Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

Premier Member Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Rencontrez les nouvelles races reconnues du Canada - 4e partie

décembre 21, 2020
Souhaitons la bienvenue au kelpie australien, au lagotto romagnolo et au berger portugais.

 
Le groupe des chiens de berger accueille le kelpie australien

Si quelqu'un est décrit comme étant « travailleur comme un kelpie » c'est cette personne que vous aimeriez dans votre équipe. Le kelpie australien est rapide et intelligent, et il possède un niveau d'énergie inépuisable. Les débuts de cette véritable locomotive remontent à l'Australie dans les années 1800, lorsque deux colleys à poil lisse importés d'Écosse ont été accouplés. Leur progéniture est à son tour accouplée avec d’autres chiens de berger australiens dans la région de New South Wales. Un chien de cette portée, nommé « kelpie », a fait sensation lors des premiers concours de chiens de berger australiens en 1872 et ses chiots ont été nommés « chiots kelpie ». C'est ainsi que la race est née.
 
Les kelpies continuent d'impressionner par leur rapidité et leur intelligence. Les éleveurs de bétail disent souvent qu'un seul kelpie peut accomplir le travail de plusieurs humains.
 



 
Élevé pour des températures extrêmement chaudes et des environnements poussiéreux, le kelpie est un chien d'action prêt à travailler à tout moment et il conduit une variété de troupeaux. J'ai même vu des kelpies rassembler des bernaches du Canada! L’esprit et le corps d’un kelpie australien ont besoin de tellement de stimulation que le garder sans avoir un exutoire pour son énergie serait injuste pour le chien ainsi que pour votre propriété, car un kelpie qui s'ennuie trouvera son propre boulot (et cela pourrait être de mâchouiller vos meubles). Autre que le travail sur troupeau, ces chiens excellent dans des sports comme l'agilité, le flyball et le rallye d'obéissance.

 

Les kelpies australiens sont généralement bons avec les enfants et les autres animaux.1 Leur poil, facile d’entretien, est de couleur noire, noir et feu, rouge, rouge et feu, fauve, chocolat ou bleu fumée.
 
En une seule phrase : Un gardien de troupeaux exceptionnel, le kelpie australien, dans son corps et son esprit, est construit pour le travail.


 
Le groupe des chiens de sport accueille le lagotto romagnolo
 
Lagotto romagnolo. Un nom amusant à répéter, un chien amusant à connaître!

Un ancien chien rapporteur de gibier d’eau transformé en chien truffier, le lagotto adore être au centre de l'action. La robe des lagotti romagnoli (pluriel) est formée de magnifiques boucles laineuses de la tête aux pieds et il a une adorable barbe que l'on a toujours envie de caresser. Ce chien a l’avantage de ne jamais muer ce qui lui permet d’être adopté par des personnes allergiques aux poils, mais la robe a toutefois besoin d’un certain toilettage pour garder une belle apparence. Elle peut être d’une variété de couleurs : blanc cassé, blanc unicolore, blanc marqué de brun foie ou d’orange, rouan brun foie, brun unicolore (dans ses différentes nuances), orange unicolore. Ce ne sont pas de grands chiens, de 43 à 46 cm (17 à 18 po) à l'épaule et pesant moins 16 kg (35 lb) mais ils sont puissants dans leur construction et exigent un exercice quotidien en plus d’une stimulation mentale.
 


 
 
Les lagotti doivent de préférence vivre dans un foyer avec une cour clôturée où ils peuvent courir en toute sécurité, creuser et s'entraîner à être de formidables chiens de garde. En matière de sport canin, il y a peu d’activités qu'un lagotto ne puisse faire avec sa vive intelligence, son incroyable nez et son athlétisme. Il n'est pas rare de voir un chien exceller dans plusieurs disciplines.
 
En une seule phrase : Le lagotto romagnolo est un chien intelligent et actif qui fera un excellent compagnon si vous lui donnez beaucoup d'activité et d'affection.


 
Le groupe des chiens de berger accueille le berger portugais  

Avec ses allures simiesques, le berger portugais est surnommé « chien singe » dans sa région du Portugal. Cette race de chiens de berger est extrêmement agile et rapide, et connue à la fois pour garder le bétail dans un pâturage et pour trouver rapidement les membres du troupeau qui s'égarent.2 Vous remarquerez immédiatement la robe du berger portugais; le poil est long et d'une texture semblable à celui de la chèvre.3 Il n'a pas de sous-poil, et le poil peut être soit long, soit un peu ondulé. Il existe plusieurs couleurs, dont le jaune, le châtain, le gris, le fauve et le gris loup.
 

 

Le berger portugais mesure entre 46 et 56 cm (18 et 22 po) à l'épaule et pèse entre 12 et 18 kg (26 et 40 lb). Ce sont des chiens très intelligents et actifs qui nécessitent beaucoup de stimulation mentale et physique au quotidien. Ils sont aimants et très dévoués à leur famille et à leur troupeau, mais peuvent se méfier des étrangers. Cette méfiance envers les étrangers est importante car c’est à la fois un chien de garde de troupeau tout en étant un chien protecteur.

Les bergers portugais sont heureux dans un foyer avec une famille active et une cour clôturée. Ils sont intelligents et rapides, et s’adaptent à de nombreuses tâches. Qu'il s'agisse de faire un parcours d'agilité ou de montrer ses instincts naturels de gardien de troupeau, le berger portugais impressionne toujours.

En une seule phrase : Rapides de corps et d'esprit, les bergers portugais s'épanouissent dans un foyer qui offre régulièrement des activités stimulantes physiques et mentales.




1 The Working Kelpie Council of Australia, http://www.wkc.org.au/About-Kelpies/The-Working-Kelpie-As-A-Pet.php#:~:text=A%20Working%20Kelpie%20makes%20a,working%20for%20their%20owner's%20approval.
2 American Kennel Club, https://www.akc.org/dog-breeds/portuguese-sheepdog/
3 Ibid., American Kennel Club
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

canada, Ian Lynch, Lagotto Romagnolo canada, Ian Lynch, Lagotto Romagnolo

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is nine > than five? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Décembre 2020 > Rencontrez les nouvelles races reconnues du Canada - 4e partie