Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

La meute s’agrandit

juin 27, 2019
yMDSDDaMSg6vhx8GlkDk_MeashaLeroyJune2019.jpg
L’ajout d’un nouveau membre au foyer nécessite une planification rigoureuse, une réflexion approfondie et une supervision assidue.

J’ai acheté un chiot ce printemps! N’hésitez pas à m’envoyer de nombreux cadeaux via le siège social du CCC (blague). Un deuxième chien était un rêve de longue date, mais je suis du genre à réfléchir longuement avant d’agir, ce qui peut être une qualité qui s’avère parfois épuisante.

Enfant, j’étais déjà entiché de l’aspect original du terrier Dandie Dinmont. Comme la plupart d’entre vous, je n’avais jamais eu l’occasion de rencontrer cette race et j’ai été ravi lorsqu’au printemps 2016, en faisant des évaluations Bon voisin canin je me suis aperçu qu’une juge canadienne renommée et éleveuse de Dandies occupait le kiosque voisin. Je suis tombé en amour avec ces chiens à la personnalité attachante qui ont une robe avec une texture inhabituelle, et qui de plus ne perdent pas leur poil. J’étais enchanté à l’idée de posséder une race rare et de pouvoir sensibiliser le public à ses atouts et son charme.

Je suis devenu ami avec l’éleveuse de Dandies et nous avons gardé le contact. Ce printemps, elle m’a écrit un mot pour m’annoncer qu’elle avait non seulement une, mais deux portées, et s’est ensuivie une invitation de rencontrer les chiots. Dès qu’elle a placé un mâle couleur poivre dans mes bras, plus question de le retourner. J’ai pris possession de « Leroy » la semaine suivante lorsqu’il a atteint l’âge de 12 semaines.

J’ai donc eu une semaine pour préparer mon foyer at mon grand caniche « Measha » pour l’arrivée d’un nouveau membre dans notre meute.

Veuillez prendre note que je ne suis ni entraîneur ne spécialiste en comportement animal. Le présent blogue raconte l’histoire de l’arrivée d’un deuxième chien dans mon foyer. Chaque situation est unique et vous connaissez mieux que tout autre votre propre chien.

Les avantages 

J’ai toujours été d’avis que posséder deux chiens offrait de nombreux avantages. Les chiens sont des animaux de meute et ils s’ennuient moins lorsqu’ils ont un compagnon, et les chiens qui vivent en paires jouent souvent ensemble et par conséquent mènent une vie plus active. Ils forment par ailleurs une équipe très efficace de surveillance pour votre résidence, et l’apprentissage à la propreté est facilité car le nouveau-venu imite les comportements de son grand frère ou sa grande sœur. Comble du bonheur, en tant que propriétaire de deux chiens vous bénéficiez du double d’amour, de câlins et d’occasions de participer à des événements canins.

Les inconvénients

Si on énumère les avantages, on ne peut toutefois négliger les inconvénients. Deux chiens signifient deux fois plus de dépenses. Doublez donc les sommes réservées à la nourriture, aux jouets, au toilettage, aux promeneurs de chiens et aux visites chez le vétérinaire. Si vous avez eu la clairvoyance de garder les colliers, la cage, la laisse et les jouets de votre aîné, bravo! Vous avez l’avantage sur d’autres qui accueillent un deuxième chien, et le nouveau-venu ne saura jamais qu’il n’est pas le premier à occuper sa cage!

On doit aussi prendre en considération le temps qu’il faudra maintenant consacrer au soin de vos compagnons, même si certaines activités comme les promenades, les câlins et les jeux sont partagées. Le temps accordé au toilettage des chiens et à l’entretien de la maison est en revanche plus important. Je puis vous confirmer qu’il y a aussi deux fois plus de bruit! Mon grand caniche jappait rarement avant l’arrivée de mon terrier Dandie Dinmont, mais aujourd’hui j’ai l’impression qu’elle tient à lui enseigner à se faire entendre, ou encore qu’elle veut annoncer à tous les résidents du voisinage qu’elle a un nouveau petit frère!

Une évaluation honnête et réfléchie 

Il faut se rappeler que les chiots exigent temps et argent. Évaluez bien votre charge de travail actuelle et votre situation personnelle et financière avant de vous engager à accueillir un autre chien. 

