Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Leçons pour un nouveau propriétaire de chiot

octobre 11, 2019
pAUYsjcQSkGUkDA2KGqu_637585924.jpgDes leçons à apprendre et des erreurs à éviter lors d’une première année avec un nouveau chiot 

Vous êtes nouveau propriétaire d’un petit chiot? Préparez-vous à vivre une première année remplie d’amour… et d’apprentissage. Voici quelques leçons à apprendre, plusieurs erreurs à éviter et des conseils qui vous faciliteront la tâche, le tout pour vous aider à naviguer cette première année en tant que nouveau propriétaire de chien. 

Acheter d’un éleveur réputé

Il existe un dicton anglais qui se traduit : « Achetez le meilleur et vous ne pleurerez qu’une seule fois », c’est-à-dire qu’il vaut mieux payer un peu plus dès le départ quoique cela puisse être difficile, pour ne pas le regretter plus tard. Ce dicton s’applique d’ailleurs très bien aux chiens, mais je crois qu’il faut le modifier comme suit : « Achetez DU meilleur et vous ne pleurerez qu’une seule fois. » Le prix d’un chien de qualité peut certes alléger le portefeuille, mais les chiens d’une bonne lignée dont les parents ont subi des tests de santé et de tempérament effectués par un éleveur expérimenté sera un chien sur lequel vous pourrez vous fier pour les prochaines 12 années.

Acheter un chien sur un coup de tête n’est jamais une bonne idée. Un éleveur qui exige une vente rapide est généralement très lent à répondre à vos nombreuses questions une fois l’argent empoché. Lisez le blogue « Comment reconnaître un éleveur responsable » pour connaître les critères, les qualités et les compétences d’un éleveur fiable et responsable.

Choisir un nom que VOUS aimez

Vous serez la personne qui s’occupera principalement du chien, donc choisissez un nom qui vous plaît, et non un nom qu’un des enfants a entendu dans une émission de télé populaire ou un jeu vidéo tendance. Vous répéterez ce nom environ 40 fois par jour durant cette première année. C’est un sujet qui m’intéresse parce qu’un retriever Labrador dans mon quartier se nomme Snooki. J’ai la nette impression que ce n’est pas son propriétaire, un homme de 65 ans qui promène le chien deux fois par jour, qui a choisi de nommer son chien bien-aimé ainsi pour honorer le personnage de ce nom qui jouait dans la série télévisée de MTV – Jersey Shore.

p0FByWSiSCeQrX5Of5yp_457819869-1-1.jpgNourriture et quantités

Tout comme votre propre alimentation, une nourriture de qualité pour votre chien sera plus dispendieuse, mais c’est une dépense qui gardera le chien en santé et évitera des factures salées chez le vétérinaire plus tard. On doit souvent servir des portions plus grandes de nourriture de moindre qualité pour obtenir les mêmes bienfaits nutritionnels qu’une meilleure nourriture, donc le coût devient comparable. Au final, vous récoltez ce que vous semez. Tirez le meilleur parti de ce le chien mange en optant pour des aliments sains, et vous aurez un chien en pleine forme!

Le regard doux et implorant du petit chiot pourrait vous inciter à le nourrir plus qu’il ne l’est nécessaire, mais ce surplus peut nuire à sa santé. Il y a tant de choses à prendre en considération lorsqu’on détermine la quantité idéale de nourriture; l’âge du chiot, son poids et son niveau d’activité entre autres. Un chien qui a un niveau d’énergie moins élevé n’aura pas les mêmes besoins alimentaires qu’un petit chiot actif. C’est la raison pour laquelle de nombreuses marques de nourriture pour chiens offrent une gamme complète qui permet de choisir la nourriture qui convient aux besoins particuliers d’un chien quel que soit son niveau d’activité. Il est d’ailleurs toujours conseillé de consulter son vétérinaire quant au choix de la nourriture et des quantités optimales.

Les tableaux explicatifs sur les contenants de nourriture peuvent porter à confusion et les directives sont parfois vagues. Est-ce qu’une demi-tasse signifie une demi-tasse par repas ou par jour? Vous pouvez toujours contacter le fabricant pour des précisions par le biais des médias sociaux ou d’un courriel. Je recommande aussi d’avoir une balance pour peser le chiot et le nourrir en utilisant des tasses à mesurer plutôt que de mesurer d’un coup d’œil.
 
Les acheteurs de chiots utilisent habituellement la marque de nourriture recommandée par leur éleveur, la personne idéale de qui obtenir de telles informations. 
 
