Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Membre priviégié - sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

contact pour les médias

FAQ

L’utilisation de la cage – un atout!

août 29, 2018
Un chien entraîné à utiliser sa cage est un pur plaisir – mais comment s’y prendre?

IMAGE1-1.jpgPourquoi une cage?
Des propriétaires de chiens vous ont probablement déjà dit qu’une cage est un des outils les plus utiles pour l’apprentissage à la propreté, et vous avez sans doute remarqué les chiens dans leurs cages aux expositions et concours. Mails quels sont les avantages de l’entraînement à l’aide d’une cage?

Premièrement, c’est tout à fait naturel. L’entraînement à l’aide d’une cage tire avantage des instincts naturels du chien qui à l’origine était un animal de tanière. La tanière d’un chien sauvage est un abri, un endroit où échapper au danger et où dormir et élever les petits. Si on introduit l’animal à la cage de la bonne façon, elle deviendra sa tanière, l’endroit où il trouvera confort et solitude et où il se sentira en sécurité. L’entraînement à l’aide d’une cage épargnera votre mobilier, vos planchers, et peut-être même la vie de votre chien.


Veuillez prendre note que je ne suis pas un entraîneur certifié. Je suis tout simplement un propriétaire de chien expérimenté et membre du Club Canin Canadien. Dans ce blogue, je partage les techniques qui ont bien fonctionné pour moi et mes chiens en ce qui concerne l’entraînement et les cages. Toutefois rien ne peut remplacer des cours avec un entraîneur réputé qui utilise un renforcement positif.

Si vous avez la chance d’avoir acheté votre chiot d’un éleveur qui avait déjà commencé à l’entraîner avec une cage avant de le rendre à sa nouvelle famille, vous aurez un pas d’avance. Mais pour les besoins de ce blogue, je pars de l’hypothèse que le chiot n’a aucune expérience préalable avec une cage.
En premier lieu, il faudra choisir et acheter la cage. Presque toutes les animaleries et les commerces qui ont un rayon réservé aux animaux de compagnie offrent une variété de cages.

Il existe deux principaux types de cages pour les chiots – la cage en plastique (couramment utilisé pour le transport aérien) et la cage de métal démontable. L’une ou l’autre fera très bien l’affaire, mais si vous êtes souvent en déplacement, la cage de plastique serait idéale car c’est le type le plus souvent accepté par les compagnies aériennes.

Les dimensions sont importantes! Vous imaginez peut-être que, comme la chambre d’un être humain, plus c’est grand, mieux c’est. Mais ce n’est pas le cas pour les cages. La cage doit seulement être suffisamment grande pour que le chien puisse se tenir debout et se retourner. Si vous avez un chien qui deviendra grand à l’âge adulte, vous pourriez peut-être emprunter sa première cage, ou choisir une cage qui conviendra à sa taille adulte et en bloquer une partie pour l’adapter à sa taille. Pourquoi? Vous ne voulez surtout pas que toutou croit que sa cage contient un couchage ainsi qu’une salle de bain attenante. La cage doit être d’une dimension qui laisse un espace pour que le chien se couche, et non pour qu’il puisse dormir puis se déplacer pour se soulager à l’autre bout de la cage. La plupart des cages de métal ont un dispositif qui permet d’en adapter la grandeur au fur et à mesure que le chien grandit.

IMAGE2.jpgQuand le chiot arrive dans votre foyer, il est préférable de lui laisser explorer la cage le temps qu’il faudra. De nombreux propriétaires aiment créer un espace dans la cuisine réservé au chien avec des jouets et les bols pour l’eau et la nourriture. Cet espace est rendu sécuritaire en le bloquant avec une barrière (barrière pour enfants ou barrière extensible selon les besoins). Le chiot peut alors explorer la cage à son aise et il pourrait même choisir d’y dormir.

