Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Une première : Un événement intérieur du Newfoundland Kennel Club pendant la pandémie

décembre 17, 2020
Pour ceux d'entre vous qui connaissez Terre-Neuve-et-Labrador, ce qui suit ne vous surprendra pas. Les gens de notre belle province possèdent un esprit et une persévérance hors du commun. Nous sommes ces personnes qui, lorsque quelqu'un déclare « c'est impossible », choisissent de prouver le contraire. C'est avec grande fierté que je suis en mesure d'annoncer que le Newfoundland (All Breed) Kennel Club (NKC) a organisé un fabuleux week-end d'expositions et concours intérieurs du 20 au 22 novembre, et ce pendant la pandémie Covid-19. Nous avons tenu six expositions de conformation toutes races, deux concours d’obéissance, deux concours de rallye-obéissance, deux expositions de conformation pour jeunes manieurs et deux concours d’obéissance pour jeunes manieurs, et le tout a eu lieu en trois jours! En fait, il y a eu près de 700 inscriptions au total. Comment avons-nous réussi cet exploit? La réponse est simple. Rassemblez un comité exécutif qui travaille d’arrache-pied et un groupe d’amis proches et lointains, et l'impossible devient possible. Il s'agit de faire partie de la belle communauté des expositions canines. Bien entendu, les autres éléments importants incluaient une planification minutieuse et le respect de la réglementation gouvernementale relative à Covid-19. Lorsque nous avons réalisé en septembre 2020 que nous pourrions y parvenir en toute sécurité, la planification et le véritable travail ont commencé.
 

 

Nous avons d'abord passé en revue toutes les réglementations gouvernementales entourant la Covid-19 et déterminé comment nous allions contrôler les participants. Tous ceux présents ont dû remplir un formulaire Covid-19 et le présenter pour être autorisés à entrer dans le bâtiment. On leur a également fourni un bracelet en papier pour le week-end comme preuve qu'ils avaient signé le formulaire. On pouvait trouver du désinfectant pour les mains partout, des lingettes désinfectantes dans les enceintes, les salles de bain, la réception, le bureau du secrétaire et la cantine, et il n'était pas rare de me voir rôder ici et là en essuyant les poignées de porte et toute surface qui aurait été touchée. Si j'avais pu porter un costume et asperger tout le monde de désinfectant pour les mains, je suis sûr que je l'aurais fait.
 


 
 
Nous avons ensuite trouvé un site et assuré que la réglementation gouvernementale exigeant de ne pas dépasser le nombre maximum d'occupants (100) pouvait y être respectée, une tâche assez difficile.  Nous étions ouverts à la bulle atlantique, ce qui signifiait que des exposants venus d'ailleurs seraient présents.  Par conséquent, nous avons décidé que cette série d’événements serait littéralement un événement « concourir et partir »; si vous n’étiez pas classé premier du groupe, on vous demanderait/encouragerait à partir entre-temps jusqu’au prochain passage dans l’enceinte. Cela se ferait dans l'intérêt de tous afin de maintenir le nombre total de participants en dessous de 100. 

Les enceintes ont été conçues avec une entrée et une sortie afin d'éviter les regroupements de personnes. Une table était placée à la sortie avec les rubans des gagnants, et on conseillait aux exposants de les récupérer lorsqu’ils quittaient l’enceinte. S’ils ne souhaitaient pas prendre le ruban, ils pouvaient tout simplement le laisser. Sinon, une fois qu'un ruban avait été touché, il ne pouvait pas être réutilisé car il était considéré contaminé.
 


 
 
Bien sûr, la distanciation sociale était extrêmement importante. Le président d'exposition a donc établi un plan des espaces au sol avec des aires délimitées pour les exposants qui avaient demandé un endroit pour le toilettage, en s'assurant de respecter la règle des deux mètres (l'aire de toilettage devait être réservée à l'avance). Chaque fois que nous remarquions que des gens se regroupaient, je devenais la « police » et leur demandais de se disperser et de discuter à distance. Les masques étaient obligatoires et portés à tout moment, même en courant dans l’enceinte.  
 

 

Nous avions même une cantine gérée par des bénévoles! Le menu était préétabli et les gens pouvaient commander par texto, puis faire livrer la commande dans leur zone prédéfinie. Cela permettait d'éviter qu’il y ait trop de gens dans la cantine ainsi que les déplacements inutiles des exposants.

Mais ne croyez pas que tout était simple et parfait. Nous n’avions pas accès au bâtiment la veille pour les installations (ce que nous faisons normalement); nous devions donc commencé les installations à  7 h  précises avec le projet de débuter l’événement à 10 h 30. La personne qui devait poser les tapis n’a pu venir pour cause de maladie, ce qui nous a causé des soucis. Néanmoins, en quelques instants, hommes et femmes se sont retroussés les manches et ont installé les couvre-sol lourds. Certains volontaires n'ont pas pu se présenter, ce qui signifie que tout le monde a dû prêter main forte. Notre vice-président a pris la relève de la cantine. En tant que présidente du club, j'ai tout fait : essuyer les poignées de porte, m'asseoir à l’entrée, crier « vous n’êtes pas obligés de rentrer chez vous, mais vous ne pouvez pas rester ici! ». Partout dans la salle, les membres de l’exécutif étaient non seulement très occupés, mais ils exhibaient en même temps leurs propres chiens! 

