'ACIA, car nous avons été informés que les nouvelles exigences serviraient à assurer l'uniformité des normes et des exigences en matière de santé animale, tout en veillant à ce que les éleveurs légitimes ne soient pas empêchés d'importer de nouvelles souches génétiques.

Toutefois, l'un des nouveaux changements apportés par l'ACIA, le certificat de chenil d'origine - qui comprend une inspection obligatoire du chenil importateur et l'approbation d'un vétérinaire officiel du pays d'origine - a créé des obstacles logistiques et financiers pour les petits éleveurs qui importent quelques chiens en bonne santé au Canada. Nous avons attiré l'attention de l'ACIA sur cette grave injustice, et l’Agence a décidé de ne pas apporter d'autres changements pour le moment. Soyez assurés que, malgré cette position regrettable de l'ACIA, nous continuons à intensifier nos efforts afin de résoudre ce problème.

Alors que nous continuons à demander des exemptions pour les petits éleveurs, le certificat d'origine du chenil demeure une exigence obligatoire pour tous les importateurs de chiens commerciaux au Canada (à des fins d'élevage et de revente), mais L'ACIA a accepté de :
  • Procéder à un examen des nouvelles exigences après une période d'essai initiale.
  • Modifier le délai d'approbation du certificat d'origine par un vétérinaire de l'USDA qui était de 48 heures avant l'exportation, à 5 jours avant l'exportation.
Pour aider nos membres avec la nouvelle procédure d'importation, nous avons demandé à l'ACIA de revoir et de mettre à jour les messages sur son site Web afin de clarifier davantage les nouvelles exigences et d'élaborer un processus et/ou une liste de contrôle étape par étape sur la façon d'importer un chien au Canada.

Pour l'instant, nous recommandons que les éleveurs membres du CCC :
  • Communiquent avec leurs partenaires exportateurs pour les informer des nouvelles exigences, notamment le certificat d'origine du chenil (qui comprend une inspection obligatoire du chenil) et les délais associés à une inspection vétérinaire et à l'approbation du certificat d'origine du chenil. Par exemple, conformément à l'exigence relative au certificat d'origine du chenil (pour les États-Unis), un vétérinaire agréé doit inspecter le chenil exportateur et délivrer le certificat d'origine du chenil, qui doit ensuite être avalisé par un vétérinaire accrédité par l'USDA, dont les coordonnées figurent sur le site web de l'USDA.
CCC a confirmé que :
  • Aucune modification n'est apportée à l'importation temporaire de chiens commerciaux âgés de moins de 8 mois à des fins de présentation et d'exposition. Les chiots âgés de moins de 8 mois peuvent être importés à titre temporaire sans permis d'importation uniquement si une preuve est fournie indiquant que le chien est inscrit à une compétition, une exposition ou un concours organisé par une association reconnue et que toutes les autres exigences sont respectées. La référence à la présentation ou l’exposition (séjour permanent) dans le cadre des nouvelles exigences n'a pas d'incidence sur l'importation temporaire à des fins de présentation ou exposition. Sachez que notre travail n'est pas terminé. Nous restons actifs et résolus dans notre engagement de faire en sorte que les éleveurs membres du CCC qui importent légitimement quelques chiens en bonne santé au Canada ne soient pas soumis aux obstacles financiers et logistiques inutiles associés au certificat de chenil d'origine.
Si vous avez des exemples concrets de votre programme d'élevage qui est mis en danger par ces nouveaux critères, veuillez informer l'ACIA des risques qu'ils ont créés.

Nous continuons de porter cette question à l'attention des organismes gouvernementaux appropriés et de défendre les intérêts de nos éleveurs membres, afin de préserver la diversité génétique nécessaire à l'élevage sain des chiens de race pure au Canada.
  
AccueilHome > News > 2021 > June > Le CCC poursuit ses discussions avec l'ACIA sur les nouvelles exigences d'importation de chiens