Avant d’acheter un deuxième chien, pensez à celui qui partage déjà votre vie. Aime-t-il les autres chiens? Comment agit-il lorsque d’autres chiens lui rendent visite? Il est très important d’assurer que le chien interagit de manière sociable avec ses congénères. Si tel n’est pas le cas, ce n’est peut-être pas le moment d’introduire un deuxième chien dans le foyer. Concentrez-vous plutôt sur des séances avec un entraîneur professionnel qui enseignera des bonnes manières au chien que vous avez déjà. 

Outre la socialisation, il importe aussi d’assurer que votre chien n’a pas de troubles de comportement avant d’accueillir un deuxième chien. Un nouveau chiot pourrait adopter certains comportements moins désirables et vous vous trouverez avec deux chiens problématiques qui vous causeront des ennuis et des embarras. Un entraîneur ou un spécialiste en comportement animal sera en mesure de corriger les mauvaises habitudes avant l’arrivée d’un deuxième chien.

Je dois avouer toutefois que j’ai eu l’occasion d’observer des chiens souffrant d’anxiété de séparation s’améliorer avec l’ajout d’un compagnon quadrupède, mais à l’inverse, j’ai aussi connu un propriétaire qui devait composer avec deux chiens anxieux. Mon avis? Mieux vaut régler tout problème de comportement avant d’introduire un second chien.

ShS7mfYfSFeJV2PBb6lQ_7583920080_IMG_6644-1.JPGLe choix d’un chiot

Il y a plusieurs facteurs à considérer au moment de prendre la décision d’introduire un petit nouveau dans la meute.

Le choix d’une race demande beaucoup de réflexion. De nombreux propriétaires de chiens choisissent un deuxième chien de la même race que le premier. Ainsi on connait à l’avance la taille, le niveau d’activité et les soins, ce qui élimine les surprises.

Si, comme moi, vous décidez d’acheter un chien d’une race différente, on recommande qu’ils aient plus ou moins le même niveau d’activité. Je ne dis pas qu’un poméranien ne s’entendrait pas avec un pointer, mais il est probable qu’ils n’aient pas la même idée de ce qu’est pour eux un weekend de rêve.

L’âge est un autre facteur à considérer. Il est généralement plus facile d’introduire un chiot dans un foyer où le chien résident est jeune plutôt qu’âgé. Par jeune, je parle d’un chien adulte qui est propre. Rien ne vous empêche d’avoir un jeune chiot et un chiot un peu plus vieux, mais ils seront à différents stades de l’apprentissage à la propreté ce qui risque de vous exaspérer. De plus, un chien qui a atteint l’âge d’or a ses habitudes et il risque de ne pas apprécier le changement. Plusieurs sont d’avis cependant que le chien senior s’habituera et que ça lui donnera un « coup de jeune » et d’autres disent que ce sera une cause de stress. Au final, vous connaissez votre chien et vous avez à cœur ses meilleurs intérêts.

Les préparatifs

J’ai installé l’enclos d’exercice, la cage et les jouets de Leroy dans la maison avant son arrivée afin de préparer mon chien adulte et elle a pu s’habituer aux nouveaux articles et aux nouvelles odeurs. Si possible, inclure un jouet ou une serviette imprégnée de l’odeur du chiot. L’idéal serait d’échanger des articles lorsque vous visitez le chiot ce qui familiarisera chaque chien avec l’odeur de l’autre avant qu’ils se rencontrent. 

L’arrivée du nouveau chiot

Vous songez peut-être à être accompagné de votre chien adulte lorsque vous prenez possession du chiot. À moins que l’éleveur ne l’ait suggéré, je ne le recommande pas. L’éleveur a ses propres chiens en plus des jeunes chiots qui risquent d’attraper une maladie d’un chien venant de l’extérieur. Mieux vaut organiser une première rencontre sur un terrain neutre tel un parc ou une cour en laissant les deux chiens en laisse. J’ai demandé l’aide de mon frère lorsque j’ai pris possession de mon nouveau chiot. Lorsque nous sommes revenus à Toronto, il m’a attendu dans un parc avec Leroy, et je suis allé chercher Measha pour la rencontre. Après une période initiale où ils se sont bien reniflés, j’ai pris Leroy dans mes bras et nous sommes rentrés à la maison.

