Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Comment créer environnement sécuritaire pour votre nouveau chiot

octobre 19, 2018

 
pic001-1.jpgIl est temps d’assumer le rôle de propriétaire de chiot! 
 
La longue période d’attente tire à sa fin. Vous avez choisi le nom (ou avez réduit la liste à quelques choix) et avez acheté la laisse, le collier, et plein de jouets. Il ne reste que quelques jours avant que vous preniez possession de votre superbe petit chiot – il est donc temps de préparer votre foyer pour son arrivée imminente.
 
Pour la sécurité et le bien-être du chiot et pour le bien de vos effets personnels, des préparatifs s’imposent avant l’arrivée du nouveau membre de la famille. Voici neuf conseils pratiques qui faciliteront l’accueil du chiot dans votre foyer.
 
Veuillez prendre note que je ne suis pas un entraîneur professionnel.  Je suis un propriétaire de chien expérimenté et membre du Club Canin Canadien. Dans ce blogue, je partage les techniques qui dans mon cas ont bien fonctionné pour créer un environnement sécuritaire pour les chiens. L’éleveur de votre chiot aura en outre de bons conseils à vous offrir.
Un endroit sécuritaire
 
On ne peut s’attendre à ce qu’un chien qui arrive dans un nouveau foyer puisse capter tous les codes immédiatement. Les chiots doivent prendre le temps de s’adapter à leur nouveau milieu et à leur nouvelle meute. Pour assurer que le nouveau venu puisse dormir, jouer et manger en tout sécurité, un lieu qui lui est propre est tout désigné. Selon la disposition des pièces principales de la maison, vous pouvez utiliser une barrière pour enfants afin de délimiter un espace propice à la sécurité du chiot ou encore un enclos dans lequel vous placerez une cage, des jouets et des bols pour la nourriture. L’extérieur de la demeure doit être tout aussi sécuritaire. Sécuriser la cour pourrait faire l’objet d’un blogue entier – restez à l’affût – mais voici quelques astuces de base : si vous êtes en mesure de le faire, mettez-vous à quatre pattes et inspectez le terrain du point de vue du chiot. Est-ce que la clôture a des ouvertures qui lui permettraient de s’échapper? Est-ce qu’il pourrait ramper sous le balcon et rester coincé? Assurez-vous que toutes les barrières puissent être fermées. Même si vous êtes vigilants, il se peut que d’autres le soient moins. Un cadenas pourrait donc être utile.
 
Une surveillance accrue est de mise lorsque le chiot joue dans la cour. Si on y trouve un étang, un bassin ou une piscine, il faut absolument une barrière pour empêcher que le chiot y tombe. Si vous n’êtes pas complètement rassurés quant à la sécurité de l’endroit, un enclos de type X-Pen est recommandé. Portable et pratique, il permet au chiot de jouer en toute sécurité tout tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. En fait, c’est une solution idéale car vous pouvez le déplacer là où il y a de l’ombre lors des journées ensoleillées.
 
La cage - confort et sécurité
 Je suis d’avis qu’une cage est l’outil le plus utile qui soit pour tout propriétaire de chiot qui souhaite offrir à son nouveau compagnon un endroit sécuritaire. L’entraînement à l’aide d’une cage tire avantage des instincts naturels du chien qui à l’origine était un animal de tanière. La tanière d’un chien sauvage est un abri, un endroit où échapper au danger et où dormir et élever les petits.  Si on introduit l’animal à la cage de la bonne manière, elle deviendra sa tanière, l’endroit où il trouvera confort et solitude et où il se sentira en sécurité. L’entraînement à l’aide d’une cage épargnera votre mobilier, vos planchers, et peut-être même la vie de votre chien. Pour en savoir plus sur l’apprentissage à l’aide d’une cage, consultez ce blogue.

Couvrir et cacher les poubelles
pic002-1.jpgLes poubelles sont un appât pour nos amis canins. Les odeurs, le bruissement des emballages, et bien sûr le goût des fruits interdits causent une frénésie alimentaire même chez les chiens les mieux dressés! Les poubelles ne sont pas seulement cause de dégâts, mais aussi un véritable danger pour les chiens. Il est impératif d’assurer que les récipients d’ordures soient munis de couvercles solides et rangés hors de portée des chiots. Selon le niveau de curiosité du chien, il est peut-être préférable de poser des loquets aux portes des endroits de rangement. Je recommande de prévenir tous les membres de la famille, avant l’arrivée du chiot, qu’il faut toujours couvrir et ranger les poubelles de manière à ce que le chiot ne puisse pas y accéder.
 
