Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Les chiens et les planches à roulettes

septembre 13, 2019
VrDypqjBTr6JPRK42ho9_iStock-899407364.jpgPersonnellement, je n’ai jamais eu un chien qui réagit face aux planches à roulettes. Par contre j’ai de nombreux amis qui ont eu des difficultés avec leurs chiens et les planches et puisque je demeure au centre-ville de Toronto, que ce soit au printemps, en été ou à l’automne, j’aperçois tous les jours sans faute un chien qui panique à la vue d’un planchiste qui approche à toute vitesse. Les chiens qui réagissent face aux planches à roulettes ne sont pas chose rare car lorsqu’il y a une chaussée, on peut s’attendre à ce qu’une planche à roulettes surgisse à tout moment.

Chez certains chiens, les planches à roulettes éveillent un instinct de prédateur; en revanche d’autres sont effrayés. Plusieurs facteurs rendent les chiens anxieux face aux planches. Le son des roues sur le sol est très fort et ressemble à un grognement. Les planches avancent à vive allure et les planchistes-mêmes ont une étrange façon de bouger.

Bon nombre de copines et de copains propriétaires de chiens  m’ont demandé conseil à ce sujet, donc voici des suggestions et quelques techniques qui se sont avérées utiles et qui aideront les chiens à devenir plus confortables à proximité des planches à roulettes. Prenez note toutefois que tous les chiens, qu’ils soient réactifs ou calmes face aux planches, doivent toujours être gardés en laisse car un accident peut survenir en tout temps et causer des blessures tant au chien qu’au planchiste.


Veuillez prendre note que je ne suis pas un entraîneur professionnel. Je suis un propriétaire de chien expérimenté et membre du Club Canin Canadien. Dans ce blogue, je partage les conseils et les techniques qui dans mon cas ont fonctionné pour aider un chien à vaincre son anxiété face aux planches à roulettes. Certains cas pourraient toutefois exiger les services d’un entraîneur ou d’un spécialiste en comportement canin.

Cl9F3Z9JRm6BrqBY26fo_iStock-1002131046.jpgLa prévention dès le départ

Évitez les ennuis (et parfois un certain embarras) en socialisant le très jeune chiot et en l’habituant aux planches à roulettes. Laissez-le renifler une planche immobile, puis utilisez votre bras pour la faire bouger devant le chiot. Montez éventuellement sur la planche pour lui montrer qu’il n’a rien à craindre.

Éviter les planches à roulettes

Au début, pour rendre le chien moins craintif devant ces planches, je les éviterais tout simplement. Éloignez-vous des voies achalandées, des parcs où se trouvent des planchodromes et des cours d’écoles pavées. Portez des gâteries lors des promenades; cela vous aidera à changer rapidement de direction si vous apercevez  un planchiste qui approche.


Introduire la planche à roulettes

Quoiqu’au début vous faites mieux d’éviter les planches à roulettes lors des sorties, vous pouvez enregistrer ou trouver sur YouTube le bruit que font les roues sur le pavé. En restant très calme, augmentez peu à peu le volume. Accompagné d’encouragements et de gâteries, habituez le chien au son des roulettes et récompensez-le lorsqu’il maintient une attitude calme.

iCkEgTftRZOo4s5AQnGL_iStock-827138972.jpg
Lorsque le bruit ne suscite plus de réactions du chien, empruntez une planche à roulettes et apportez-la dans la maison. Ne la bougez pas, laissez plutôt le chien l’examiner. Placez-la en l’envers, roues vers le haut. Puis retournez-la. Une fois ces deux étapes réussies, placez des gâteries sur la planche immobile. Commencez ensuite à la faire bouger, au début à l’intérieur, puis éventuellement à l’extérieur dans l’entrée ou sur la terrasse.

 Modifier la perception du chien

Lorsque vous aurez avec beaucoup de patience réussi à désensibiliser toutou, il est temps de sortir à l’extérieur et travailler sur la perception du chien vis-à-vis la planche à roulettes. Il importe de souligner l’importance de toujours avoir une attitude confiante lorsque vous marchez avec le chien ou l’entraînez. La nervosité et la tension se transmettent par la laisse; restez calme en public. Si vous vous attendez à ce que votre chien s’effraie, il le ressentira. La maîtrise de soi et de la situation est de mise.


X8IOutbdTui6nljm4TLP_iStock-1061822610-1.jpgVous avez peut-être remarqué lors de vos sorties que d’autres propriétaires de chiens offrent des gâteries à leurs animaux lorsqu’ils s’approchent. Ces personnes ont sans doute appris une astuce employée dans les cours de dressage – au lieu de japper lorsqu’ils rencontrent d’autres chiens, les chiens ont appris à anticiper une gâterie en les approchant. Ils associent ces rencontres à une récompense. Cette méthode fonctionne tout aussi bien pour chiens qui réagissent aux planches à roulettes.

Armez-vous de gâteries et demandez à un ami ou un membre de la famille de travailler avec vous en utilisant une planche à roulettes. Commencez par laisser la planche à une certaine distance et offrez des gâteries au chien. Approchez-vous un peu plus près de la planche chaque jour. Cela pourrait prendre plusieurs jours – il ne faut surtout pas précipiter les choses. Si le chien s’énerve, tout n’est pas perdu. Demandez au planchiste de reculer et essayez de nouveau.

Cet apprentissage est un processus à long terme. Avec ces quelques conseils, beaucoup de gâteries et énormément de patience, vous y arriverez et votre chien apprendra à tolérer les planches à roulettes.

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = six - eight (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Septembre 2019 > Les chiens et les planches à roulettes