Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Un programme d’élevage réussi grâce à la formation continue

octobre 08, 2019
L’élevage des chiens de race pure exige à la fois du temps, les ressources appropriées, le dévouement, et plus important encore, un certain niveau d’expertise. La décision d’entreprendre un programme d’élevage est un engagement – un éleveur responsable vise des objectifs spécifiques qui incluent l’amélioration de la santé à court et à long terme ainsi que le bien-être de leur(s) race(s). Que vous soyez un débutant qui songe à sa première portée ou un éleveur de longue date qui cherche à améliorer son programme d’élevage, la participation aux opportunités éducatives contribuera au succès de vos projets.

Avidog.jpgUn engagement : faciliter l’accès aux ressources éducatives
 
Le Club Canin Canadien (CCC) s’engage à offrir aux éleveurs-membres du CCC des ressources pour faciliter leur croissance et atteindre les objectifs de leurs programmes d’élevage. Le premier séminaire du CCC en 2017 fut une présentation de quatre heures tenue conjointement avec l’Assemblée générale annuelle (AGA). Le but était d’offrir un contenu de données probantes aux participants. La rétroaction fut révélatrice et cohérente – presque tous les membres y participeraient encore, recommanderaient le séminaire du CCC à leurs amis, et demandaient un séminaire d’une plus longue durée. Partant du séminaire 2017 et intégrant les commentaires et les suggestions des participants, le séminaire 2018 du CCC s’est déroulé sur une journée et demi, une fois de plus conjointement avec l’AGA. Les commentaires furent identiques à ceux exprimés en 2017. Par conséquent, cette année le séminaire est autonome et d’une durée de deux jours complets.

Vous nous l’avez demandé, nous vous avons écouté : le séminaire 2019 du CCC
L’élevage, quoique valorisant, peut poser des défis tant aux éleveurs chevronnés qu’aux débutants, surtout lorsqu’il s’agit de naviguer le monde complexe de la génétique canine. De nombreux membres qui ont assisté aux séminaires des deux dernières années nous ont suggéré la génétique canine comme thème d’un futur événement. 
 
Social-V-2-FR.pngLe séminaire 2019 du CCC : Décrypter la génétique canine. Le séminaire 2019 du CCC s’adresse aux éleveurs de tous les niveaux, quelle que soit leur expérience; depuis ceux qui débutent leurs programmes d’élevage jusqu’aux éleveurs chevronnés qui œuvrent dans le domaine depuis des décennies. Nous avons l’honneur d’accueillir les conférencières suivantes au séminaire 2019 du CCC : les spécialistes en génétique Dre Kari Ekenstedt, B. Sc., D.M.V., Ph. D, Purdue University, et Dre Brenda Bonnett, B. Sc., D.M.V., Ph. D., International Partnership for DogsDes détails sur les sujets qui seront abordés au séminaire 2019 du CCC les 2 et 3 novembre à Etobicoke en Ontario figurent plus bas.
 
Séminaires antérieurs du CCC
Le séminaire inaugural de 2017 traitait de la reproduction et l’élevage et mettait en vedette la Dre Carol Graham de la Graham Animal Hospital et Dre Gayle Watkins, Ph. D, fondatrice d’Avidog International. La présentation de DreGraham portait sur le moment optimal pour la reproduction, ainsi que sur les techniques et les outils offerts aux éleveurs et aux vétérinaires pour assurer une conception réussie. Dre Watkins s’est concentrée sur les options offertes aux éleveurs et sur les mesures qui maximisent le taux de survie néonatal et assurent un état de santé optimal. 
 
GayleWatkins.jpegEn 2018, le thème du séminaire du CCC portait sur l’optimisation des programmes d’élevage, et le CCC a de nouveau eu l’honneur d’accueillir Dre Gayle Watkins, accompagnée de Dre Laurie Larson de l’Université de Wisconsin. Dre Watkins a fait des présentations sur deux sujets : la gestion des mâles reproducteurs et comment déterminer le meilleur moment pour la reproduction – du début à la fin. Dre Larson s’est penchée sur les tests de détection des anticorps et leur impact sur les vaccins pour les chiots et l’élevage.
 
Le CCC a eu l’occasion de parler avec Dre Gayle Watkins qui partage son point de vue sur l’importance d’inclure une formation continue dans toute stratégie d’élevage. 

1601440_646754908714499_961829979_n-1.jpgUne approche fondée sur des données probantes
 
Au cours de la dernière décennie, nous avons observé en Amérique du Nord une hausse importante en matière de recherches sur les chiens de compagnie. Les chiens sont devenus une « source d’inspiration » pour les spécialistes en comportement, et des études démontrant l’importance de l’apprentissage dès le plus jeune âge du chiot ou ce qui arrive à une femelle lors de la période de gestation ont fait surface. C’est en raison du manque de ressources destinées aux éleveurs qui cherchent à s’éduquer que Gayle a fondé Avidog International. Les livres deviennent rapidement périmés et les recherches sont difficiles à interpréter et accéder par le grand public. Il existe de nombreuses sources d’information et Gayle fait tout son possible pour aider les éleveurs non seulement à interpréter le tout, mais à comprendre comment mettre en pratique tous ces éléments dans leur élevage.
 
