Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Honorer Max Magder

mars 26, 2019
Max Magder
28 novembre 1927 – 17 mars 2019
 
Harold-Whyte-Toronto-Star-3.png
 
Éleveur, exposant, juge toutes races, designer, inventeur et homme d’affaires brillant, Max Magder laisse un énorme vide qui sera difficile à combler. Nos pensées et nos prières accompagnent sa famille, notamment sa fille Lori et son fils Richard qui ont inspiré son célèbre nom de chenil LORRICBROOK.
 
Max est né en Autriche en 1927 et immigra au Canada avec ses parents et ses deux sœurs aînées lorsqu’il était enfant. La famille s’installa à Hamilton en Ontario, et un frère cadet naquit tôt après.
 
Max a gagné plusieurs récompenses au niveau international pour sa conception de mobilier; ses meubles étaient disponibles entre autres chez IKEA et Eaton’s. Il fut aussi propriétaire de Du Barry Furniture Ltd.; en créant des meubles de qualité et abordables, il réussit à bâtir une entreprise dont le chiffre d’affaires était de plusieurs millions de dollars.
 
En plus d’être le propriétaire de nombreuses races variées, il élevait et présentait des lévriers anglais et des whippets qui se sont classés premiers au Canada ainsi qu’aux États-Unis. Un de ses whippets, Can., Am., & Br. Ch.  Lorricbrook Winning Streak a établi un record des Meilleurs de l’exposition pour la race au Brésil, et un autre de ses whippets a gagné le groupe des lévriers au Windsor Championship Show en Angleterre. Il s’agissait de Can., Am., Eng., Dutch, German and Int. Ch. Lorricbrook Runaway qui à l’époque était le seul whippet de l’Amérique du Nord à gagner un titre anglais. « Pip » a par la suite remporté le Meilleur de la race et s’est classé deuxième du groupe des lévriers au World Show en 1992.
 
Max fut également propriétaire de nombreux lévriers anglais champions. —Can. & Am. Ch. Dondelayo Buccaneer, Can. & Am. Ch. Lorricbrook Spellbinder, et Can. & Am. Ch. Lorricbrook NV Us, pour n’en nommer que quelques-uns. Au début des années 90, Can., Am. & Ber. Ch. Lorricbrook Sporting Chance fut le lévrier anglais qui remporta le plus de récompenses au Canada. En 1998, Max acheta Can. & Am Ch. My Christmas Rider en Slovénie; le chien devint le lévrier anglais ayant gagné le plus grand nombre de titres au Canada avec 39 Meilleurs de l’exposition!
 
 
Max-1.pngMax était membre à vie du CCC, ayant adhéré au Club en 1965. Juge depuis 1978, il avait un calendrier rempli au Canada et aux États-Unis, et son expérience en tant que juge au niveau international lui permettait de juger aux quatre coins du monde, en outre les whippets à de multiples reprises en Angleterre au prestigieux Hound Show. Il exerçait également la fonction de juge à Skokloster en Suède.
 
En 2004, il reçut un prix d’excellence de la Professional Handlers’ Association of Canada en reconnaissance de ses nombreuses années de service et son dévouement au sport des chiens de race pure. En avril 2006, on invita Max à joindre le groupe des juges sélectionnés pour évaluer les 20 meilleurs whippets au États-Unis à l’exposition nationale pour race spécifique de l’American Whippet Club à Boston.
 
Max a mené une vie bien remplie et a touché d’innombrables personnes en tant qu’ami, mentor et collègue. Je me souviens à quel point il était d’une gentillesse avec mes enfants, dont ma fille Jody qui, encouragée par Max, est elle-même devenue éleveuse de whippets. Une des meilleures amies de Max était Phyllis Laventhall Wolfish. Leur amitié dura des décennies et ils se sont sans doute retrouvés pour se rappeler de bons souvenirs. Peter, le fils de Phyllis, considérait Max un deuxième père et il esquisse un sourire chaque fois qu’il se rappelle son rire sonore.
 
With-Jody-Paquette-and-Am-Can-Ch-Wenrick’s-Sweet-Surrender-1.png
La défunte Carol Holland, manieuse de nombreux chiens de Max, lui était également très chère, tout comme Barbara Wilton-Clark de Shalleveuse defleet Kennels en Angleterre avec qui il éleva des lévriers anglais et des whippets, et Peggy Newcome de Pennyworth Whippets aux États-Unis. Il fut aussi co- éleveur avec Jenny McCartney de McCartney Whippets à qui il laisse le souvenir d’un mentor à la fois rigoureux et juste. Le meilleur conseil qu’il partageait était : « Accouplez le meilleur avec le meilleur, et espérez le meilleur. Ce n’est toutefois pas comme faire un gâteau… on ne sait jamais tout à fait ce qu’on obtiendra. » Max a touché un si grand nombre d’entre nous, beaucoup trop pour les nommer.
 


Max Magder.  Gentleman respecté, légendaire, bon vivant, artiste et ami, tu nous manqueras énormément et nombreux sont ceux qui se souviendront de toi.
 
Repose en paix mon ami.
 

 

 

 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Richard Paquette

Richard Paquette

Membre du Conseil du CCC
Juge toutes races
Propriétaire et manieur d’un ancien Top Dog 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is seven = two ? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Mars 2019 > Honorer Max Magder