Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 200 Ronson Drive
Bureau 400
Etobicoke (Ontario)
M9W 5Z9
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Le retour au monde des expositions

mai 31, 2021
Dire que l'année écoulée a été difficile serait un euphémisme. Lorsque la pandémie a frappé, le monde tel que nous le connaissions a disparu. Covid-19 a bouleversé notre vie quotidienne et a provoqué le chômage de nombreuses personnes. La pandémie a non seulement frappé plusieurs physiquement, mais beaucoup d'autres ont souffert, et souffrent encore, de troubles psychologiques. Le fait d'être confinés et de ne pas pouvoir participer aux activités qui nous procurent tant de plaisir a indubitablement eu un effet néfaste. Des études prouvent que la santé mentale des gens est fragile en ce moment, et qu’en raison de la pandémie, les cas de dépression et d'anxiété n'ont jamais été aussi élevés. Heureusement, les activités régulières reprennent petit à petit dans de nombreuses régions du pays, et la bonne nouvelle est que cela signifie le retour des expositions et des concours!
 
Après une période de confinement, il est tout à fait naturel de se sentir inquiet ou anxieux à l'idée de retourner dans l'enceinte. Pour ceux d'entre nous qui sont anxieux de nature, vous pouvez imaginer ce que nous pouvons ressentir en ce moment. L'idée d’exposer ou de concourir avec nos chiens en portant un masque peut être déconcertante, et c’est plutôt décourageant de penser que nous ne pourrons plus sourire à un juge ou ressentir la chaleur d'une étreinte d'un vieil ami. De plus, nous ne pourrons probablement pas être aussi sociables que d'habitude car il faudra pratiquer la distanciation sociale et nous conformer à toutes les réglementations gouvernementales relatives à la pandémie. Les expositions et les concours que nous connaissions autrefois vont probablement subir de nombreux changements dans un futur immédiat.

Tout le monde ne ressentira pas nécessairement l'anxiété et, heureusement, plusieurs pourront s'adapter à la nouvelle réalité. Cependant, nous n'avons pas tous cette chance. Dans les meilleurs jours d'une exposition, mon anxiété passe déjà à la vitesse supérieure et ma réaction de lutte ou de fuite fonctionne à plein régime. Je pourrais être en train de mettre la touche finale à l'un de mes chiens tout en essayant de ne pas trop transpirer dans mes vêtements, et je sens ma poitrine se comprimer et la sueur couler dans ma nuque. Je ressens mon coeur battre comme si c'était une fanfare. Eh bien, mettez-moi un masque et vous pouvez officiellement dire que je suis nerveuse. Le sentiment d'être dépassé par les événements n'en est pas un qui est apprécié par qui que ce soit.

Surmonter et apprendre à gérer mon anxiété dans les situations de tous les jours et surtout dans les expositions ne s'est pas fait du jour au lendemain. En fait, cette pandémie a vraiment testé ma capacité à me recentrer. J'ai eu la chance d'assister aux expositions organisées ici à Terre-Neuve en novembre 2020 par le Newfoundland (All Breed) Kennel Club et ce fut une expérience d'apprentissage incroyable. Non seulement ais-je continué d’apprendre et de m’améliorer en tant que manieuse, mais j'ai acquis des compétences encore plus solides pour faire face à l'anxiété quotidienne que représente la vie dans un contexte de pandémie. 
 
En réalité, notre anxiété ne se dissout pas sur commande. Cependant, elle ne doit pas nous contrôler. Je dis aux gens : « Bien sûr, je suis anxieuse à la perspective des expositions et de la compétition pendant la pandémie. Mais je ne permets pas à l'anxiété de me tenir en laisse ». Je ne permettrai pas à cette situation ou à la pandémie de me priver de ce que j'aime faire - présenter mes chiens. L'anxiété est une émotion et j'ai choisi de croire que nos émotions ne nous définissent pas, sauf si nous leur permettons de le faire. 
 
