Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 200 Ronson Drive
Bureau 400
Etobicoke (Ontario)
M9W 5Z9
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Rencontrez Janet Lynn Leach - Récipiendaire du Prix national du CCC 2021 pour les événements de performance traditionnels

juillet 27, 2021
Cette année, le Club Canin Canadien a annoncé avec fierté trois nouveaux prix pour les membres lors de l'Assemblée générale annuelle. Proposés par des membres du CCC, ces prix récompensent l'engagement, le dévouement et les réalisations exceptionnelles d’un récipiendaire qui ont eu un impact positif sur les chiens de race pure, voire tous les chiens, au Canada.
 
Portrait of me alone in Austria.jpg



 

En cette année inaugurale, Janet Lynn (Lynn) Leach a reçu le Prix national du CCC pour les événements de performance traditionnels.






Depuis plus de 30 ans, Lynn se consacre à la préservation de la tradition des chiens de berger. Lynn a commencé à concourir dans les années 90 et a grandement contribué à l'élaboration du programme de travail sur troupeau du Club Canin Canadien ainsi que pour les clubs canins australien et suédois.

En créant des opportunités pour les éleveurs et les propriétaires afin de préserver l'instinct de gardien de troupeau de leurs races par le biais de la formation et des concours de travail sur troupeau, Lynn se donne à fond pour faire progresser ce sport pour les chiens de toutes les races, félicitant les concurrents lorsqu'ils ont réussi et offrant des conseils et des encouragements s'ils n'ont pas obtenu les résultats espérés. L'impact de Lynn sur le travail sur troupeaux toutes races au Canada est véritablement incommensurable.

Nous avons rencontré Lynn pour en savoir un peu plus sur la façon dont elle s'est impliquée dans le travail sur troupeau et pour lui demander des conseils pour les exposants qui envisagent d'essayer le sport avec leurs chiens.
 

Qu’est-ce qui vous a incité à vous impliquer dans le monde des chiens? 
Petite, nous avions un animal de compagnie, et c'est devenu un mode de vie d'avoir au moins un chien au foyer. Lorsque j'ai quitté la maison familiale, j'ai commencé à m'intéresser aux activités canines et j'ai suivi une formation auprès d'une mentore formidable, Muriel Bereziak, pour apprendre le maniement et la conformation. 
 
 
Qu'est-ce qui vous a attiré vers le sport du travail sur troupeau? 
J'avais des caniches nains au début, et quand j'ai rencontré mon mari, il voulait un plus gros chien. Il a choisi un « blue heeler », qui avait l'air d'une race plutôt sympa, et la recherche de notre premier bouvier australien a donc commencé. Lorsque le chiot a atteint l'âge de six mois, il est devenu évident que je devais faire les choses différemment de ce que je faisais avec mes caniches nains! Quelqu'un m'a suggéré d'essayer le travail sur troupeau, qui est en fait la raison d’être de cette race. 

 
Me & Arko at pen.jpg

Qu'est-ce qui vous a motivé à travailler avec autant d'ardeur pour promouvoir le sport du travail sur troupeau au Canada? 
Lorsque je suis devenue membre de l'Australian Cattle Dog Club, certains membres pratiquaient ce sport et ils formaient alors un comité pour travailler avec le CCC sur l’élaboration d'un programme de travail sur troupeau. J'ai proposé de faire partie du comité, et c'est ainsi que j'ai commencé à apprendre à naviguer dans le monde du CCC. La plupart de l'expertise et de l'expérience provenait du monde des border collies - mais nos chiens apprennent si différemment et j'avais envie de former mon propre chien pour ce sport, donc j'ai acheté quelques moutons et j'ai commencé à tester différentes méthodes. Je sentais que j'aurais plus de succès si j'avais d'autres personnes avec qui m'entraîner, alors j'ai commencé à encourager les autres à essayer.     


Quel est l’effet d'être nommée par ses pairs pour un tel prix? 
Je suis très heureuse que des personnes que je respecte, qui ont réussi et qui aident les autres aient pris le temps de me proposer pour un prix aussi fabuleux. Notre sport est une si petite communauté et j'ai l'impression que nous avons tous besoin les uns des autres, mais être reconnu de la sorte m'a laissée bouche bée!


Comment aimeriez-vous voir évoluer le sport du travail sur troupeau ici au Canada au cours des dix prochaines années? 
Le travail sur troupeau au CCC a tellement évolué au cours des dix dernières années qu'il m'est difficile d'imaginer qu'il puisse encore prendre de l'ampleur! J'aimerais bien sûr qu'on ajoute un programme pour les jeunes manieurs. J'aimerais également voir une formation continue pour les juges de travail sur troupeau afin qu'ils puissent se tenir au courant des changements aux règlements et évoluer avec le programme.  

Me teaching at Rebeccas.jpg

Le travail sur troupeau convient à quel type de propriétaire?  
Je pense qu'avec un bon instructeur, la plupart des gens peuvent essayer ce sport. Le travail sur troupeau peut être stimulant pour les chiens en phase d'apprentissage, par conséquent un manieur, ou berger, qui reste détendu aidera à calmer les choses pour que l'apprentissage puisse se faire.


Avez-vous des conseils pour un nouveau venu dans ce sport?
Trouvez un bon instructeur, lisez des articles et des livres et regardez des vidéos, puis essayez de déterminer les techniques d'entraînement qui conviennent le mieux à votre chien et à vous-même. Vous êtes la personne qui connaît le mieux votre chien. Apprenez ce qui est nécessaire, puis essayez de trouver la meilleure façon de l'enseigner à votre chien. Travaillez avec votre instructeur pour trouver de nouvelles méthodes d’entraînement. Et si vous pouvez participer à un atelier, profitez de l'expérience des autres participants - essayez d'observer chaque chien. 
 

En ce qui concerne les chiens, qu'est-ce qui vous enthousiasme le plus en ce moment?
J'ai un bouvier australien de trois ans nommé Trucker. Il est le fils de ma Callie bien-aimée, donc il a tout un défi à relever, mais je pense qu'il peut le faire et j'ai hâte de commencer à concourir avec lui en conformation et en travail sur troupeau. J'ai aussi une jeune Mudi hongroise que je vais peut-être initier au sport. Elle a deux ans, et je prévois de l'utiliser comme chien de chasse aux oiseaux à l'aéroport international de Vancouver - mais je pense que ces chiens peuvent être bons à de nombreux emplois! 
 
Lynn & Callie herding (gift for Cody).JPG
 
Au nom de tous les membres du CCC, je tiens à remercier Lynn pour ses efforts inlassables et son dévouement au sport du travail sur troupeau. Elle est non seulement entraîneuse dans ce sport, mais aussi meneuse de claque enthousiaste pour tous ceux qui y participent. Nous lui souhaitons un succès continu!
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

 Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is five > than six? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Juillet 2021 > Rencontrez Janet Lynn Leach - Récipiendaire du Prix national du CCC 2021 pour les événements de perf