Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Conseils pratiques pour avoir un chiot heureux

mars 22, 2019
Quelques conseils utiles pour l’accueil d’un nouveau chiot dans le foyer
J’ai écrit de nombreux blogues sur les chiots, et j’en écrirai probablement des douzaines de plus. Puisque les nouveaux propriétaires de chiots n’ont pas énormément de temps libre, j’ai pensé leur proposer une liste de conseils qui les aideront durant les premiers mois avec leurs nouveaux compagnons qui tout en étant un pur plaisir, peuvent aussi s’avérer un défi.
 
844088862-2.jpg
 
  • Faites les recherches qui s’imposent et achetez le chiot d’un éleveur responsable avec qui vous pourrez avoir un rapport qui perdure. Il existe un dicton anglais qui se traduit ainsi : achetez le meilleur et vous ne pleurerez qu’une seule fois – c’est-à-dire qu’il vaut mieux payer un peu plus dès le départ quoique cela puisse être difficile, pour ne pas le regretter plus tard. Un éleveur responsable est aussi la meilleure ressource qui soit pour toute information sur le chiot*.
  • Entraînez le chiot à l’aide d’une cage pour simplifier votre vie! L’entraînement avec une cage tire avantage des instincts naturels du chien, le garde en toute sécurité et protège vos effets personnels.**
  •  Obtenez un enclos de type « X-Pen ». Ces enclos sont habituellement en métal et se plient pour en faciliter l’entreposage. Le chiot sera en sécurité tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ces enclos sont comme un parc pour jeunes enfants mais adapté pour les chiots.
  • Achetez ou empruntez une barrière de sécurité pour enfants pour délimiter les espaces lors de l’apprentissage à la propreté.
  • Investissez dans des jouets de bonne qualité qui divertiront le chiot lorsque vous n’y êtes pas ou lorsque vous êtes occupé. Les jouets en caoutchouc non toxiques, lavables à la machine et qui peuvent contenir des gâteries sont un excellent outil pour occuper le chiot en plus de le soulager lorsqu’il perce des dents.
  • Socialisez. Socialisez. Socialisez. La plupart des expériences dans le foyer et dans le quartier seront nouvelles pour le chiot. Rendez ces expériences positives en lui offrant des récompenses et des encouragements. Présentez-lui des personnes de tous les âges, des individus portant des chapeaux ou affichant des barbes, et des gens qui utilisent des appareils d’aide à la mobilité, bref, une variété de personnes. Lorsqu’il aura reçu ses vaccins, faites-lui rencontrer des chiens bien élevés, en santé et de toutes les tailles.
  • Inscrivez le chiot à des cours d’entraînement. Les chiots apprennent non seulement à s’asseoir  et la position au pied, mais ces cours sont essentiels durant leur période de socialisation. Ils apprennent à jouer avec d’autres chiots et des chiens plus âgés, sont exposés à d’autres environnements, à des surfaces variées, à des parapluies qui s’ouvrent et se ferment. Ils se préparent pour des visites chez le vétérinaire et bien plus encore. Vous aurez aussi accès au professionnel qui enseigne le cours et qui pourra répondre à vos questions.
  • Montrez-lui ce qu’il PEUT faire. Lorsque le comportement est inapproprié, montrez-lui le comportement acceptable. Par exemple, si le chiot mordille un soulier, retirez le soulier et offrez-lui un jouet qu’il peut mordiller.
  • Un chiot fatigué est habituellement un chiot sage – mais n’exagérez pas. Les sessions d’exercice et de jeux doivent être fréquentes mais courtes. Évitez des exercices vigoureux tels le jogging et les sauts jusqu’à ce que ses os soient assez solides (à environ 18 mois, mais cela varie selon la race).
  • Les os d’un chiot sont souples et fragiles, donc il importe de bien le surveiller lorsqu’il descend les escaliers afin qu’il ne le fasse pas trop rapidement. Ne le laissez pas sauter des meubles ou de la voiture.
  • Un chiot dort 18 heures ou plus par jour. Assurez-vous qu’il puisse faire des siestes, surtout s’il partage son foyer avec des chiens plus âgés et actifs.
  • Quoiqu’il soit important d’exposer le chien à plusieurs endroits et de multiples situations pour le socialiser, il doit aussi apprendre à rester seul de temps à autre. Commencez en le laissant dans sa cage avec un jouet pour environ 10 à 15 minutes. Faites quelques allers-retours tranquillement pour ne pas l’exciter. Vous pourrez ensuite commencer à le laisser seul dans sa cage lorsque vous sortez, mais rappelez-vous que sa vessie se développe et qu’on ne peut laisser un chiot de 10 à 12 semaines seul pour plus de 2 heures.
  •  Quant à l’apprentissage à la propreté, le chiot doit habituellement se soulager après avoir mangé ou bu, suite à une sieste et surtout après une période active comme le jeu. Soyez donc prêts à le sortir. La manière la plus facile d’entraîner un chiot est avec un renforcement positif. Lorsque le chiot a fait ses besoins dans un endroit approprié, félicitez-le verbalement, offrez-lui des récompenses, encouragez-le et ne lésinez pas sur les éloges! Il faut qu’il comprenne que se soulager à l’extérieur est une expérience formidable!
  • Touchez le chien souvent et sur tout le corps. Il doit s’habituer à ce qu’on touche ses pattes, sa queue, son ventre, etc., afin qu’il soit à l’aise lors des examens chez le vétérinaire et des sessions de toilettage.
  • Exposez-le au toilettage tôt, même si ce n’est pas réellement requis. Il doit s’habituer à se faire brosser, au bruit du séchoir, à la sensation de se faire couper les ongles et brosser les dents.
  • Enseignez-lui un commandement qui signifie qu’il doit se rendre à sa cage. C’est un commandement très important qui servira à le mettre à l’écart et en sécurité au besoin.
  • Si vous vivez dans un milieu urbain et utilisez les transports publics, habituez-le aux autobus, aux tramways et aux métros si la municipalité le permet.
  • Communiquez avec d’autres propriétaires de chiots, de la même race si possible. Que ce soit en personne ou en ligne, un tel réseau peut s’avérer une ressource précieuse et un grand soutien.
Ce ne sont que quelques conseils et astuces pour les nouveaux propriétaires de chiots. Chérissez bien ces moments avec votre nouveau compagnon car ils passeront en un instant!
 
637585924.jpg
 
Apprenez comment préparer votre foyer pour l’arrivée d’un chiot en cliquant ici.
*Pour en savoir plus sur les éleveurs responsables, cliquer ici
** Pour entraîner un chiot à l’aide d’une cage, cliquer ici.

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

chiot, chiots, conseils, Ian Lynch chiot, chiots, conseils, Ian Lynch

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Mars 2019 > Conseils pratiques pour avoir un chiot heureux