Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Trucs et astuces des entraîneurs des TOP DOG en épreuves et concours sur le terrain de 2018

mars 07, 2019
Les événements sur le terrain sont parmi les plus anciens sports canins. Conçus pour mettre en valeur les rôles que performent les chiens auprès des humains depuis des siècles, ces épreuves et concours reflètent les tâches pour lesquelles les chiens étaient élevés à l’origine. Les sports canins d’aujourd’hui, depuis les concours sur le terrain jusqu’aux épreuves de poursuite sur leurre, sont basés sur ces anciennes activités : la recherche, la chasse, la poursuite et le rapport du gibier.

Quoique ces sports soient conçus pour célébrer les aptitudes naturelles des chiens et nous offrir l’occasion de les voir accomplir le travail qui leur est inhérent, un titre de TOP DOG n’est pas obtenu facilement. On doit y consacrer des heures d’entraînement et de dévouement, tant à la maison que sur le terrain. Nous avons demandé à quelques entraîneurs des TOP DOG de 2018 en épreuves et concours sur le terrain de nous offrir des conseils sur les méthodes d’entraînement qu’ils privilégient et de nous dire à quoi un futur participant au sport doit s’attendre et comment il peut se préparer. 
 
Cindy Trudel : No 1 Épagneul tout aĝe (ouverte)​ 
FTCh. Hearthrock's Mayhem (May)

Dan Danforth : No 1 Retriever combiné tout âge
FTCh. & AFTCh. Pekiskos Bow River Littlerocks QFTR (Pebbles)

Arwen Dabb :  No 1 Chasse sur gibier tiré (amateur)
WindRip's Turn It Loud FDJ (Maysa) 
 

Pointing-Amateur-Shooting-Dog-2-4.JPG


Quel est le commandement le plus important à enseigner au chien?
Cindy : Il y en a deux très importants : l’assis, et la position au pied. Ils sont à la base de tout ce que faisons. Lorsqu’on entraîne un chien, il faut commencer par les éléments de base et avancer une étape à la fois. Si vous subissez un revers, vous devez prendre un recul et renforcer les commandements de base assis et marche au pied.

Dan : L’assis. C’est à partir de cela qu’on obtient le contrôle. C’est de cette position qu’ils voient les oiseaux et qu’ils vous observent. Si l’assis ne dure pas le temps qu’il faut, le chien anticipe ce qui arrivera plutôt que d’attendre votre commandement. Assis signifie se mettre dans la position assise et ne pas bouger jusqu’à prochain ordre. C’est le point de départ.

Arwen : À mon avis, ce serait un bon rappel. C’est le premier commandement que j’enseigne à tous mes chiots. C’est primordial pour la sécurité des chiens dans de nombreuses circonstances.  
Je commence par un entraînement de base en obéissance; le rappel, la marche au pied en laisse, l’arrêt sur commandement (whoa). L’obéissance est la fondation sur laquelle on ajoute tous les autres niveaux d’entraînement.

 
Spaniel-Open-All-Age-2-4.JPGQuel est le commandement le plus difficile ou l’action la plus compliquée à enseigner au chien? Avez-vous des conseils à cet égard?
Cindy : 
Dans notre cas, le plus difficile c’est l’arrêt à patron. Lors de l’entraînement, on peut leur montrer l’arrêt à patron, mais ce qu’il faut c’est d’en varier la longueur, sinon le chien imagine que la distance est toujours identique. C’est difficile car on a tendance à s’entraîner dans le même lieu, ou à des endroits où il y a beaucoup d’espace pour envoyer le chien.
En tant que propriétaires, nous avons tendance à adopter les mêmes routines et le même rythme; on doit se rappeler qu’il faut constamment varier ces routines afin que le chien soit toujours en état d’apprentissage et qu’il vous prête toujours attention.

Dan : Il n’y a en réalité que trois actions que nous leur demandons : s’asseoir, partir lorsqu’on le leur demande, et revenir.
Le plus difficile est l’assis car les chiens sont dans un état d’excitation lorsqu’ils sont sur le terrain. Il faut leur enseigner à maintenir la position assise malgré l’atmosphère d’enthousiasme et l’adrénaline qui y règnent. Un autre aspect plutôt compliqué est de lui apprendre qu’on peut changer d’idée. On peut lui demander de travailler dans une paire, ou de changer de direction. C’est une question de confiance entre vous et le chien. Ils doivent être confiants que nous les dirigeons dans la bonne voie. Sur le terrain, concentrez-vous à 100 % sur la tâche à accomplir et le chien vous suivra.

