Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

La Canadienne Elaine Paquette, en compagnie de son charmant bouvier, raconte leur fantastique victoire à Westminster

juillet 25, 2019
- Publireportage –
En février, j’ai eu la chance de regarder l’exposition canine de Westminster en direct du Madison Square Garden de New York à la télévision. Je me souviens d’avoir reconnu Elaine Paquette et son bouvier, Baby Lars, dans le groupe des chiens de berger. C’était fantastique de les voir gagner! C’était une grande victoire pour Elaine et Baby Lars, et le fait que leur équipe soit entièrement canadienne rendait l’événement encore plus spécial. Récemment, j’ai eu le privilège d’interviewer Elaine et d’en apprendre plus au sujet de la race de son chien et de cette remarquable victoire!
 
Qu’est-ce qui vous attire chez cette race de chien?  

L’amour des bouviers s’est développé tôt chez ma soeur Louise, ma mère Christine et mon père Oscar.  Lorsqu’elle était plus jeune, ma soeur Louise a vu un bouvier pendant qu’elle gardait des enfants.  Nous avons adopté notre premier bouvier, Kelly, grâce à une annonce dans le journal. À l’époque, le courrier électronique n’existait pas et les sites Web d’éleveurs non plus. Les éleveurs de la région de Windsor et à proximité de Détroit importaient des bouviers d’Europe; c’était le meilleur endroit pour obtenir des chiens de cette race.  
 
(crédit photo : Yaunna Sommersby)

Quelles sont les caractéristiques que vous appréciez de cette race? 

Les bouviers sont des chiens très sensés. Ils réfléchissent et ne tirent pas de conclusions hâtives.  Ils ont plutôt tendance à penser avant de réagir. Ils vont habituellement prendre du recul et analyser la situation; ils vont ensuite agir s’ils croient que c’est nécessaire. Les bouviers sont parfaits pour les familles et sont de bons chiens de garde. On dit souvent qu’un bouvier vous laissera entrer, mais ne vous laissera pas sortir. 
 
Pourquoi avez-vous choisi de devenir éleveuse?

Toute ma famille est amoureuse des chiens, mais ma soeur aînée Louise s’est toujours impliquée davantage auprès d’eux.  Nous avons participé à des cours de dressage avec nos bouviers. Nous avons alors rencontré des éleveurs et commencé à discuter de la possibilité d’en devenir nous-mêmes. Nous avons également assisté à des expositions canines et c’est en parlant avec d’autres éleveurs que nous avons eu la piqûre. C’était le début d’une belle aventure!
 
Quand avez-vous su que Baby Lars pouvait potentiellement compétitionner à Westminster?
 

C’était pendant notre troisième visite au Madison Square Garden. En 2018, Baby Lars a remporté le prix du meilleur chien de sa race à Westminster, il a gagné le concours toutes races, il a fait partie des 20 meilleurs chiens à l’American National et a remporté le titre de meilleur chien de l’exposition à plusieurs reprises au Canada. Son potentiel pour Westminster m’a semblé évident grâce à ces réussites.
 
Comment se sont déroulées les compétitions avec Baby Lars? Pouvez-vous nous parler de votre préparation pour Westminster?

Puisque Baby Lars avait participé à des expositions canines toute l’année, il terminait une étape importante dans sa carrière. Son pelage et son entraînement étaient parfaits; il était bien préparé pour Westminster.  Ce qui était génial, c’est qu’il savait déjà comment se mettre en valeur, puisqu’il avait participé à de nombreuses expositions au cours des deux dernières années. Cette année, tout fonctionnait pour le mieux pendant les expositions; Westminster n’était plus une expérience nouvelle pour lui et il semblait très à l’aise sur le terrain. Participer avec un chien expérimenté était l’idéal. Comme éleveuse et maître-chien, j’étais bien placée pour savoir qu’il connaissait le parcours. Il a un tempérament extraordinaire et il est très sociable. S’il était humain, il serait le genre à faire la fête! L’enfant le plus populaire de l’école!  Un fait amusant à propos de Baby Lars, c’est que son nom est en fait un surnom. Son père s’appelle Lars, c’est pourquoi je l’ai nommé Baby Lars (Bébé Lars).
 
 (crédit photo : F. Clark for Westminister Kennel Club) 

Comment était-ce de remporter le premier prix du groupe des chiens de berger à Westminster?

Ce n’était pas la première fois que Baby Lars était placé dans le groupe des chiens de berger à Westminster, mais la victoire est une tout autre affaire.  J’ai toujours pensé que ce serait bien de gagner et d’avoir une chance de remporter le titre de meilleur chien de l’exposition. C’était une autre étape que Baby Lars pouvait franchir. Ça a été un très beau moment et une réalisation exceptionnelle. 
 
