Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Le toilettage

Posted vendredi, 7 févr. 2014

Affiché : vendredi, 7 févr. 2014

Laureen Osborne, N.C.M.G.

Le toilettage

Un toilettage périodique est bénéfique pour tous les chiens, il est donc bon de commencer dès leur plus jeune âge. Les six premiers mois de la vie d'un chiot sont remplis d'expériences d'apprentissage. C'est le moment idéal pour l’habituer au toilettage. Cette routine comprend le brossage, la taille des ongles, le nettoyage des oreilles, le brossage des dents et le bain.

Demandez à l’éleveur ou au toiletteur de vous aider à préparer une trousse de toilettage adaptée à la race de votre chiot et à sa robe. Une trousse de base devrait inclure une brosse, un peigne, un coupe-ongles, des ciseaux à bouts ronds, un nettoyant pour les oreilles, des produits de soins dentaires ainsi qu'un shampooing de bonne qualité.

La durée d’attention de votre chiot est limitée à son jeune âge, alors n'essayez pas d'en faire trop à la fois. Vous pouvez le brosser un jour et lui couper les ongles le jour suivant.

Lorsque vous avez terminé la séance de toilettage, récompensez votre chiot en lui donnant une gâterie et surtout d’abondantes félicitations. Bientôt, vous aurez tous les deux hâte de passer ce précieux moment ensemble.

Le brossage

Le brossage aide à hydrater la robe de votre chien. Il contribue également à produire l'huile naturelle qui fera briller sa robe, qui réduira l'électricité statique et qui le gardera propre. De plus, un brossage périodique permet de maîtriser la chute des poils.

Le chiot n’a peut-être pas l’air d’avoir besoin d’un brossage à ce stade-ci, mais il est bon de l’habituer dès à présent à se faire brosser pour qu'il se familiarise avec le processus.

Il est possible que votre chiot tente de se soustraire au brossage. Dans ce cas, posez-le sur une table et maintenez-le pour qu'il ne puisse pas tomber. Il voudra peut-être mordre la brosse, dites-lui « Non » fermement, puis félicitez-le dès qu’il arrête.

Avant de commencer le brossage, utilisez un peigne à grosses dents pour chercher les nœuds ou les bourres de poils. Si le peigne se heurte à un nœud. Retirez le peigne, puis utilisez votre brosse pour démêler le nœud.

Les séances de brossage ne devraient pas durer plus de cinq minutes.

La taille des griffes

Les griffes d’un chiot sont pointues, il est donc bon d’en couper les pointes une fois par semaine. Vous pouvez procéder à cette taille en plaçant le chiot sur une table pour qu'il ne puisse pas s’échapper. Vous pouvez également demander à quelqu'un d'autre de maintenir le chiot pendant que vous lui taillez les griffes.

Coupez tout simplement la pointe saillante des griffes, puis affilez les bords tranchants avec une toile émeri.

Si vous taillez une griffe trop courte et qu’elle commence à saigner, appliquez un peu de poudre hémostatique sur la griffe.

Puisque vous toilettez ses pattes, jetez un coup d'œil sur ses coussinets. Assurez-vous qu'aucune brindille ou gomme à mâcher ne reste coincée dans les touffes de poils entre les coussinets. Les poils qui poussent entre les coussinets peuvent être taillés au moyen d’un coupe-ongles incurvé à bouts ronds. Il est bon de tailler les touffes de poils sous les pattes du chien en hiver pour empêcher la neige de s’y agripper.

Le nettoyage des oreilles

Il est conseillé de vérifier les oreilles du chiot régulièrement au cas où il aurait développé une infection de l’oreille. Les signes d'une infection de l'oreille se manifestent par la peau rouge sur l'intérieur de l’oreille, dans le conduit auditif par un écoulement de couleur foncée et une odeur malodorante. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Lorsque vous nettoyez les oreilles de votre chiot, utilisez toujours un nettoyant recommandé par votre vétérinaire. Appliquez le nettoyant à l'aide d'un tampon d’ouate et nettoyez délicatement l'intérieur de l'oreille. Ne nettoyez pas les oreilles de votre chiot excessivement, car vous pourriez causer une irritation.

Sur certains chiens, les poils poussent excessivement dans le conduit auditif. Il est possible d’épiler de petites quantités de poils afin de créer une ouverture, et ainsi permettre une meilleure circulation de l'air. Un excès de poils sera plus facile à enlever si vous saupoudrez de la poudre pour les oreilles avant de commencer. Le toiletteur ou l’éleveur peut vous montrer comment retirer les poils en toute sécurité.

Le brossage des dents

Un brossage périodique contribue vraiment à maîtriser l’accumulation de tartre. Cela peut prévenir la carie dentaire et éventuellement la mauvaise haleine. Commencez à brosser les dents de votre chiot dès son plus jeune âge. Vous pouvez appliquer un peu de dentifrice pour chien sur un doigtier, puis brosser chaque côté de sa dentition. Plus tard, lorsque ses dents d’adulte auront poussé, vous pourrez utiliser une brosse à dents pour chien. La plupart des brosses à dents sont dotées d’un long manche qui permet d’atteindre facilement les molaires postérieures.

Le bain

Les chiots n’ont peut-être pas besoin de brossage en abondance, mais ils se salissent énormément! Évitez de donner un bain à votre chiot trop fréquemment (pas plus d'une fois toutes les trois semaines). Au lieu d’un bain, utilisez un chiffon humide pour essuyer les parties souillées, comme l'aine et les pattes.

Lorsque vous donnez un bain à votre chiot, utilisez un shampooing qui n’irrite pas les yeux du chiot. Attachez un tuyau au robinet de la baignoire ou de l’évier de blanchisserie afin de pouvoir rincer le chiot avec de l’eau courante tiède. Séchez le chiot avec une serviette et gardez-le à l'intérieur jusqu'à ce qu'il soit complètement sec.

Le toilettage selon le type de robe

La robe de votre chiot est spécifique à sa race. Votre éleveur peut confirmer le type de robe que votre chiot aura à l’âge adulte.

Poil double

De nombreuses races (comme le retriever doré) présentent une robe au poil extérieur rêche et au sous-poil duveteux. Lors de la mue, le sous-poil ne tombe pas, mais reste piégé dans la robe. Ces races ont besoin d'être brossées régulièrement pour éliminer les poils morts. Certaines races présentent une robe à poil double dont la croissance est constante; c’est le cas du caniche et du lhasa apso. Ils ont besoin d'être brossés régulièrement et requièrent des coupes au ciseau ou avec une tondeuse.

Outils recommandés : brosse râteau pour sous-poil, démêloir, peigne et brosse lissoir incurvée.

Poil ras

Une race au poil ras (ou possédant peu de sous-poil, comme le doberman pinscher) a tendance à perdre une petite quantité de poils continuellement. Un brossage périodique permet de réduire la chute des poils sur les vêtements et le mobilier.

Outils recommandés : tapis de toilettage en caoutchouc, brosse lissoir douce.

Poil dur

Une race au poil dur, notamment les terriers, peut présenter un poil double doux ou rêche, ou bien un poil ras doux ou rêche, selon la race. La robe peut faire l’objet d’une coupe professionnelle ou d’une « épilation manuelle » pour maintenir la texture rugueuse de la robe.

Outils recommandés : peigne et brosse lissoir, démêloir, couteau à épiler.