Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Westminster 2020 – À quoi s’attendre

janvier 10, 2020
vMzNUkbTRwGNRThkdfpa_CMF_6930-1.jpgCe que je sais (à ce jour) sur la 144eédition de l’exposition annuelle du Westminster Kennel Club

*crédit photo : Westminister Kennel Club *

Le titre de ce blogue peut sembler étrange pour ceux qui ont déjà assisté à l’exposition du  Westminster Kennel Club à New York, ainsi qu’à tous ceux qui ont téléchargé ou regardé l'événement à la télévision, car les surprises sont habituellement garanties lors de cet événement. Des chiens qu’on soupçonnait à la retraite ne sont pas seulement présents, mais gagnants. Les chiens qui ont la cote chez eux sont ignorés ici, même au niveau de la race. On y observe des célébrités. Le climat est imprévisible. Bref, j’ai appris qu'il est préférable de s'attendre à l'inattendu lorsqu’il s’agit de Westminster.

Tout cela étant dit – il ne reste qu’un mois avant le couronnement du Meilleur de l’exposition de 2020 à Westminster et voici ce que j'attends : les chiens canadiens connaîtront des belles réussites. Tous les cynophiles savent que les chiens canadiens brillent à Westminster. Nous avons beaucoup moins d’inscriptions que les Américains, mais nous rentrons toujours au pays avec d’impressionnants prix. Les chiens canadiens ont remporté le grand prix au Garden à six reprises et il est rare que les sept premiers classements dans l’enceinte du Meilleur de l’exposition n’incluent pas un chien canadien. En 2015, trois chiens élevés au Canada se trouvaient dans cette enceinte; un témoignage incontestable de la qualité des chiens que nous élevons ici dans le nord. 

Westminster sera un peu différent cette année. Dans le passé, le jugement des races se faisait aux Piers 92 et 94 le lundi et le mardi de la semaine Westminster. Cette année, les événements ont été consolidés et prendront place uniquement au Pier 94, ce qui entraînera quelques changements dont trois jours pour l’évaluation des races (du dimanche au mardi). Le jugement se déroulera comme suit : les chiens de berger et les lévriers et chiens courants le dimanche, les terriers, les chiens nains et les chiens de compagnie le lundi, et les chiens de sport et chiens de travail le mardi. 

Le jugement régulier des groupes aura lieu en soirée lundi et mardi au Madison Square Garden. L’horaire au Garden sera comme suit : lévriers et chiens courants, chiens nains, chiens de compagnie et chiens de berger lundi soir. Chiens de sport, chiens de travail et terriers mardi soir. Le Meilleur de l’exposition suivra le jugement des groupes mardi soir. Le Masters Obedience Championship se tiendra au Pier 94 dimanche et les préliminaires pour jeunes manieurs auront lieu lundi et mardi au Pier 94 avec les finales mardi soir préalablement au jugement des groupes.

FfiuVGHoRjqbadI6Jspx_JACK0714.jpg

Cette année les inscriptions sont limitées aux champions, et dans quelques semaines seulement 2 630 inscriptions qui incluent 204 races provenant de 20 pays seront de la partie pour se pavaner dans les enceintes de New York, et nous y serons pour applaudir les 63 chiens canadiens en compétition.  Voici quelques données intéressantes pour chaque groupe : 

Le retriever doré est non seulement la race avec le plus grand nombre de chiens inscrits dans le groupe des chiens de sport, mais la race la plus représentée de l’exposition. Quarante-huit superbes sujets de la race se disputeront le titre de Meilleur de la race le mardi. Quarante-quatre Labradors sont inscrits, et seulement deux épagneuls d’eau américains. Aucune de ces races n’a remporté jusqu’à maintenant le Garden, quoiqu’un retriever doré a gagné le groupe des chiens de sport en 1968 et en 2006.

