Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 5397 Eglinton Avenue W.
Bureau 101
Etobicoke (Ontario)
M9C 5K6
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Prévention de l’obésité

Posted vendredi, 31 mai 2019

Affiché : vendredi, 31 mai 2019

Le point sur la prévention de l’obésité

Enveloppé. Dodu. Poids hivernal. Grassouillet.

  

On peut décrire les chiens corpulents de bien des façons. L’une des raisons pour lesquelles il y a tant de descriptions est probablement parce qu’un grand nombre de chiens correspondent à ces termes. En Amérique du Nord, on estime que plus de la moitié des chiens sont obèses!

 

Mais pourquoi toute cette agitation? Il ne s’agit que d’un peu de poids en trop, non?

 

Malheureusement, l’obésité peut contribuer à de nombreux autres problèmes de santé coûteux et même raccourcir l’espérance de vie. Nous souhaitons que nos chiens soient en bonne santé et qu’ils profitent d’une vie longue et heureuse avec nous, c’est pourquoi l’obésité doit figurer en tête de notre liste des éléments à surveiller.

 

Tout chien qui est actuellement en surpoids ou obèse doit être examiné par son vétérinaire. L’équipe vétérinaire peut aider à mettre en œuvre un programme de perte de poids et à dépister tout problème de santé qui pourrait y être lié. Une perte de poids saine est un processus lent et votre équipe vétérinaire est là pour vous aider.

 

Nous avons tous entendu le vieil adage selon lequel il vaut mieux prévenir que guérir. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne la gestion du poids, puisque prendre des mesures proactives pour prévenir l’obésité des animaux de compagnie peut avoir un impact considérable.

 

Portions saines

 

La suralimentation peut être un facteur déterminant dans la prise de poids d’un chien, sans compter qu’elle fait grimper la facture alimentaire! En déterminant la quantité de nourriture que votre chien devrait manger chaque jour et en mesurant soigneusement les portions, vous pouvez éviter la suralimentation et aider à contrôler la prise de poids.

 

Mais toutes les nourritures n’ont pas la même densité énergétique, de sorte que deux tasses d’une nourriture peuvent ne pas être égales à deux tasses d’une autre nourriture, même si elles sont toutes deux produites par le même fabricant. Il est important de consulter le guide alimentaire de la nourriture que vous offrez à votre animal et de prendre en compte les calories supplémentaires qui peuvent provenir de gâteries ou d’un produit complémentaire en boîte. Votre spécialiste des animaux de compagnie peut vous aider à déterminer la meilleure quantité de nourriture à offrir à votre animal.

 

Gâteries saines

 

Nous aimons tous offrir un petit extra à nos chiens pour leur faire plaisir. Qu’elles soient utilisées pour faciliter le dressage ou offrir des bienfaits pour la santé, comme des nutriments pour les articulations ou les dents, les gâteries peuvent être un complément amusant à l’alimentation équilibrée d’un chien. Cependant, il faut tenir compte des calories supplémentaires qu’elles apportent. Les gâteries, y compris la nourriture pour humains, les produits à mâcher et les suppléments, ne doivent pas représenter plus de 10 % du nombre total de calories consommées par le chien au cours d’une journée. Veuillez vérifier le nombre de calories d’une gâterie donnée et la quantité recommandée à offrir par jour sur l’emballage. Le choix d’une gâterie moins calorique peut aider à augmenter le nombre de gâteries que nous pouvons offrir chaque jour.

 

N’oubliez pas non plus que les gâteries s’accumulent! Si un emballage indique que la quantité recommandée est de 6 gâteries par jour, cela suppose qu’il s’agit des seules gâteries que le chien reçoit. Si vous offrez également d’autres gâteries ou des produits à mâcher, ce chiffre devra être révisé.

 

Vous souhaitez offrir de la nourriture pour humains, mais ne connaissez pas le nombre de calories? Notre résumé graphique peut vous aider!


Screen-Shot-2023-06-22-at-12-24-39-PM.pngScreen-Shot-2023-06-22-at-12-24-51-PM.png
 

Exercice sain

 

La nourriture et les gâteries ne sont que l’un des éléments de l’équation qui mène à un poids sain. Nous devons également veiller à ce que nos chiens fassent suffisamment d’exercice. Promenades quotidiennes, événements sportifs, natation ou même tapis roulant – une multitude de façons existent pour garder nos chiens actifs.

 

Réfléchissez au type d’activité qui conviendrait le mieux à votre chien en fonction de ses préférences, de son étape de vie, de sa race ou de son état de santé. Les chiots, qui sont encore en pleine croissance, et les chiens âgés, dont la mobilité peut être réduite, bénéficieront probablement d’exercices plus courts et moins intenses ayant lieu plus fréquemment. Les chiens à museau court ou brachycéphale, comme les bouledogues anglais ou les carlins, pourraient devoir faire de l’exercice pendant les périodes les plus fraîches de la journée et éviter le milieu de la journée où il fait le plus chaud. Si vous ne savez pas quel exercice conviendrait le mieux à votre chien, veuillez demander conseil à votre vétérinaire ou à votre éleveur!

 

À quel moment faut-il commencer à se préoccuper du poids de son animal? Tout de suite! La gestion du poids et la prévention de l’obésité doivent commencer dès le début de la vie du chiot et se poursuivre jusqu’à son troisième âge. Cela peut permettre à nos animaux de rester en bonne santé et heureux, et même d’ajouter des années à leur vie!

 



Références

1. Association for Pet Obesity Prevention (2018)

2. Kealy et al (2002). JAVMA 220(9)

AccueilHome > Articles > Éducation du chien > Prévention de l’obésité