Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 200 Ronson Drive
Bureau 400
Etobicoke (Ontario)
M9W 5Z9
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Online Registration

Inscription en ligne

FAQ

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Les escroqueries et la vente de chiots

février 25, 2021

Comment éviter une fraude coûteuse et douloureus

Ce n’est un secret pour personne que le confinement et l’isolement causés par la pandémie COVID 19 a provoqué une demande accrue pour un fidèle compagnon. Nous avons tous pu lire sur les médias sociaux les messages d'amis et de membres de la famille qui ont accueilli un nouveau chiot dans leur foyer au cours de l’année. Plusieurs ont pris cette décision en raison de leur nouvelle situation de travail à domicile qui leur permet d'être davantage à la maison. 

Malheureusement, de nombreux fraudeurs cherchent à profiter de cette demande grandissante pour  arnaquer des personnes innocentes. Les achats de chiots sont en hausse dans tout le pays, tout comme les escroqueries. 
 

Qu'est-ce qu'une escroquerie liée à la vente de chiots?

Les escroqueries liées à la vente de chiots sont malheureusement des situations qui s’exécutent assez facilement. Un acheteur potentiel de chiots répond à une annonce qu'il voit en ligne et qui prétend vendre des chiots ou des chiens. L'acheteur communique avec le soi-disant vendeur, se renseigne sur le chiot disponible et accepte de l'acheter. On demande ensuite d'envoyer de l'argent par virement électronique ou carte de crédit avant de rencontrer le chiot.

Les escroqueries liées à la vente de chiots sont malheureusement des situations qui s’exécutent assez facilement.

Un acheteur potentiel de chiots répond à une annonce qu'il voit en ligne et qui prétend vendre des chiots ou des chiens. L'acheteur communique avec le soi-disant vendeur, se renseigne sur le chiot disponible et accepte de l'acheter.

On demande ensuite d'envoyer de l'argent par virement électronique ou carte de crédit avant de rencontrer le chiot.



 

Signes avant-coureurs d’une escroquerie

  • Souvent, le prix semble trop beau pour être vrai. Les escrocs utilisent cette méthode pour maximiser le nombre de ventes le plus rapidement possible. Un prix plus bas tend également à attirer des personnes moins expérimentées en ce qui concerne l’achat de chiens - la victime idéale de l'escroc. Un éleveur soucieux de l'éthique investit des sommes importantes dans l'élevage, l'entraînement et les tests de santé de ses chiens. Le prix reflète l'effort qu'ils consacrent à l'élevage de chiots heureux et en bonne santé. Cela étant dit, un prix plus élevé ne signifie pas nécessairement que vous n'avez pas affaire à un escroc.
  • Les escrocs veulent votre argent. Rapidement. La conversation revient sans cesse au paiement.
  • L'escroc veut généralement que l'argent soit envoyé par des moyens atypiques et non sécurisés (virement, rencontre avec un de ses amis dans un endroit public et paiement en argent liquide, carte-cadeau, etc.)
  • Les escrocs répondent à vos questions de manière brève et s'empressent de vous dire que vous n’êtes pas le seul à vouloir un chiot et qu’il est nécessaire d’envoyer rapidement l'argent pour confirmer la réservation du chiot.
  • Les escrocs donnent rarement un numéro de téléphone et ne vous montrent généralement pas les chiots par appel vidéo.
  • La date à laquelle leur site web a été créé est relativement récente.
  • Ils ne vous donnent pas leur véritable nom. Avec un prénom et un nom de famille, vous pouvez contacter le Club Canin Canadien pour savoir s'ils sont en règle. Vous pouvez également effectuer une recherche sur Google avec leur nom et la race qu'ils élèvent. Posez-vous la question : Leur site web est-il présenté en même temps que d'autres sites mentionnant les réalisations de leurs chiens? Y a-t-il des plaintes ou des avertissements? Connaître leur nom vous permettra de les rechercher sur Facebook et d'autres médias sociaux pour voir s'ils sont bien ceux qu'ils disent être. Ont-ils un nombre typique d'amis? Les interactions avec eux semblent-elles positives? Leurs photos montrent-elles qu'ils s'occupent activement de leurs chiens et qu'ils participent à des événements canins? Les chiens de leur page Facebook correspondent-ils aux chiens sur leur site web?
  • Les images fausses. Même si leur site web est « tape-à-l'œil » - n'importe qui peut obtenir un site web en quelques heures pour quelques centaines de dollars - vérifiez si leurs photos leur appartiennent. Utilisent-ils des images provenant de l’internet? Ont-ils pris des photos à partir du site web d'un autre éleveur? Il suffit de quelques clics pour voler une image.

