Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

Media Contact

Personne-ressource pour les médias

Contact for Sponsors and Partnerships

Personne-ressource pour les commanditaires et partenariats

FAQ

Le parcours d’un Grand champion : Tanya Martin et Victor le dachshund standard à poil dur

novembre 05, 2019

hy8JerX6RmugzRaW0bTF_Victor-2nd-place-1.jpgCertains d’entre vous se souviendront peut-être de mon blogue intitulé Le manieur débutant – un parcours vers l’enceinte d’exposition qui racontait mes débuts ainsi que les hauts et les bas du parcours de mon compagnon bien-aimé vers le titre de Champion canadien. Si je n’ai appris qu’une chose au cours de ces trois dernières années, c’est qu’au bout du compte, c’est le travail acharné, la détermination et la persévérance qui triomphent.

Lorsque Jackwyre Walking Trouble (connu sous le nom de Victor) a gagné son titre de Champion canadien, j’étais plus que ravie – je n’arrivais pas à croire que je l’avais moi-même manié jusqu’à ce niveau. Sitôt sortie de l’enceinte, mon mentor et coach m’a félicitée et a demandé : « Quelle est la prochaine étape? » J’ai répondu sans hésitation et sans y réfléchir : « Grand champion ».
 
mqICQYBqSgmp88OIx1vw_CBKC-Show-2019.jpgPlus tard dans la soirée, en rentrant à la maison et devenue un peu plus calme, la réalité m’a frappée de plein fouet - il me faudrait 20 points de plus et on recommençait à zéro. Mais pourquoi pas? Qui ne risque rien n’a rien. 

La première chose que je dis à tous les débutants dans le sport est qu’un des aspects les plus difficiles n‘est pas de convaincre le juge que son chien est le meilleur, mais plutôt de se convaincre soi-même que le chien est un champion. Si on ne le croit pas, comment voulez-vous que les autres y croient? Cela ne signifie pas qu’on ne connait pas les petites imperfections de son compagnon, mais tout simplement qu’il faut se concentrer sur ses points forts et le travail d’équipe et accepter qu’il y a toujours lieu de se perfectionner. Lorsque Victor a gagné son titre de Champion canadien, j’ai continué à suivre des cours car je savais qu’il y a toujours place à l’amélioration et que l’apprentissage d’un manieur ne se termine jamais.

3rfnZCpCTUSuWXRvVL90_Victor-Show-Time.jpgÊtre résident de Terre-Neuve et Labrador constitue un défi de taille lorsqu’on exhibe un chien. Contrairement à d’autres provinces où on n’a qu’à sauter dans la voiture pour se rendre dans la province voisine lors d’un weekend d’expositions, chez nous il faut s’attendre à un vol en avion ou un trajet en traversier – pas toujours rigolo. Compte tenu du peu de clubs dans la province, on ne peut participer qu’à un nombre restreint d’événements. Par conséquent, lorsque l’occasion se présente, on se donne à fond.

Après avoir gagné le titre de Champion canadien en mai 2018, je savais que le prochain chapitre de notre histoire prendrait un peu plus de temps. L’échec n’était toutefois pas une option. La solution était d’accepter le fait que nous le titre serait gagné un point à la fois et que je serais la seule personne à manier Victor. Il n’y a pas de lien plus serré et j’étais confiante qu’ensemble, nous pourrions obtenir le titre de Grand champion.

Au cours de l’été, nous avons participé à quatre expositions du Newfoundland (All-Breed) Kennel Club en juillet, puis quatre expositions du Conception Bay Kennel Club au début du mois d’août. Après, il a fallu prendre la route en voiture avec des amis et nous avons mis plus de dix heures pour traverser la province. La prochaine étape fut le traversier pour se rendre aux événements de l’Halifax Kennel Club et à l’exposition pour races spécifiques la fin de semaine de la fête du travail. Ce serait un euphémisme de dire que j’étais absolument exténuée. Du vendredi au lundi, nous avons concouru dans sept expositions (cinq toutes races et deux pour races spécifiques) et savez-vous combien de points nous avons réussi à accumuler? Attachez vos ceintures! Un gros zéro. Fait assez curieux, je me sentais tout de même comblée d’avoir pu concourir dans une exposition pour races spécifiques en compagnie de participants chevronnés, et en dépit du résultat, je savais que les points seraient éventuellement gagnés et qu’il fallait persévérer. Cependant en arrivant à la maison, j’ai eu une révélation; nous avions énormément de travail devant nous.

bSx634MHQ8ecWzKq1CAN_Exhausted-at-the-HKC-Shows-1.jpgUne fois rentrés chez-nous, nous nous sommes inscrits à toutes les expositions offertes au cours de l’année suivante, et le 10 août 2019, un peu plus d’un an après avoir obtenu le titre de Champion canadien, j’ai pu annoncer avec énormément de fierté que Jackwyre Walking Trouble était un Grand champion canadien. Lorsque j’ai téléphoné au CCC pour confirmer les points, mon enthousiasme évident a dû faire sourire la dame qui m’a répondu. Nous n’avions pas toujours gagné ou obtenu un premier classement ou un Meilleur de l’exposition. Par contre, nous n’avons jamais été définis par nos échecs. Chaque classement nous rapprochait de l’objectif que nous nous étions fixés.

Lorsque j’ai annoncé notre exploit remarquable dans les médias sociaux, quelqu’un a posé la question : « Et la suite? » Une fois de plus, sans hésiter j’ai répondu : « Bien sûr, nous ajouterons des titres à son nom. » Je songe maintenant au rallye-obéissance ou à l’agilité.

Pour terminer, mes conseils sont simples : « La défaite n’est une défaite que si nous l’acceptons. La victoire n’est jamais très loin, il faut tout simplement être prêt à y consacrer le temps et les efforts nécessaires. Finalement, chaque chien aura son moment de gloire. » J’espère que vous aurez tous l’occasion de dire qu’un jour qu’un chien très spécial est entré dans votre vie et a tout bousculé, comme ce fut le cas pour Victor et moi.


Screen-Shot-2019-11-05-at-12-08-21-PM-3.png




 

 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

canada, conformation, membre du CCC canada, conformation, membre du CCC

Author InformationInformation sur l’auteur

Tanya R. Martin, BSc., ADFS., RD.

Tanya R. Martin, BSc., ADFS., RD.

Dame aux chiens saucisse, diététiste clinicienne, membre du CCC, écrivaine autonome.
 
Le jour, elle exerce la fonction de diététiste clinicienne pédiatrique au Janeway Children's Health & Rehabilitation Centre de St. John’s, Terre-Neuve.  Mais la journée de travail terminée, elle devient la 
« Dame aux chiens saucisse »! Tanya a fondé le groupe Facebook Dachshunds of Newfoundland & Labrador qui compte  presque 1 400 membres pour lesquels elle organise régulièrement des événements sociaux. Elle est aussi la présidente du Newfoundland (All Breed) Kennel Club pour le mandat 2019-202. Elle s’intéresse particulièrement à la promotion de tous les sports canins en plus d’enseigner aux jeunes manieurs en conformation. Dans ses temps libres, elle aime se consacrer à ses trois dachshunds bien-aimés Beans, Victor et Archie qui sont souvent une source d’inspiration pour l’écrivaine. Tanya est renommée pour sa créativité et elle a été publiée dans le magazine Pet Connection à plus d’une occasion.
 

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
 Security code

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Novembre 2019 > Le parcours d’un Grand champion : Tanya Martin et Victor le dachshund standard à poil dur