La supervision 

On ne laisse jamais un jeune enfant sans supervision en présence d’un chien, il en va de même avec un chien plus âgé laissé seul avec un chiot. Observez toujours les interactions. J’ai dû me rappeler que les chiens ont leur propre langue de communication et que tous ces grognements et ces aboiements ne signifiaient pas qu’ils étaient sur un champ de bataille; ils découvraient plutôt leurs dynamiques respectives. C’est pourquoi la supervision a une telle importance. Si les grondements deviennent trop intenses, je peux m’ingérer immédiatement car je ne suis jamais à plus de quelques pieds de distance. Si vous constatez que le chien plus âgé se fatigue, retirez le chiot, sortez faire une promenade et explorez le quartier. Il est aussi important de féliciter l’aîné d’avoir si bien joué et toléré le cadet.

Avant l’acquisition d’un nouveau chiot, on imagine qu’il faudra jouer à l’arbitre pour assurer que le chien plus vieux n’est pas trop agressif avec le chiot. Souvent, c’est tout le contraire. Les chiots adorent mordiller les chevilles et tirer les oreilles de l’autre chien. Par conséquent la supervision des deux chiens est une fois de plus de mise. 

Voilà une raison de plus pour l’enclos d’exercice. L’enclos permet au chiot d’avoir accès à sa cage, sa nourriture et ses jouets en toute sécurité. Je place toujours Leroy dans son enclos si je ne suis pas en mesure de lui accorder toute mon attention. J’ai positionné l’enclos dans un endroit de la maison où il peut voir tout ce qui se passe afin qu’il ne se sente pas exclu des activités quotidiennes.
Les chiots ont besoin de beaucoup de sommeil mais la crainte de manquer quelconque événement captivant leur fait souvent oublier qu’il est temps de se reposer. Il est important de tenir compte du besoin de dormir des chiots et de savoir quand il est temps de les placer dans leur cage.

L’alimentation et la « séparation des biens »

On évite les petits conflits en séparant la nourriture des deux chiens. Je nourris le plus jeune dans son enclos, et sa grande sœur ailleurs. Ils sont tous les deux très intéressés par la nourriture de l’autre, et les nourrir indépendamment assure que chacun mange son propre repas en toute quiétude. 

Mes chiens ne sont pas très possessifs quant à leurs jouets et ils les partagent gentiment, mais les jouets de dentition du chiot restent dans sa cage car ils sont trop petits et délicats pour Measha.

Il est naturel que chaque chien protège ses biens. Les chiots ne captent pas toujours les codes quand il s’agit de prendre un peu de recul; il importe donc de surveiller les interactions afin d’éviter qu’elles ne se dégénèrent. J’aime donner à chaque chien une gâterie préférée lorsqu’ils sont séparés, et je m’assure que la gâterie est ingérée avant de les laisser retourner ensemble.

Les plaisirs partagés

Une élément-clé pour éliminer toute jalousie entre votre chien et le petit nouveau-venu est de rendre les interactions avec le chiot amusantes. L’aîné est inclus et félicité profusément afin que l’expérience soit aussi positive pour lui que pour le petit.

Measha adore recevoir des gâteries lorsque nous pratiquons tous ensemble les « assis » et les 
« debout ». Je lui donne toujours un nouveau jouet si le chiot en reçoit un, et nous faisons de nombreuses promenades en famille. Lorsque j’encourage le petit à marcher en laisse, je félicite toujours  l’autre de le faire parfaitement!
 
rbbmWhMdQlSG7T5vfQGi_7518845728_IMG_7542-1.JPG
Deux fois plus d’amour

Nous disposons tous de peu de temps, mais si vous accueillez un deuxième chien chez-vous, il est crucial de réserver des moments privilégiés avec chaque chien, un à la fois. Je m’efforce de faire une promenade quotidienne avec chacun de mes chiens séparément. Je les toilette un par un et ils ont droit à des tête-à-tête sur le sofa du salon.

J’ai mon petit Dandie Dinmont depuis un mois et tout semble très bien se passer. Malgré les nuits écourtées et les dépenses accrues, je suis comblé et très heureux d’avoir fait le choix d’ajouter un autre chien dans mon foyer. Avec une bonne planification, des recherches approfondies et l’aide d’un excellent éleveur, vous aussi pourrez bénéficier d’une double dose d’amour canin!
 
 
 
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

canada, chiot, Ian Lynch canada, chiot, Ian Lynch

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is one < than five? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Juin 2019 > La meute s’agrandit