 

Comment éviter une escroquerie canine

La meilleure façon d'éviter une escroquerie liée à la vente de chiots est de connaître les signes d'un éleveur responsable et réputé. Le CCC dispose d'un excellent outil infographique pour vous aider.
  • Les éleveurs voués à la préservation de leur race sont heureux de parler de leurs chiens avec des acheteurs de chiots sérieux et curieux. Ils raconteront les performances sportives de leurs chiens, les objectifs de leur élevage et les tests de santé qu'ils effectuent sur leurs chiens.
  • Les éleveurs responsables ne s’empressent pas de vous vendre un chiot.
  • Les éleveurs responsables vous poseront de nombreuses questions pour savoir si vous un de leurs chiots vous convient.​
  • ​Les éleveurs responsables sont heureux de donner des références d'anciens acheteurs.​​​
  • Les éleveurs responsables sont impliqués dans les sports canins et sont membres de clubs. La plupart sont membres de plusieurs clubs, dont le Club Canin Canadien - club canin national du Canada qui a un Code de déontologie et un Code de pratique pour les éleveurs membres. Ils sont généralement aussi membres d'un club de race et d'un club local.​​
  • Les éleveurs responsables vous donneront volontiers leur nom et prénom afin que vous puissiez vérifier s'ils sont membres en règle du Club Canin Canadien.

 
Vous pouvez également éviter une escroquerie en suivant les conseils qui suivent.

  • Demandez des références à l'éleveur, y compris au vétérinaire des chiots (l'éleveur devra consentir à ce que le vétérinaire partage son dossier médical). Recherchez également ces références sur Google et les médias sociaux pour assurer qu'elles sont légitimes.
  • Ne payez pas le montant total avant d'avoir vu physiquement le chien, que ce soit en personne (tout en respectant les consignes sanitaires COVID) ou lors d'une réunion virtuelle. Il est normal qu'un éleveur responsable demande un dépôt au préalable pour s'assurer que vous êtes un acheteur sérieux. Ce montant varie, mais d'après mon expérience, il est généralement d'environ un quart du prix du chien. Cela ne doit être fait qu'après avoir rencontré en personne ou virtuellement l'éleveur et le chiot.
  • Vérifiez auprès du Club Canin Canadien pour confirmer si l'éleveur est membre en règle*.
  • Faites une recherche sur Google pour l'adresse électronique et le numéro de téléphone fournis pour confirmer la légitimité des coordonnées.
  • Faites confiance à votre instinct.

Savoir comment fonctionne une escroquerie liée à la vente de chiots et l’éviter vous fera économiser beaucoup d'argent et vous épargnera bien des soucis. Si vous avez été victime d'une fraude, veuillez contacter votre police locale. Vous devrez également contacter d'autres organisations compétentes, notamment le Centre antifraude du Canada (1-888-495-8501) ou utiliser le système de signalement des fraudes de leur site web.



*Les éleveurs membres du CCC sont tenus de respecter les politiques, les procédures et les Règlements administratifs du CCC, ainsi que les exigences de la Loi sur la généalogie des animaux.

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien. Il vit à Toronto avec Measha, son grand caniche.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = eight - nine (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Février 2021 > Les escroqueries et la vente de chiots