« À mon avis, les éleveurs sont des professionnels, même si pour certains il ne s’agit que d’un passe-temps – ce qu’ils font est extrêmement important, explique Gayle. L’éducation continue existe pour toutes les activités et professions et il n’y avait pas ce genre de ressource pour les éleveurs. C’est pourquoi j’ai fondé Avidog. »
 
16406486_1301906439866006_8845703186664484913_n-1.jpgL’importance d’être à l’affût des dernières découvertes scientifiques s’étend au-delà de la sélection de la mère et du père. Il y a plusieurs raisons d’intégrer les résultats des recherches dans un programme d’élevage. Le manque général de connaissances sur les effets découlant du choix des parents au-delà des tests de santé, de la conformation et du tempérament peut affecter de manière négative les portées. Finalement, tout éleveur espère perdre moins de chiots ou de femelles, mais il y a de nombreuses autres raisons de rester au courant des découvertes scientifiques. Gayle souligne quelques-unes des nombreuses raisons pour lesquelles les éleveurs devraient adopter une approche fondée sur les données probantes tout au long du processus d’élevage et d’éducation des chiots.
 
Avant la conception
Gayle cite un exemple sur le rapport entre la longueur des télomères, qui constituent l’extrémité des chromosomes, et la durée de vie des chiens. « On a démontré que les chiens possédant des télomères plus longs vivent plus longtemps. Les mâles reproducteurs plus âgés ont des télomères plus longs qu’ils lèguent à leur progéniture. Si les éleveurs ne sont pas au courant de ce fait, il est probable qu’ils utilisent des mâles plus jeunes car ils sont plus fertiles et ont tendance à reproduire plus facilement. Cependant si on continue à reproduire avec des sujets de plus en plus jeunes, l’espérance de vie des chiens deviendra progressivement plus courte. C’est un facteur qui peut sembler subtil, mais qui mérite d’être pris en considération. La durée de vie n’est peut-être pas un élément important pour toutes les races, mais ce l’est pour certaines » explique Gayle.
 
La période de gestation
Les éleveurs doivent considérer plusieurs questions telles la qualité de l’alimentation ou le stress subi par la mère pendant une grossesse. « Le stress durant la période de gestation d’une femelle aura des répercussions sur la durée de vie, la santé et le tempérament de ses chiots. Les effets de ce stress peuvent être observés tout au long de la vie de ces chiots » dit Gayle.
 
10177399_670200883036568_291223436_n.jpgAprès la naissance
Des nouvelles études scientifiques confirment pourquoi la socialisation tardive des chiots doit être évitée. « Il existe beaucoup d’informations sur l’importance de la socialisation précoce. Nous avons maintenant une idée de son influence sur le développement neurologique et corporel du chiot en plus de nombreux autres avantages. »
 
Miser sur la réussite
 
Le CCC s’engage à soutenir les éleveurs en leur offrant les ressources nécessaires à la réussite. Le séminaire 2019 du CCC : Décrypter la génétique canine, sera une occasion d’apprendre et une expérience inestimable pour tout éleveur qui veut améliorer son programme d’élevage à l’aide d’une formation axée sur des données factuelles. 
 
Connaissez-vous les divers modes d’hérédité génétique ou la différence entre les conditions héritées complexes ou simples? Dre Ekenstedt, B. Sc., D.M.V., Ph. D, spécialiste en génétique moléculaire canine et en génomique de l’Université Purdue en Indiana répondra à toutes vos questions sur la génétique, créant ainsi une base de données pour tous les participants, quelle que soit leur familiarité avec la génétique. Des exemples de cas seront explorés pour illustrer les divers modes d’hérédité et expliquer les différents types d’analyses génétiques, le pour et le contre des coefficients de consanguinité en utilisant les données généalogiques, et plus encore.
 
Bonnett_2018.pngDre Bonnett, détentrice d’un doctorat en épidémiologie en plus d’un baccalauréat en sciences et un diplôme en médecine vétérinaire de l’Université de Guelph est experte dans de nombreux domaines y compris la santé canine, la médecine, l’élevage, le bien-être animal et les rapports entre animaux et humains. Sa première présentation traitera des multiples façons dont l’harmonisation des tests génétiques et le groupe d’experts de l’International Partnership for Dogs’ (IPFD) soutiennent le dépistage génétique rigoureux et de qualité en plus de poser les fondements d’un dépistage génétique amélioré. On se penchera sur le pour et le contre des coefficients de consanguinité en utilisant les données généalogiques et des nouveaux diagrammes sur le partage d’haplotypes qui démontrent parfois des rapports inattendus entre les races.

Ekenstedt.jpgLes Dres Ekenstedt et Bonnett concluront le séminaire par une discussion sur la santé et la diversité au niveau des populations et leurs répercussions sur les programmes d’élevage, ainsi qu’une conversation sur l’éthique et le bien-être en matière d’élevage et les défis législatifs auxquels font face les éleveurs à l’échelle internationale.
 
Apprenez-en plus sur le séminaire 2019 du CCC et comment y participer.

Veuillez noter que le séminaire sera offert en anglais seulement.

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

canada, éleveurs, membre du CCC canada, éleveurs, membre du CCC

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Octobre 2019 > Un programme d’élevage réussi grâce à la formation continue