Apprendre à gérer son anxiété et le stress supplémentaire d'une pandémie n'est peut-être pas une tâche facile, mais c’est réalisable. Voici quelques conseils pour vous aider à garder votre calme et vous permettre de profiter à nouveau des expositions :
  1. Pratiquer la visualisation. Au cours des dernières années, la visualisation est un outil que j'ai utilisé pour minimiser mon anxiété lors des expositions est pour me préparer avant l'exposition même. Avant de m'endormir, je me visualise avec mon chien dans l'enceinte. Je le vois avec ses allures magnifiques et moi avançant avec confiance. Je nous visualise en train de se classer premiers. Pendant ma visualisation, rien ni personne d'autre n'existe. Je me permets d'être présente dans mes propres pensées.
  2. Prendre soin de soi. Avant l'exposition, je me sens plus à l'aise si je suis bien nourrie et présentable. Prendre soin de soi n’est pas n'est pas un acte que nous faisons en une journée, mais un processus continu. Un bon petit-déjeuner les jours d'expositions est toujours indispensable (car qui sait quand vous aurez l'occasion de grignoter). L’aspect apparence est importante. Je choisis toujours ma tenue avec soin et je m'assure qu'elle complimente mon chien. De plus, il est tout aussi important de s'assurer que vos vêtements vous permettent de bouger aisément, et les poches sont toujours un bonus! Des amis me disent souvent : « Tu n'as pas l'air anxieuse. Tu parais si calme. »  Je me répète en boucle : « Agis comme si tu savais ce que tu faisais et les autres le croiront ».  Comme le dit le dicton: Feindre jusqu’au succès.  Un ajout : j'ai pris l'habitude de veiller à ce que mon masque soit assorti à ma tenue d’exposition.
  3. Bien respirer. Je sais que cela semble être une évidence, mais bien respirer est important.  D'abord, vous avez besoin d'oxygène pour vivre. Aujourd'hui plus que jamais, avec le port obligatoire d'un masque en public, respirer semble être un véritable défi. Je sors souvent de la salle d'exposition pour un moment de solitude et je prends quelques respirations profondes. Un peu d’air frais est revigorant, et en retournant dans le local, je me rappelle l’importance de respirer correctement. Je me rends à l'endroit qui m'a été désigné et je m'assois. Je ferme les yeux et je respire tout simplement. En fait, certains diraient que je médite. Je me concentre sur mon corps. Je vais m'asseoir et prendre une profonde inspiration par le nez, la retenir une seconde, puis expirer comme si je dégonflais mon corps. Après plusieurs respirations profondes, mon corps passe d’un état rigide à la détente.
  4. Préparatifs et pratique. Ceci peut sembler simple à cocher sur votre liste. Cependant, non seulement vous devez prendre l’habitude de porter votre masque, mais votre chien doit aussi s'habituer à ce que vous et les autres portent des masques. Je vous encourage à demander à votre entourage de porter des masques autour de votre chien et je vous suggère aussi de le porter lorsque vous vous entraînez. N'oubliez pas que, tout comme le sourire des autres nous manquera, la clarté de notre voix et nos expressions faciales manqueront à nos chiens. La pratique est essentielle. Si vous vous préparez, vous serez certainement plus confiant lorsque le moment sera venu de concourir.

Sans le moindre doute, la vie a changé. Mais rassurez-vous en sachant que les organisateurs des expositions auxquelles vous assistez ont probablement fait tout ce qui était en leur pouvoir pour assurer la sécurité des participants. Il s'agit par exemple de fournir des masques, du désinfectant pour les mains, d'essuyer les zones à fort contact, etc. En tant qu'ancienne présidente du Newfoundland (All Breed) Kennel Club, je sais que nous avions mis en place de nombreuses précautions en novembre 2020.  Nous avons tout fait, à partir des contrôles de sécurité Covid-19 à la porte d‘entrée, en passant par le fait d'encourager les gens à quitter les lieux une fois leur prestation terminée afin d’assurer que nous ne dépassions pas la capacité maximale allouée. Faites confiance à votre club. Il veut que les événements soient un succès et ne souhaite rien d'autre que de vous garder en sécurité pendant le déroulement des expositions.
 

aVLQToaRrmcIuFFA8mwe_CKC-20Blog-20Image-203.jpgJe vous laisse avec mon aide-mémoire pour la pandémie :
  • Un masque (n'oubliez pas qu’on peut s’amuser et être tendance avec les masques). J'emporte toujours quelques masques jetables pour mes amis au cas où quelqu'un les oublierait, et un masque supplémentaire pour moi, au cas où je salirais mon premier masque.
  • Un désinfectant personnel pour les mains (et n'oubliez pas de laver fréquemment vos mains dans les salles de bain.  Rien ne vaut l'eau chaude et le savon).
  • Des lingettes désinfectantes ou un désinfectant en aérosol pour mon espace personnel.
Enfin, et ce n’est certainement pas le moindre, n'oubliez pas votre chien! Croyez-moi quand je dis qu'oublier son chien n'est pas la bonne solution et que cela augmentera certainement votre niveau de stress!
 
En conclusion, n'oubliez pas qu'il est normal de se sentir anxieux. Vous n'êtes pas le seul, et n'hésitez pas à tendre la main et parler à un ami proche. Nous sommes tous dans la même situation. 
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.


Author InformationInformation sur l’auteur

Tanya R. Martin, BSc., ADFS., RD.

Tanya R. Martin, BSc., ADFS., RD.

« Dame aux chiens saucisse », diététicienne clinique, membre du CCC et rédactrice indépendante.
 
Le jour, elle exerce la fonction de diététiste clinicienne pédiatrique au Janeway Children's Health & Rehabilitation Centre de St. John’s, Terre-Neuve. Mais la journée de travail terminée, elle devient la
« Dame aux chiens saucisse »! Tanya a fondé le groupe Facebook Dachshunds of Newfoundland & Labrador qui compte plus de 1 600 membres pour lesquels elle organise régulièrement des événements sociaux pour le groupe. Elle s'est récemment jointe au Eastern Dachshund Club of Canada en tant que directrice pour l'Atlantique, et elle est l'actuelle présidente du Newfoundland (All-Breed) Kennel Club pour l'année 2019-2020. Elle s’intéresse particulièrement à la promotion de tous les sports canins en plus d’enseigner la conformation aux jeunes manieurs. Dans ses temps libres, elle aime se consacrer à ses dachshunds bien-aimés Victor et Archie. Tanya est renommée pour sa créativité et elle a été publiée dans le magazine Pet Connection à plus d’une occasion.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = five + seven (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > May 2021 > Le retour au monde des expositions