Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Membre priviégié - sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

contact pour les médias

FAQ

Des conseils judicieux

Posted dimanche, 9 févr. 2014

Affiché : dimanche, 9 févr. 2014

Cheryl S. Smith

Des conseils judicieux

Certains aliments et suppléments susceptibles d’atténuer la phobie du bruit Les orages d'été et les feux d’artifice terrorisent les chiens malchanceux qui souffrent de phobie du bruit, également appelée acousticophobie. Les médicaments conventionnels contre l’anxiété, notamment l’amitriptyline, le Prozac et le Buspar, peuvent prendre trois ou quatre semaines avant de produire un quelconque effet, ils peuvent par ailleurs provoquer des effets secondaires. Existe-t-il d’autres moyens thérapeutiques?

 

Le programme de désensibilisation et de contre-conditionnement, qui est souvent recommandé, n'a pas sa place dans cet article, mais il existe certains remèdes nutritionnels, naturels ou à base de plantes qu’il est possible d’essayer.

Tout d’abord, les conseils nutritionnels de Daniel Mills, B. Sc. cl., M.R.C.V.S. (chirurgie vétérinaire), Université de Lincoln au Royaume-Uni. Daniel Mills propose de prescrire une dose naturelle de tryptophane à un chien acousticophobe. Pour ce faire, il donne au chien un repas riche en glucides complexes, additionné de vitamines B6, quelques heures avant la survenue d’un bruit prévu, par exemple un feu d'artifice ou un orage. Du point de vue chimique, cette proposition repose sur le fait que le tryptophane est un précurseur de sérotonine. La sérotonine est la cible de tous les produits pharmaceutiques connus sous le nom d’IRS (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine).

La sérotonine est un neurotransmetteur important dont les effets sur l'humeur sont connus. Le rôle des glucides est de faire produire de l'insuline, ce qui entraîne la capture du tryptophane. Mais l'efficacité dépend du rapport entre les autres grands acides aminés, comme la leucine et l’isoleucine, qui rivalisent avec le tryptophane pour la capture. Lorsque les porteurs sont saturés, aucun changement diététique ni aucun supplément ne peuvent agir sur le niveau de tryptophane. Ainsi, bien que le Dr Mills ait avancé sa théorie du repas de glucides complexes/vitamine B6 dans une brochure intitulée A Dog’s Dinner (le repas d’un chien), l’unique preuve est empirique.

Le pouvoir des fleurs

L’utilisation des essences de fleurs est une autre recommandation répandue, tout particulièrement le mélange connu sous le nom de Rescue Remedy. Si vous n'avez jamais entendu parler des essences de fleurs, sachez qu’elles ont été développées par Edward Bach, un médecin anglais, dans les années 1930. Ce médecin a formulé des extraits liquides de plusieurs douzaines fleurs, chacune censée traiter divers troubles du bien-être affectif chez les humains et les animaux. Le mélange Rescue Remedy est de loin le plus connu. Ce mélange de cinq essences est reconnu pour avoir un effet d'apaisement et de stabilisation chez les individus nerveux et anxieux.

L’innocuité du mélange Rescue Remedy en fait un remède facile à recommander. Les scientifiques qui se moquent de ce remède présentent des analyses démontrant que la formule ne contient que de l’eau. Ce n'est certainement pas un médicament. Ses partisans avancent que les essences ne sont pas physiques, mais qu’elles transmettent des vibrations, de sorte que les analyses chimiques ne décèlent pas leur présence. Peu importe ce que vous en pensez, ce mélange ne contient rien de nuisible à votre chien.

Certains jurent que les essences de fleurs aident. Mais là encore, une contradiction apparaît. Certaines personnes prennent une dose de Rescue Remedy immédiatement avant d’aborder une situation stressante (par exemple un discours ou un vol en avion). Elles estiment que le remède les aide. D’autres croient aux essences de fleurs et déclarent que celles-ci prennent de quatre à huit semaines avant d’avoir un effet sur les émotions du chien.

