Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Bien choisir la race de son chien

mars 29, 2019
Des recherches judicieuses et une profonde réflexion doivent précéder l’arrivée d’un chien dans votre foyer.

Espérez-vous devenir propriétaire de chien dans un proche avenir? Lorsqu’un ami me dit qu’il envisage sérieusement acheter un chien, j’offre de lui envoyer un texto chaque fois que j’accorde un peu de temps à mon chien ou que j’engage des dépenses qui lui sont liées, et ce pendant une semaine. S’ils acceptent, trois jours suffisent habituellement avant que je reçoive le message : « Ça va, j’ai compris..»

Les chiens sont formidables. Je ne peux vous dire à quel point ils ont enrichi ma vie, mais il faut aussi savoir qu’ils requièrent beaucoup de travail et d’efforts.

 
rD8NElc0RckZy7gZ97Cl_177300523-1.jpg


Les chiens exigent du temps, de l’énergie, de la patience et des responsabilités, sans compter l’aspect financier. Commençons par le temps qu’il faut accorder aux chiots ainsi qu’aux chiens; le temps qu’il faut dès leur jeune âge pour leur enseigner la différence entre un bon et un mauvais comportement, le temps qu’on doit prendre pour les exercices et les activités, le temps qu’exige l’entretien, le toilettage, les périodes d’activités et les repas, et puisqu’ils sont des animaux de meute, le temps de tout simplement s’amuser en leur compagnie.

Si votre temps libre est limité ou si vous êtes constamment en déplacement pour le travail (et n’avez pas de partenaire à la maison pour s’occuper du chien), votre situation n’est pas idéale pour accueillir un nouveau compagnon. Des tâches routinières doivent être accomplies chaque jour lorsqu’un chien partage votre vie; il faut consacrer l’énergie et l’intérêt nécessaires pour assurer son bien-être. Les chiens communiquent avec nous incessamment, mais ils ne parlent pas notre langage or la patience est de mise. Le chiot devient votre entière responsabilité dès le départ, il n’en tient qu’à vous de garantir qu’il n’incommode pas vos voisins ou n’est pas en danger en courant librement. Les chiens coûtent cher. Très cher. Je répète souvent aux gens que la plus petite dépense sera le coût du chien. Le fournisseur d’assurances pour animaux privilégié du Club Canin Canadien, Pets Plus Us, affiche un tableau dans son site Web qui donne un aperçu du coût annuel pour prendre soin d’un chiot ou d’un chien. Le coût moyen est 3 699,00 $.
https://www.petsplusus.com/fr/Sante-des-animaux/cout-des-soins

513482826.jpgBien sûr, le montant varie selon la race et n’inclut pas une personne engagée pour promener le chien ni le coût d’un toiletteur, mais le tableau vous donne une bonne idée des dépenses potentielles. Certains achats sont un investissement unique, d’autres sont répétitifs. Si votre situation financière est plutôt instable, mieux vaut attendre un peu avant d’accueillir un chien chez-vous. Avoir la maturité de réaliser que le moment n’est pas venu pour être propriétaire de chien vous épargnera beaucoup de soucis, sans compter que ce ne serait pas idéal pour toutou. Si votre situation actuelle ne vous permet pas d’être propriétaire de chien, il existe tout de même plusieurs façons d’obtenir votre dose quotidienne d’amour canin. Passez du temps avec le chien d’un ami ou d’un parent ou offrez de promener le chien d’une personne âgée. Vous pouvez aussi admirer de magnifiques chiens en vous rendant à des expositions et concours. Trouvez un événement dans votre région dans le calendrier des événements du CCC.

Si vous avez pris note de tout ce qui précède et avez décidé que vous voulez toujours acheter un chien, la recherche commence par trouver la race qui vous convient et qui est adaptée à votre rythme de vie. Ce qu’il y a d’extraordinaire chez les chiens de race pure, c’est leur grande diversité. Tous ces chiens sont élevés pour remplir un rôle précis, et il en existe pour presque tous les goûts.

La première étape pour trouver la race idéale commence avec la question suivante : qu’attendez-vous du chien? Cherchez vous un compagnon pour la chasse? Un gardien pour le foyer? Un partenaire pour les courses à pied? Ou tout simplement un compagnon qui partagera votre fauteuil. Combien de temps désirez-vous allouer à l’entretien? Aimez-vous les robes aux longs poils soyeux, les boucles serrées, le poil court et lisse, une robe épaisse et rugueuse, ou peut-être même un chien dit « nu »? Quelle est la taille recherchée? Un grand chien, un chien de taille moyenne ou un petit chien nain? Le voulez-vous extroverti ou indépendant? Enjoué ou sérieux? Animé ou calme?

Il faut prendre le temps de fouiller un peu, mais vous verrez au fur et à mesure que vos recherches avancent que certaines races se démarqueront car elles répondent en grande partie aux critères que vous avez définis.

545554198.jpgIl est d’ultime importance d’être honnête avec vous-même lorsque vous entamez le processus. La robe flottante du colley barbu vous enchante peut-être, mais vous savez que vous n’avez ni le temps ni les moyens pour le toilettage requis. Le pointer vous semble idéal, mais êtes-vous assez actif pour maintenir le niveau d’activité de cette race? Le look nordique du malamute d’Alaska vous attire, mais votre conjoint qui ne tolère pas la poussière aurait beaucoup d’ennuis lors de la perte des poils saisonnière. Faire face à la réalité vous empêchera de sélectionner une race qui ne vous convient pas et qui sera à vos côtés pour les prochaines dix, voire quinze années.

Avez-vous des enfants ou est-ce que les petits vous rendent souvent visite? Si oui, mieux vaut choisir une race qui est patiente avec les bambins. Par contre, rappelez-vous que tous les chiens, quelle que soit leur race, doivent être socialisés dès leur jeune âge, et les enfants ne doivent jamais être laissés seuls avec un chien.

Les activités que vous comptez pratiquer avec votre compagnon doivent aussi entrer en ligne de compte. Si vous cherchez un partenaire de chasse, allez voir les chiens de sport et les chiens courants. Un chien que vous porterez dans vos bras dans les transports publics?  Peut-être un des chiens nains ou des chiens de compagnie ainsi que les lévriers et terriers de petite taille. Pour l’obéissance ou l’agilité – de nombreux groupes, dont les chiens de travail, les chiens de berger et les terriers sauront vous accompagner.

Pour en apprendre plus sur les sept groupes du Club Canin Canadien, cliquez le lien suivant : https://www.ckc.ca/fr/Selection-d’un-chien/Choix-d’une-race

Les recherches pour trouver la race qui vous est compatible peuvent prendre un peu de temps, mais c’est une expérience qui sera divertissante et enrichissante. Une exposition canine offre la meilleure occasion de rencontrer des centaines de races en personne. Vous pourrez discuter avec les propriétaires, les éleveurs et les manieurs qui partagent leur vie quotidienne avec les chiens. Lorsque vous aurez choisi la race qui vous convient, consultez la Puppy List du Club Canin Canadien pour communiquer avec les éleveurs membres du CCC de votre région : http://www.ckc.ca/Choosing-a-Dog/PuppyList/fr/Default.aspx

Amusez-vous à découvrir et explorer le merveilleux monde des chiens!  
 
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

conseils, éleveurs, Ian Lynch conseils, éleveurs, Ian Lynch

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is seven > than four? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Mars 2019 > Bien choisir la race de son chien