Arwen : Pour les chiens d’arrêt, le plus difficile est la sagesse à l’envol et au coup de feu. Ils ont une intense volonté d’attraper l’oiseau – au fait c’est leur raison d’être.  Il y a plusieurs méthodes d’entraînement; il faut connaître son chien et choisir celle qui lui convient. La cohérence et la répétition sont de mise. Les résultats ne seront pas évidents si vous n’entraînez que les fins de semaine puis ne faites rien le reste du temps. Et n’essayez pas de travailler sur trop d’aptitudes à la fois.


Y a-t-il des commandements ou des activités qu’on pratique à la maison lorsqu’on est au repos qui peuvent nuire à l’entraînement du chien sur le terrain?
Cindy : Le fait de ne pas maintenir leur poids et leur conditionnement. Un peu de surpoids hivernal est alloué pour faire face aux conditions climatiques, mais il ne faut pas trop s’éloigner de leur condition optimale pour le travail et la chasse, surtout lorsqu’il s’agit de poids.
Il faut aussi être attentif à la manière de jouer avec le chien. Un jeu de souque à la corde avec un jouet peut se traduire par un chien qui tiraille un faisan sur le terrain. Il faut renforcer le fait que le chien doit toujours remettre le jouet à son maître. On ne veut pas créer des problèmes qui seront difficiles à corriger plus tard. La cohérence est une nécessité, surtout lorsqu’il s’agit d’entraînement.

Dan : On doit bien définir les règles et les limites au foyer. Assurez-vous que le chien reconnait que vous formez une équipe dont vous êtes le maître. Il ne doit pas être libre de courir partout dans la maison. C’est vous qui contrôlez les situations, et non le chien. Ne les laissez pas ignorer les commandements de base, notamment le commandement de s’asseoir.

Arwen : Selon moi, « l’assis » n’est pas le plus important. Je ne l’enseigne pas lors de mes cours d’obéissance. Nous travaillons surtout sur le « debout », car il n’est pas souhaitable qu’un chien s’assoie lorsqu’il est sur le terrain lors d’une épreuve ou un concours.

 
Retrieving-1-Combined-4-1.JPGExiste-t-il des outils ou des dispositifs d’entraînement que vous recommandez pour un débutant?
Cindy : 
Pour moi, c’est la planche sur laquelle le chien doit apprendre à s’asseoir. On enseigne ainsi au chien que l’entraînement est agréable, et qu’il s’agit d’un endroit où il est en sécurité. On lui apprend à s’y rendre pour s’asseoir, à y retourner, et à y rester tranquille, sans bouger. À la maison on l’utilise pour demander au chien de rester dans son lit ou dans un endroit précis. Le commandement de s’y placer signifie d’y aller et d’y rester jusqu’au commandement contraire. C’est un outil des plus utiles car je peux de cette manière demander à mon chien de se placer n’importe quand et n’importe où, comme sur une serviette étendue au sol.

Dan : Une longue corde est un outil que tout débutant devrait utiliser pour renforcer les commandements. C’est probablement l’outil le plus important pour introduire le chien à la chasse et pour bâtir un lien entre le chien et le maître. Le chien vous prête attention et se concentre sur ce que vous lui apprenez.

Arwen : Une longue corde et un ami qui vous aidera. Rien n’équivaut l’aide d’un partenaire lors de l’entraînement pour retenir le chien ou débusquer les oiseaux lorsque vous retenez le chien.

 
Le programme Top Dog du CCC célèbre les meilleurs compétiteurs des sports canins au Canada. En comptant les points obtenus tout au long d’une année civile aux événements du CCC, les gagnants Top Dog représentent les équipes dévouées chiens et manieurs qui ont obtenu le plus de succès dans chaque discipline. C’est avec beaucoup de fierté que le CCC annonce chaque année les résultats officiels Top Dog. Félicitations à nos gagnants Top Dog et à tous les compétiteurs qui s’encouragent et s’inspirent les uns les autres pour atteindre le summum. Nous remercions nos commanditaires de leur généreux soutien du programme Top Dog.
Pro-Plan-Blog-FR-2.jpgBOT-Blog-FR.jpg

















 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Jacqueline Boychuk

Jacqueline Boychuk

Jackiy Boychuk est un membre du personnel du CCC, un membre du Club Canin Canadien et un propriétaire de deux braques allemands à poil court. Pendant son temps libre, elle participe à des expositions de conformation et s’adonne à la chasse avec ses chiens.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Mars 2019 > Trucs et astuces des entraîneurs des TOP DOG en épreuves et concours sur le terrain de 2018