En quoi est-ce que le fait de participer aux compétitions a changé votre relation avec Baby Lars? 

Lorsque vous compétitionnez avec un chien pendant deux ans et demi comme je l’ai fait avec Baby Lars, les liens se resserrent inévitablement. Travailler avec lui a été un plaisir et il est pour moi comme un livre ouvert. Il aime voyager; se rendre aux diverses expositions canines avec lui a donc été simple et agréable. La première chose qu’il faisait quand nous arrivions dans une chambre d’hôtel était de courir vers le lit dès qu’il passait la porte. J’avais à peine le temps de fermer la porte de la chambre d’hôtel qu’il avait déjà sauté sur le lit et pris ses aises. Baby Lars est un chien avec lequel j’adore participer aux expositions et tous ceux qui le rencontrent l’adorent. Lorsque vous avez un chien comme lui, c’est tout simplement formidable. 
 
Dans quelle mesure l’alimentation influence-t-elle la performance d’un chien à une exposition? 

Cela influence l’état du chien et son allure; ces éléments sont tous liés à l’incidence de l’alimentation d’un chien en compétition. Une alimentation équilibrée est très efficace pour avoir un chien en excellente forme et les résultats sont évidents sur le parcours. 
 
Pourquoi est-ce si important de donner au chien une nourriture de bonne qualité? Quelles réussites attribuez-vous à cette nourriture? 

Il est important qu’un chien profite d’une nourriture de bonne qualité, puisque cela a vraiment une incidence sur son pelage et son état global. Offrir une bonne alimentation à l’aide d’une nourriture de qualité a une incidence sur chiens pendant leur croissance et tout au long de leur vie. J’ai eu du succès en offrant la nourriture PurinaMDPro PlanMDPeaux et estomacs sensibles. 
 

(crédit photo : Ian Lynch)

Maintenant qu’il est à la retraite après sa grande victoire, quelle est la prochaine étape pour Baby Lars? Prévoyez-vous participer aux autres sports du CCC? 

J’aimerais participer aux concours d’obéissance et d’agilité avec Baby Lars, mais cela dépendra du temps dont nous disposerons. Je travaille avec mon prochain chien, Phoenix, en vue des expositions canines. Baby Lars nous accompagne encore aux expositions et il regarde Phoenix et les autres chiens. 
 
 


Pourquoi Pro PlanMD?

Pro PlanMD est synonyme de nutrition avancée. Tout ce que nous faisons repose sur un seul objectif: offrir de la nourriture qui contribue à faire ressortir le meilleur de votre chien. Nos formules sont appuyées par la science et les recherches de notre équipe composée de plus de 500 spécialistes des animaux familiers à l’échelle internationale, dont des nutritionnistes, des vétérinaires, des spécialistes du comportement animal et des immunologistes. Chaque ingrédient de qualité supérieure est soigneusement choisi selon un objectif bien précis.
 
Une nourriture d’excellenceMD
Année après année, des chiens exceptionnels carburent à notre nourriture
Les onze des douze derniers lauréats du prix Meilleur chien de l’exposition canine de Westminster étaient nourris avec de la nourriture Pro PlanMD

En 2018, sept des dix meilleurs chiens de conformation au Canada recevaient de la nourriture Pro PlanMD

† Les maîtres ou propriétaires de ces champions peuvent avoir reçu de la nourriture PRO PLANMD en tant qu’ambassadeurs de PurinaMD
Pro-Plan-FR.jpg

 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

canada, membre du CCC, Westminster canada, membre du CCC, Westminster

Author InformationInformation sur l’auteur

Stacy Lynn Morley

Stacy Lynn Morley

Stacy Lynn Morley a étudié la biologie animale à l’Université de Guelph.  Après avoir découvert sa passion pour l’alimentation des animaux familiers chez Nestlé Purina, elle a décidé de retourner à l’université qu’elle aimait dans le but d’obtenir une maîtrise en nutrition animale.  Elle a présenté ses recherches de maîtrise dans le cadre de différents symposiums de l’American Academy of Veterinary Nutrition partout aux États-Unis. Elle travaille depuis juin 2008 chez Nestlé Purina, où elle est actuellement gérante, Communications nutritionnelles. Cet emploi lui permet de transmettre ses connaissances en matière de nutrition des animaux familiers à ses collègues, aux éleveurs et aux propriétaires d’animaux. Elle a également fait plusieurs apparitions médiatiques à des émissions ou sur des chaînes telles que CP24, The Social et Global TV. Stacy Lynn a également un câlin Lagotto Romagnolo nommé Hudson.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Juillet 2019 > La Canadienne Elaine Paquette, en compagnie de son charmant bouvier, raconte leur fantastique victoi