Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Le chien adolescent

octobre 21, 2019
ZljiCoMxRmCcHpWGn3tT_iStock-657542748-1.jpgIl est possible de survivre à cette phase difficile avec des conseils utiles, quelques stratégies et une bonne dose de patience.

« Mais qu’est-ce qui se passe avec mon gentil petit chiot? » se demandent d’innombrables propriétaires de chiens lorsque leur compagnon jadis obéissant aborde sa phase adolescente vers l’âge de six mois. C’est l’éveil de sa maturité sexuelle, ce qui implique des changements biologiques, physiques et psychologiques. Résultat : des changements de comportement.

Tel que mentionné ci-dessus, la période d’adolescence commence habituellement vers l’âge de six mois et se termine lorsque le chien atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de dix-huit mois à deux ans, selon la race. Les changements de comportement les plus notables se déclarent entre six mois et un an.

C’est à ce moment que vous vous demandez pourquoi s’être donné le trouble de donner un joli nom à votre toutou car il n’y réagit que rarement. Vous vous doutez qu’il souffre d’amnésie car le charmant chiot qu’il était maîtrisait jusqu’à tout récemment tous les commandements de base. En effet, l’ado qu’est devenu le chien mettra votre patience à l’épreuve, mais consolez-vous; ce n’est qu’une phase. Avec des conseils utiles et quelques stratégies, vous et votre compagnon survivrez à cette période.

Trop de liberté, trop tôt

À mon avis, de nombreux propriétaires accordent trop de liberté à leur chiot beaucoup trop tôt. Le fait qu’il soit presque propre ne signifie pas qu’on puisse lui donner carte blanche dans la maison, surtout quand vous n’y êtes pas. Les ados canins ont peu de contrôle sur leurs pulsions et il résistera difficilement à la tentation de détruire une chaussure, mâchouiller un câble électrique ou s’amuser à déchiqueter un coussin. Les lecteurs fidèles de ce blogue savent que mon accessoire préféré pour les chiots est un enclos de type « X-Pen ». Cet enclos offre à la fois liberté et sécurité au chien tout en protégeant votre environnement, et le chien peut y être confiné même adolescent. Tous les chiens évoluent à un rythme différent, mais en ce qui me concerne, je ne les laisse pas hors de l’enclos sans supervision avant l’âge d’un an, et je continue à limiter l’accès à la maison entière en fermant les portes et en utilisant des barrières.

La socialisation continue

La socialisation doit continuer durant la phase adolescente. Ne tenez pas pour acquis que votre chiot de quatre mois qui se comportait si bien avec les autres chiens gardera ses bonnes manières s’il ne fait plus de nouvelles rencontres. Il en est de même pour le contact avec d’autres personnes et les nouvelles expériences. C'est en forgeant qu'on devient forgeron : ici, l'adage s'applique aussi. Exposez-le à de nouvelles situations de façon régulière et ses compétences sociales continueront de s’améliorer. Sortez le chien souvent afin qu’il puisse interagir avec des étrangers.

PFrlyzuTUqzlpdZvMxFO_iStock-112277175.jpg

Ne lésinez pas sur l’entraînement

Tout comme la socialisation, il faudra passer en revue et pratiquer de façon régulière les compétences de base de votre ado, et il sera ravi d’apprendre des tours et des nouveaux commandements. Mais rappelez-vous que les adolescents aiment se faire rémunérer pour leur travail; les éloges, les encouragements et les récompenses sont toujours appréciés lors des sessions d’entraînement. 

Le contrôle des impulsions exige une attention particulière à ce stade de développement, et dans mon cas, le jeu est l’outil par excellence. Utilisez un jouet à corde pour lui apprendre à « remettre » ou « donner », une gâterie laissée au sol pour « laisser », ou un jeu de cache-cache pour « attendre ». Toutes ces activités fonctionnent très bien avec un ado car elles sont rapides, divertissantes et elles comportent un élément de récompense.

s4WxJqVXSaqSL1PbjKw3_iStock-871162016.jpgGardez le contact avec l’éleveur

Lorsque votre patience est épuisée, une conversation avec quelqu’un qui a vécu la phase adolescence d’un chien plus d’une fois s’impose. Votre éleveur connaît la race et les antécédents de votre chien et sera la personne idéale pour vous conseiller lorsque vous êtes à bout de souffle. Il ou elle aura un arsenal de conseils et d’astuces à partager et pourra vous rassurer que ce n’est qu’une phase qui passera.

Soyez optimiste

En tant que propriétaire d’un terrier de sept mois, je dis à ceux qui traversent aussi cette période : « 1) Je compatis et 2) Si on buvait un verre? » Mis je suis une personne optimiste, donc j’ai de bonnes nouvelles à vous annoncer. Si vous avez acheté un chiot âgé de huit à douze semaines d’un éleveur-membre fiable du CCC, vous êtes maintenant à un stade ou plusieurs éléments positifs peuvent être observés :
  • L’apprentissage à la propreté est presque terminé. Il y aura certes quelques accidents, mais en respectant un horaire régulier et en étant sensible aux signes avertisseurs, le chien devrait pouvoir se soulager à l’extérieur la plupart du temps.
  • Les dents de lait – c’est terminé! Le chiot perd habituellement ses dents de lait avant l’adolescence et il aura ses dents définitives vers sept mois. Il faut continuer à lui donner des jouets à mâchouiller, mais ils devront être plus solides pour résister à ses dents d’adulte.
  • Le chiot peut être laissé seul pour de plus longues périodes. Il y a quelques mois seulement, vous ne pouviez le laisser dans sa cage ou son enclos qu’une ou deux heures. Aujourd’hui, vous pouvez vous absenter quelques heures de plus en autant qu’il ait pu se soulager et profiter d’une session d’exercice auparavant. 
  • Il marche volontiers en laisse. Mon terrier Dandie Dinmont le fait de mieux en mieux. Rien de plus facile que de faire une promenade rapide pour canaliser le trop plein d’énergie d’un jeune chien. Si vous utilisez les services d’un promeneur de chien, vous pouvez possiblement changer des promenades privées à celles de groupes, ce qui vous épargnera quelques sous tout en socialisant davantage toutou.
  • Si les expositions de conformation vous attirent, vous pouvez maintenant inscrire votre compagnon dans une classe pour chiots et commencer à obtenir des points. Vous pouvez aussi participer à certains sports du CCC tel le travail au terrier ou les épreuves de chasse junior. Les autres événements exigent un âge minimum de douze à dix-huit mois afin d’éviter les blessures.
  • Vos liens avec le chien sont de plus en plus solides. Si vous en avez pris possession vers l’âge de huit à douze semaines, vous avez eu le temps de d’établir de bons rapports. 
L’adolescence de votre chien mettra votre patience à l’épreuve, mais dans un an cette période ne sera plus qu’un souvenir. Armé de ces conseils et d’un bon sens de l’humour, vous aurez un chien adulte bien élevé qui sera un compagnon idéal pour de longues années à venir.
 
 


 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = two - six (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Octobre 2019 > Le chien adolescent