Les chiens doivent aussi toujours avoir accès à de l’eau. Assurez-vous que leur bol soit rempli en tout temps d’eau fraîche, et n’oubliez pas de bien nettoyer le bol. Si vous vous posez des questions sur la quantité d’eau nécessaire, parlez-en à votre vétérinaire.
 
Socialisation continuelle

Nombreux sont les propriétaires de chiots qui, impressionnés par les bonnes manières de leur chiot âgé de trois à quatre mois, cessent de travailler sur sa socialisation. Erreur. Le chiot doit continuer ses promenades quotidiennes pour rencontrer différentes personnes et d’autres chiens. Un chien confiné à la maison qui passe son temps avec les mêmes personnes et des chiens qui lui sont familiers perd rapidement ses bonnes habitudes sociales et peut devenir méfiant et craintif envers les étrangers.

Entraînement continu

Les encouragements demeurent importants lorsque votre compagnon devient adolescent. L’éveil des hormones vers l’âge de six mois (dépendant de la race) peut facilement distraire même le plus attentif des chiens. Continuez à le féliciter et récompenser le bon comportement.

Connaissez-vous un adolescent qui aime travailler sans rémunération? Il en est de même pour le chien. Lorsque vous administrez une correction, démontrez le comportement désiré. Par exemple, on remplace immédiatement la chaussure retirée de sa gueule par un jouet acceptable qu’il a le droit de mâchouiller. Les éloges, les encouragements et la compassion sont importants durant cette phase adolescente. Le chien n’a qu’une demi-année d’expérience mais il subit une transformation physique que nous les humains vivons avec de 12 à 14 années d’expérience! C’est fou quand on y pense.

Apprentissage à la propreté 

La plupart des propriétaires de chiots apprennent très tôt que la routine est clé lorsqu’il s’agit de l’apprentissage à la propreté. À part l’abandon d’une routine, accorder trop de liberté au jeune chiot est aussi à déconseiller. Si on décide de ne pas trop restreindre le chiot à la maison, on peut tout de même limiter l’accès à certains endroits avec des barrières. Selon mon expérience, un chiot doit atteindre l’âge d’un an avant qu’on le laisse seul à l’extérieur de son enclos ou de sa cage.

Pour d’autres conseils sur l’apprentissage, lisez nos blogues L’utilisation de la cage – un atout! et Seul chez soi.

mf3tykST4q6zRjTPi4yv_147635980-2.jpg

Exercice matinal

Chez moi, l’heure qui suit mon réveil est celle qui donne le ton à mes chiens pour la journée. J’en profite pour faire une bonne promenade et jouer avec eux. Imaginez être dans une cage pour huit heures, puis hop une sortie rapide dans la cour et de retour dans la cage. Pas idéal n’est-ce pas? Les propriétaires sont nombreux à ne pas prendre le temps de répondre aux besoins de leurs chiens quand il s’agit d’exercice et d’interactions tôt le matin. Rendez service à votre fidèle compagnon en vous réveillant une heure plus tôt pour assurer qu’il ait pu canaliser son trop plein d’énergie avant votre départ pour le travail. Avant de formuler vos excuses, sachez que j’anime une émission très matinale à la radio, et si je peux tout de même me lever plus tôt pour promener mes chiens, vous le pouvez aussi!

La cage n’est pas une gardienne

Une cage est essentielle pour l’apprentissage à la propreté et l’entraînement à l’aide d’une cage tire avantage des instincts naturels du chien qui à l’origine était un animal de tanière, mais attention! La cage ne doit pas être un service de garderie. Un chien confiné jour et nuit risque de devenir anxieux et déprimé. Si vous travaillez à l’extérieur ou avez des conflits d’horaires qui exigent de longues absences de la maison, songez à un promeneur de chien ou à une garderie pour assurer qu’il obtienne l’exercice physique et la stimulation mentale dont il a besoin chaque jour.

Consultez le blogue Le promeneur de chien idéal pour d’autres conseils sur les soins du chien en votre absence. 

iStock_000039461148_Large-1.jpgDes jouets et encore des jouets

Un chiot diverti est habituellement un chiot heureux. Des jouets de qualité peuvent occuper votre chien physiquement et mentalement. De nombreux chiens ont leur propre « style » quant aux jeux. Les chiens de sport aiment rapporter, les terrier, tirer. Il est important d’introduire de nouveaux jouets assez régulièrement et d’encourager toutou à essayer des nouveautés – que ce soient des jouets ou des jeux. Un chiot peut avoir plusieurs jouets qui correspondent à ses différentes humeurs : des cordes pour tirailler et mâchouiller, des balles pour rapporter, etc. Alternez souvent les jouets et soyez émerveillés devant l’enthousiasme du chien chaque fois qu’il retrouve un jouet! 