Le dimanche, les dachshunds domineront avec 55 chiens inscrits (toutes variétés confondues) qui seront jugés dans le groupe des lévriers et chiens courants.Parmi les races moins connues, on ne compte qu’un foxhound anglais et un sloughi. Les dachshunds, foxhounds ou sloughis n’ont jamais gagné le Meilleur de l’exposition lors de cet événement. Un dachshund standard à poil long nommé Burns a toutefois remporté le groupe des lévriers et chiens courantssous la juge Pat Trotter. 

etVihvxKRJKQScZ4Nnd1_JG7D0214.jpg

Parmi les 399 chiens du groupe des chiens de travail inscrits à l’exposition le mardi, on compte 30 bouviers bernois. Seulement 26 samoyèdes sont en compétition et un seul komondor. Aucune de ces trois races n’a gagné le Meilleur de l’exposition, mais deux bouviers bernois ont gagné au niveau de groupe en 1985 et 1999, un samoyède en 2016, et un komondor en 1993.

Ce n’est un secret pour personne que les terriers sont rois lorsqu’il s’agit des plus importantes récompenses à Westminster. Un fox terrier à poil dur a remporté le gros lot l’année dernière, tout comme 14 terriers à poil dur qui l’ont précédé. C’est le plus grand nombre de victoires de tous les groupes. Cette année, les inscriptions les plus nombreuses du groupe de terriers sont 18 terriers blancs du West Highland et 18 terriers Kerry bleu. Deux westies ont gagné au Garden, un en 1942 et l’autre en 1962. En 2003, un Kerry bleu nommé CH Torums Scarf Michael a gagné le meilleur de l’exposition et a également obtenu le titre en 2000 à Crufts, et en 2002 à l’AKC/Eukanuba National Invitational Championship.
 
Le petit mais énergique groupe des terriers entrera dans l’enceinte de race au Pier 94 et dans l’enceinte du groupe au Madison Square Garden le lundi. Le plus grand nombre d’inscriptions du groupe est réservé à l’épagneul cavalier King Charles avec 34 chiens participants. D’autres races populaires sont le chien chinois à crête avec 28 chiens et le poméranien avec  27 inscriptions. Ni le cavalier ni le chinois n’ont gagné à Westminster, mais un poméranien l’a remporté en 1988. Le pékinois peut se vanter d’être la race de ce groupe qui a remporté le plus de victoires avec quatre Meilleurs de l’exposition et 26 premiers de groupe. Onze pékinois seront de la partie cette année.
 
 aIaZr72RnCa26iHzNYGU_JG7D8748-1.jpg

Le groupe qui compte le plus bas nombre d’inscriptions est le groupe des chiens de compagnie avec 261 chiens inscrits à cette 144eédition de l’exposition du Westminster Kennel Club. Ce n'est pas surprenant car ce groupe compte beaucoup moins de chiens que la plupart des autres groupes, mais cela ne se traduit pas par un manque de participants! Lundi le 10 février on pourra voir 32 bouledogues français, 26 bichons frisés et 24 terriers de Boston. Ni les Boston ni les bouledogues français n’ont pu rafler le premier prix, mais le bichon frisé a réussi à deux reprises, la plus récente en 2018 lorsque Flynn a gagné.

Le dernier venu des groupes à être évalué à Westminster est celui des chiens de berger. Le groupe fut présenté une première fois en 1983. Avant cette date, la plupart des races de chiens de berger faisaient partie du groupe des chiens de travail. Le berger australien et le berger américain miniature sont les deux races les plus nombreuses du groupe cette année avec 28 inscriptions chacune. Seulement trois vallhunds suédois y seront et deux entlebucher sennenhunds.  Aucune des races susmentionnées du groupe de chiens de berger n’a gagné le Meilleur de l’exposition au Garden. La seule race qui s’est classée au niveau du groupe est le berger australien avec troisièmes classements, deux deuxièmes places, et un premier de groupe en 2008.
 
L'excitation de Westminster se fait déjà sentir dans le monde canin. Restez à l'écoute des médias sociaux du Club Canin Canadien et n’oubliez pas de suivre le CCC sur Twitter à @ckc4thedogs pour tous les succès canadiens qui feront sans doute partie de la 144eexposition annuelle du Westminster Kennel Club! 
 
Sources Citées
Westminsterkennelclub.org. (2020). The 144th Annual Westminster Kennel Club Dog Show. [en ligne] Disponible à : https://www.westminsterkennelclub.org/e-press-kit/the-144th-annual-westminster-kennel-club-dog-show-expands-to-three-days-in-new-york-city
 
*crédit photo : Westminister Kennel Club *

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is four < than nine? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Janvier 2020 > Westminster 2020 – À quoi s’attendre