Vous pouvez donc essayer ce remède à court terme si la saison des orages ou des feux d’artifice a commencé ― après tout, cela semble anodin et pourrait vous aider. Mais si vous voulez en faire un essai juste et équitable, l'année prochaine, commencez son utilisation deux mois avant la survenue des bruits que vous anticipez.

Des hormones utiles

La recommandation finale préconise l’usage de la mélatonine, une hormone naturelle qui aide à réguler les rythmes circadiens, nos cycles de réveil et de sommeil. En raison des craintes de la maladie de la vache folle, la mélatonine a été interdite au Canada pendant des années, car le supplément était dérivé de l’épiphyse cérébrale des bovins. Aujourd’hui, une mélatonine synthétique de qualité pharmaceutique a été approuvée et est offert sur le marché.

C'est une bonne nouvelle, car la mélatonine semble offrir un espoir réel aux propriétaires de chiens acousticophobes. Linda Aronson, D.M.V., M.A., École de médecine vétérinaire de l'Université Tufts, aux États-Unis, signale que l’utilisation de la mélatonine sur des chiens souffrant de phobie affiche un taux de réussite de 80 %. Fait intéressant, certains chiens ont besoin de recevoir de la mélatonine avant la survenue du bruit qui provoque leur peur, tandis que d'autres en montrent les avantages lorsqu’ils réagissent au bruit de l’orage ou du feu d’artifice. Par ailleurs, ce ne sont pas les seuls bruits vis-à-vis desquels la mélatonine peut aider à calmer l'anxiété. Aronson a utilisé la mélatonine pour aider les chiens sauveteurs, bouleversés par le transport en hélicoptère ou en avion à turbopropulseur, à se rendre dans les zones de recherche. Alors que les médicaments pourraient laisser ces chiens somnolents et incapables d’effectuer leur travail après être arrivés sur les lieux, la mélatonine permet à la plupart d'entre eux de se détendre lors du vol tout en demeurant alertes pour les recherches.

Après avoir traité des milliers de chiens, Aronson n’a reçu que quatre déclarations d’effets indésirables. Trois chiens ont présenté une augmentation de leur agitation, le quatrième semblait désorienté et a uriné dans la maison. Cependant, les propriétaires du dernier chien étaient tellement soulagés de voir que le chien n’avait plus peur des orages qu’ils avaient l'intention de continuer l’usage de la mélatonine à une dose inférieure.

Aronson prescrit une dose de trois milligrammes toutes les huit heures pour les chiens de 15 à 50 kilogrammes. Les chiens plus petits reçoivent la moitié de cette dose. Les chiens de plus grande taille réagissent bien à la dose de trois milligrammes, mais certains ont besoin d’une dose de six milligrammes. Aronson souligne qu’il faut s’assurer d’utiliser un produit de qualité pharmaceutique, il ajoute de vérifier qu'il n'est pas mélangé avec d'autres plantes. La mélatonine est connue pour son innocuité lorsqu'elle est utilisée conjointement avec les anxiolytiques typiques, mais il n’en est peut-être pas de même avec les autres plantes.

En dernier lieu, il existe une aide potentielle qui n'a rien à voir avec la nutrition ou les suppléments, c’est la musique classique. Josué Leeds, un chercheur spécialisé dans l’étude des sons, et Susan Wagner, vétérinaire-neurologue, sont les auteurs de Through a Dog’s Ear: Using Sound to Improve the Health and Behavior of Your Canine Companion ou comment utiliser les sons pour améliorer la santé et le comportement de votre compagnon canin. Ils ont constaté que de la musique classique simplifiée, jouée au piano, produit un effet calmant sur 70 % des chiens dans les refuges et sur 85 % des chiens à la maison.
AccueilHome > Articles > Éducation du chien > Des conseils judicieux