Sécuriser les câbles et les fils
 Nous ne portons pas souvent attention aux câbles et aux fils qu’on trouve un peu partout dans la maison, mais pour quelque raison que ce soit, ils fascinent les chiots qui adorent les mordiller. Des mesures préventives élimineront les risques d’électrocution et d’étouffement. Souvent, il suffit de ne pas les laisser au sol, mais plutôt de les fixer sur des surfaces élevées. Les attache-fils autoadhésifs sont une solution abordable et versatile et peuvent être fixés sous les tables ou les pupitres, le long des tablettes ou autour du portail. Un faisceau de câbles ou un ruban stratifié peut s’avérer un bon investissement si vous êtes propriétaire d’un chien qui aime mordiller.
 
Les dangers dans la salle de bain
La salle de bain devrait être un lieu interdit, sauf pour laver le chien dans la baignoire. Le savon, les boules d’ouate, les rasoirs et les médicaments peuvent être ingérés avec de mauvaises conséquences qui finissent par une visite d’urgence dispendieuse chez le vétérinaire. Les savons, shampoings, mouchoirs en papier, accessoires pour les cheveux, etc., doivent être hors de portée dans une armoire ou un tiroir. Gardez l'abattant de la toilette baissé pour empêcher le chiot d’y tomber et se noyer. Des loquets de sécurité sont recommandés ici tout comme dans la cuisine. Et à partir d’aujourd’hui, habituez-vous à garder fermée la porte de cette pièce.

Ranger et sécuriser les contenants
Les corridors et les pièces principales de la maison sont remplis de tentations pour les chiots. Ils ne savent pas encore différencier entre les jouets à mordiller, les chaussures, le portable, les livres, etc. Les sacs à main et les sacs à dos doivent être rangés, tout autant que la gomme à mâcher sans sucre, les produits de maquillage et les médicaments qui peuvent être mortels si ingérés par les chiots. On prévient tout incident en rangeant articles et objets dans les endroits appropriés tels armoires et placards. Des contenants décoratifs sont une bonne idée pour le rangement dans la maison lorsqu’un chiot est de la partie.
 
Les plantes peuvent être nocives
La flore dans votre résidence pose un danger pour la faune! Certaines plantes sont dangereuses et peuvent parfois même entraîner la mort. Il est donc important de bien connaître les différentes variétés. L’aloès vera, le lierre, le philodendron, le figuier à oreillettes et certaines fougères doivent être inaccessibles ou offerts à des connaissances qui n’ont pas de chiens. Il y a plusieurs plantes qui ne posent aucun danger, donc des recherches s’imposent avant de les acheter lorsqu’on partage sa vie avec un compagnon quadrupède.
 
Les batteries sont dangereuses
De nombreux appareils exigent des batteries. Il est d’une importance capitale de bien ranger les batteries usagées tout autant que les nouvelles car elles sont très dangereuses lorsqu’ingérées par toutou.  Des substances alcalines ou acides peuvent s’échapper d’une batterie perforée ou avalée, résultant en une blessure grave causée par l’effet corrosif du produit. Les batteries les plus souvent mordillées par les chiens sont les batteries alcalines, celles en forme de disque, ou les batteries au lithium, toutes dangereuses en raison de leur effet corrosif. Si le chiot ingère une batterie, contactez immédiatement le vétérinaire.
 
Une rampe ou un escabeau
Vous devez décider, avant l’arrivée du chiot, s’il aura la permission d’accéder au mobilier. Si vous ne voulez pas que le chien adulte prenne sa sieste sur le fauteuil, il faudra lui interdire dès le début. Si le chien y a droit, un petit escabeau ou une rampe est nécessaire pour aider le petit à monter et descendre du meuble. Quelle que soit sa taille, on doit protéger les articulations durant la période de croissance. Pensez-y; un petit chiot qui saute d’un meuble équivaut à un être humain qui saute depuis un toit haut d’un étage. Lorsqu’un chien saute depuis un meuble ou une voiture, le choc de l’atterrissage a des répercussions sur tout son corps. L’impact se fait ressentir depuis les membres antérieurs jusqu’aux membres postérieurs qui absorbent le poids de l’arrière-train, ce qui cause un choc au dos. Vous pouvez construire vos propres marches ou rampes, ou les acheter dans les animaleries, dans les kiosques lors d’expositions, et même dans certains magasins de mobilier.
 
Sécuriser l’environnement est un processus continuel
 La présente liste n’est qu’un début. Une fois le chiot installé dans son nouveau foyer, les dangers deviendront apparents. Partez de la bonne patte en prenant une ou deux journées pour sécuriser la maison au complet avant d’accueillir votre nouveau petit compagnon.
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.


Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > octobre 2018 > Comment créer environnement sécuritaire pour votre nouveau chiot