Pour profiter au maximum de la cage, l’expérience doit être positive. On ne peut y enfermer le chiot dès le début et s’attendre à ce qu’il l’accepte d’emblée. Commencez plutôt en lui faisant prendre ses repas à l’intérieur, mais sans fermer la porte. Avec le temps, vous pourrez la fermer graduellement.  Entre les repas, vous pouvez y placer des gâteries et commencer à lui donner des commandements tels « cage » ou « coucher » lorsqu’il y pénètre. Quand le chien est confortable en mangeant ses repas dans la cage, vous pouvez commencer à lui donner des gâteries, puis fermer la porte pour un instant seulement. Répétez l’expérience quelques fois pour l’habituer. Cependant il ne faut pas récompenser les aboiements, les sauts ou un mauvais comportement lorsque vous y placez les gâteries – attendez qu’il soit calme pour le faire. Suite à cette courte session d’entraînement, ouvrez la porte et laisser le chien entrer et sortir à sa guise.

Avec le temps, vous pourrez donner une gâterie au chien dans sa cage puis fermer la porte en restant assis tout près. Complimentez les chiens souvent pour son bon comportement. La prochaine étape sera de placer la gâterie dans la cage et de reculer de plusieurs pas, puis de vous rendre dans une autre pièce. Revenez toujours calmement et récompensez un bon comportement.

Lorsque vient le temps de passer la nuit dans la cage, j’enlève habituellement tout matériel absorbant tel les serviettes car le chiot peut y uriner, puis les repousser pour garder son couchage propre. Je sors le chiot une dernière fois pour qu’il se soulage, puis je passe la nuit assez près de lui et si je l’entends bouger ou faire un bruit, je suis en mesure de le sortir rapidement. Le fait d’être à portée de voix est aussi rassurant pour le chiot. Les nouveaux propriétaires de chiots apprennent rapidement à différencier les « où es-tu » des « je dois sortir immédiatement ». Si vous avez d’autres chiens dans des cages près de celle du chiot, leurs mouvements et leur odeur seront rassurants pour le petit nouveau-venu. Les premières nuits sont parfois difficiles et vous aurez sans doute quelques « interruptions », mais selon mon expérience, après une semaine, un chiot peut passer six ou sept heures sans sortir la nuit. Les plus petites races ont de plus petites vessies – donc l’apprentissage sera peut-être un peu plus long.

IMAGE3.jpgLa vie est beaucoup plus simple avec un chien qui utilise une cage. Vous les savez en toute sécurité que ce soit à la maison ou dans la voiture. Vous êtes rassurés quant à l’état de la maison et des meubles, et vous pouvez les envoyez dans leur « lit » si un accident survient et vous devez en balayer les conséquences. Je trouve aussi qu’apporter la cage lorsque nous visitons les amis dans leur résidence ou au chalet nous garantit un accueille plus chaleureux.

Notes
Des jouets sécuritaires dans la cage peuvent réconforter et divertir le chien, mais un ou deux suffisent. Par contre, les jouets bruyants ne sont pas idéaux la nuit, surtout si vous avez le sommeil léger.

Je suggère de placer le chien dans la cage cinq à dix minutes avant que vous ne quittiez la maison pour lui donner le temps de s’installer pendant que vous êtes près de lui. Quoique je félicite le bon comportement dans la cage, trop d’éloges rendent les départs et les arrivées un peu trop émotives; le chien devient surexcité ce qui mène parfois à l’anxiété.

N’utilisez jamais la cage pour punir le chien.

Ne laissez pas les enfants pénétrer ou jouer dans la cage. C’est un endroit réservé au chien où il peut se réfugier au besoin.

Même les chiots les plus sages et les mieux élevés ont besoin de se soulager et on ne devrait pas les laisser plus de quatre heures consécutives. Si vous ne pouvez pas être à la maison, demander l’aide d’un ami ou utilisez les services d’un promeneur pour le sortir.

Une cage ne peut pas guérir l’angoisse de la séparation. Dans ce cas, on recommande d’avoir recours à un professionnel.

On ne doit pas s’attendre à ce que le chien puisse passer la journée entière en plus de la nuit dans sa cage. Les chiens ont besoin d’exercice et d’interaction avec les êtres humains tous les jours.

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

avis, chiots, Ian Lynch avis, chiots, Ian Lynch

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code



AccueilHome > Le courrier canin > Août 2018 > L’utilisation de la cage – un atout!