 

Nous avons également été confrontés à des problèmes d’horaire. Vers l'heure du déjeuner, lorsque les prestations des jeunes manieurs et de certains groupes importants (par exemple, le groupe des chiens de travail) se déroulaient presque simultanément, nous approchions de notre capacité d'occupation. Cela a eu pour effet d'augmenter le nombre de personnes sur place, et nous avons donc dû faire preuve d'une grande rigueur. Pour ce faire, nous avons fait appel à une société de sécurité externe. Ils s’occupaient du décompte des effectifs et de la surveillance des portes d'entrée et de sortie. Lorsque nous approchions du nombre maximum, je demandais aux gens d'avancer et heureusement, ils ont tous été très compréhensifs.

Quand je parle de ma  « communauté des expositions canines  », je devrais plutôt dire « ma famille ». Nos amis de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick sont venus et se sont mis au travail. De la préparation de tartes maison pour la vente à la cantine au rôle de préposés d’enceinte, ils n’ont pas hésité à mettre la main à la pâte. Des exposants locaux ont cuisiné des gâteries et fait don d’articles à vendre. Tout était emballé individuellement pour la vente et je dois ajouter que tout s’est avéré divin! Le week-end n'aurait pas été possible sans les nombreuses personnes qui se sont portées volontaires.

La leçon la plus importante que l'on puisse tirer de cette expérience est que peu importe le nombre de mois qui s'écoulent, nous appartenons à une communauté unie de personnes partageant des idées et des valeurs communes. Nous n'avons pas besoin de se voir tous les jours pour être amis. Nos chiens et notre amour pour le sport sont les liens qui nous unissent. Même pendant une pandémie, un brin de magie est toujours possible si des mesures de planification et de sécurité sont mises en place. Malgré les moments difficiles que nous traversons tous actuellement, apercevoir un ami, même de l’autre côté d’une salle, nous a fait sourire. Je crois que cela nous a donné un peu d'espoir. L'espoir que tout n'est pas perdu et que la Covid-19 ne nous définira pas. Soyez rassurés de savoir qu'un jour, le monde deviendra à nouveau ce que nous considérons « normal ». Vous retrouverez d'anciens amis et vous vous en ferez de nouveaux. Vous et votre chien entrerez de nouveau dans l’enceinte et même si vous vous aurez un peu perdu l’habitude, n'oubliez pas que nous sommes tous dans la même situation. Enfin, n'oubliez pas qu'il faudra bien plus qu'une pandémie pour mettre fin aux compétitions et aux sports que nous aimons tant.

 


Cet article est dédié aux personnes suivantes :

Nous remercions tout particulièrement le meilleur comité exécutif qu'un club puisse souhaiter : Mark Collins (vice-président), Deanne Sinnott (présidente de l’événement), Wendy Anderson (trésorière), Lesleigh Von Borziskowski (secrétaire), Pamela Skanes (directrice non désignée), et Tony Moores (ancien président).  Merci également à tous nos bénévoles d'ici et d'ailleurs qui ont rendu possible ce week-end. Un merci tout particulier à nos juges qui sont venus de l'intérieur de la bulle atlantique. Enfin, merci à tous les exposants et concurrents d'avoir travaillé avec nous et d'avoir respecté les règles que nous avions mises en place.
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Tanya R. Martin, BSc, ADFS., RD

Tanya R. Martin, BSc, ADFS., RD


Le jour, elle exerce la fonction de diététiste clinicienne pédiatrique au Janeway Children's Health & Rehabilitation Centre de St. John’s, Terre-Neuve. Mais la journée de travail terminée, elle devient la « Dame aux chiens saucisse »! Tanya a fondé le groupe Facebook Dachshunds of Newfoundland & Labrador qui compte plus de 1 500 membres pour lesquels elle organise régulièrement des événements sociaux pour le groupe. Elle est aussi la présidente du Newfoundland (All Breed) Kennel Club pour le mandat 2020-2021. Elle s’intéresse particulièrement à la promotion de tous les sports canins en plus d’enseigner la conformation aux jeunes manieurs. Dans ses temps libres, elle aime se consacrer à ses trois dachshunds bien-aimés Beans, Victor et Archie qui sont souvent une source d’inspiration pour ses articles. Tanya est renommée pour sa créativité et elle a été publiée dans le magazine Pet Connection à plus d’une occasion.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = nine - three (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Décembre 2020 > Une première : Un événement intérieur du Newfoundland Kennel Club pendant la pandémie