Le toilettage dès le début

Commencez à brosser le chien au tout début avec des sessions courtes, amusantes, et remplies de récompenses. Utilisez une brosse aux poils doux pour l’habituer au toilettage. Des expériences réussies de toilettage sont le résultat d’une routine. N’attendez pas que le chien soit couvert de chardons pour commencer le brossage. Commencez tôt, gardez les sessions brèves, et faites-le régulièrement pour que l’expérience soit agréable, tant pour vous que pour le chien. 

Si on attend trop longtemps avant de soigner la robe du chien, le chien pourrait craindre la brosse ou la prendre pour un jouet! La plupart des races auront besoin de visiter le toiletteur, un membre essentiel de son équipe de bien-être. Une introduction positive dès le début est essentielle pour que le chiot apprenne à anticiper avec plaisir ces rendez-vous. 

N’attendez pas que le chien ait désespérément besoin d’une coupe pour une première visite. Des rendez-vous plus courts qui incluent récompenses, câlins et félicitations sont la façon idéale d’introduire le chien au salon du toiletteur, et il associera toujours ces visites à des expériences agréables.

Il est aussi vital de couper les ongles du chiot dès son jeune âge. De nombreux chiens sont craintifs devant cette procédure, or il est préférable d’utiliser les services d’un toiletteur professionnel ou d’un vétérinaire si vous ne l’avez jamais fait. Dans mon cas, je préfère utiliser un outil type Dremel pour couper les ongles plutôt que des outils traditionnels. Mais un professionnel doit toujours vous enseigner comment les utiliser, et il faut tenir compte de la taille du chiot et de la puissance de l’outil.

Un coup de brosse avant le bain

Brosser avant le bain élimine les nœuds et permet au produit nettoyant de bien pénétrer dans le poil. Vous pensez brosser les nœuds une fois le poil mouillé? En fait, ajouter l’eau les rendra impossibles à démêler et l’expérience sera pénible et douloureuse pour le chien.

Assurances

Les maladies inattendues ou les blessures soudaines peuvent occasionner des frais vétérinaire élevés. L’assurance maladie pour animaux de compagnie est une manière abordable d’éviter les dépenses imprévues. Le fournisseur privilégié du Club Canin Canadien est Pets Plus Us. C’est une société canadienne qui de plus offre une couverture sans exclusions de races ni d’âge. Les nouveaux propriétaires et les éleveurs-membres du CCC peuvent même bénéficier d’une assurance de six semaines gratuites. En savoir plus sur Pets Plus US en cliquant ici.
                                
iStock-844088862-1.jpgGarder le contact avec l’éleveur

Si vous avez acheté le chiot d’un éleveur responsable du CCC, vous avez très probablement déjà un bon rapport avec elle ou lui. Outre votre vétérinaire, l’éleveur de votre chien peut être une ressource inestimable lorsque vous avez besoin de conseils. Il ou elle a des années d’expérience et de connaissances non seulement avec la race de votre compagnon, mais avec sa lignée et ses antécédents. L’éleveur responsable maintient un intérêt dans ses chiens bien après qu’ils aient quitté ses locaux et sera toujours avide de mises à jour et disponible pour vous aider avec tout problème, si minime qu’il soit.

Bon courage!

Le plus important : je vous encourage à tenir le coup! J’écris ce blogue en tant que propriétaire d’un terrier âgé de sept mois, et je sais très bien que la patience et la ténacité sont de mise. Songez au chemin déjà parcouru et aux jours plus calmes et agréables à venir. Rappelez-vous que l’union fait la force; appelez un ami propriétaire de chien et organisez une rencontre où les chiens s’amuseront pendant que vous dégusterez un verre bien mérité entre copains. Un chien adulte bien socialisé et entraîné est un pur plaisir et les efforts que vous déployez aujourd’hui assureront un avenir harmonieux. Les chiens ne font que s’améliorer avec l’âge et dans quelques années, vous aurez oublié ces premières années tumultueuses et songerez même à agrandir votre meute!

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche. 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = nine - nine (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Octobre 2019 > Leçons pour un nouveau propriétaire de chiot