Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 200 Ronson Drive
Bureau 400
Etobicoke (Ontario)
M9W 5Z9
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Découvrez l'akita

décembre 21, 2021
L'akita est une race japonaise puissante, fière et célébrée. Dans son pays d'origine, il est un symbole de bonne santé. À tel point qu'à la naissance d'un enfant, la famille reçoit généralement une petite statue d'un akita, symbole de santé, de bonheur et de longue vie.1 Si une personne est malade, ses amis lui envoient souvent une petite statue d'un akita pour lui souhaiter un prompt rétablissement. 2


Bien que l'akita soit aujourd'hui un symbole du Japon, les chiens japonais d'origine étaient tous de taille petite à moyenne, et aucune grande race n'existait dans le pays. En 1603, dans la région montagneuse d'Akita, vivaient les akita matagis, élevés à l'origine pour chasser l'ours et le sanglier. À la fin des années 1860, les akita matagis ont été croisés avec des tosa inus et des mastiffs. En conséquence, la taille et la puissance de la race ont augmenté. À cette époque, la race a malheureusement été utilisée pour les combats de chiens. Heureusement, en 1908, les combats de chiens ont été interdits.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il était courant d'utiliser les chiens comme source de fourrure pour les vêtements militaires. Dans certaines régions, la police a ordonné la capture et la confiscation de tous les chiens autres que les bergers allemands entraînés par l'armée. Certains amateurs ont essayé de contourner l'ordonnance en croisant leurs akitas avec des bergers allemands pour éviter l'abattage.  Malgré ces efforts, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le nombre d'akitas a considérablement diminué.
 
C'est à l'autrice et éducatrice Helen Keller que l'on doit l'introduction du premier akita aux États-Unis en 1937. 3 Après cette première introduction en Amérique du Nord, la popularité de la race aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale peut être attribuée aux militaires américains qui ont appris à connaître et à admirer ces chiens nobles et les ont ramenés dans leurs familles. Les Américains ont été attirés par l'akita en raison de son intelligence, sa loyauté et sa capacité d'adaptation à différentes situations.
 
Il existe deux races distinctes d'akita. L'akita dont il est question dans ce blogue est souvent appelé « akita américain », membre du groupe des chiens de travail du Club Canin Canadien. Mais ne vous inquiétez pas, nous parlerons de l'akita japonais dans un prochain blogue. Marissa Prokopchuk, membre du CCC et éleveuse d'akita, s'occupe de la race depuis plus de 23 ans, et j'ai eu la chance de lui parler de ses magnifiques akitas Marqway.
 
Au départ, Marissa a été immédiatement séduite par la personnalité douce et calme de l'akita. Elle a aussi aimé le fait qu'ils sont incroyablement fastidieux et silencieux. Les akitas ont tendance à n'aboyer que lorsque c'est nécessaire, et même dans ce cas, il s'agit simplement de deux ou trois aboiements d'avertissement. Marissa apprécie leur nature tranquille et le fait que leurs besoins de toilettage ne sont pas aussi exigeants que ceux de nombreuses autres races.
 
Lorsque j'ai demandé à Marissa de décrire la personnalité des akitas, elle a répondu : « Ils sont incroyablement fidèles, c'est comme s'ils pouvaient ressentir vos humeurs. Par exemple, lorsque vous êtes dans un état vulnérable, ils semblent vous être encore plus attachés. Ils veulent généralement être à proximité, mais ne sont jamais envahissants ni nécessiteux et n'ont pas besoin d'être constamment à vos côtés. Ils sont également puissants et indépendants. »
 
Elle m'a ensuite expliqué que les akitas sont à certains égards quelque peu semblables à des chats. Ils sont très propres et choisissent généralement un endroit spécifique où ils préfèrent faire leurs besoins.
Ils sont également peu bruyants, non seulement à la maison, mais aussi dans leur façon de chasser. Ils traquent silencieusement leur proie comme un chat et ne sont jamais bruyants pendant la poursuite.
 
Un brossage hebdomadaire permet à l'akita de garder une belle apparence. Ils n'ont pas besoin de bains aussi souvent que les autres races. Ils ont un double poil épais qui les protège de la chaleur et du froid et qui ne doit jamais être tondu. Ils existent dans toutes les couleurs, blanc, bringé ou pinto. La perte de poils est généralement minime, sauf deux fois par an, lorsque le sous-poil « s'envole », ce qui entraîne l'apparition de touffes sur le chien et la chute de poils dans la maison. Un brossage quotidien ainsi qu'un bon aspirateur sont recommandés pendant ces périodes. Les akitas actifs en conformation exigent un entretien plus régulier du poil, et les ongles des akitas doivent être coupés tous les 10 à 14 jours pour qu'ils restent confortables.
 
Les akitas, compte tenu de leur taille, ne demandent pas beaucoup d'entretien en termes d'exercice.

Alors qu'un chien d'exposition nécessite un conditionnement physique plus important, un akita de compagnie se contentera d'une promenade quotidienne en laisse et de quelques moments de jeu. En raison de leur double poil épais, ils ont tendance à être plus actifs en hiver et adorent la neige, ce qui signifie que les propriétaires d'akitas peuvent prévoir d'investir dans des équipements de plein air pour affronter le froid! 
 
On peut trouver des akitas en compétition dans presque tous les sports canins. Alors que l'agilité n'est pas toujours leur domaine de prédilection, la chasse en grange est devenue très populaire parmi les membres de la communauté akita, car elle permet de faire appel au nez du chien, à sa vitesse et à sa précision. Un akita bien adapté à son maître peut également constituer un excellent chien de thérapie ou de soutien émotionnel.
 
Je me devais de demander à Marissa si les akitas cohabitent facilement avec d'autres chiens. Lors de mes recherches sur la race, tous les sites et livres que j'ai consultés m'ont prévenu qu'ils pouvaient y avoir des problèmes avec d'autres chiens, et Marissa a appuyé cette affirmation en déclarant que les akitas ne sont généralement pas bons avec les autres chiens. Elle explique : « Ils sont extrêmement dominants; ce n'est pas une race qui devrait aller dans un parc à chiens ou être sans laisse dans un environnement public. Ils ont un sens aigu de l'agressivité à l'égard des chiens du même sexe et sont très motivés par la recherche de proies, puisque leur but initial était de chasser l'ours et le sanglier au Japon. » Marissa ajoute qu'elle a eu la chance d’avoir pu socialiser les deux sexes ensemble jusqu'à ce qu'ils atteignent la maturité sexuelle. Ensuite, les akitas de Marissa sont répartis en paires mâle/femelle, qu'elle fait alterner de façon que ses chiens soient toujours à l'aise avec des chiens du sexe opposé.
 
Marissa explique que les akitas peuvent être formidables avec les enfants si le chien est élevé avec des enfants respectueux et si son maître est un adulte calme, sûr de lui et cohérent. Ce n'est pas une race recommandée pour les nouveaux propriétaires de chiens, il est donc préférable de faire appel à un propriétaire expérimenté. Aucun chien, quelle que soit sa race, ne devrait être laissé sans surveillance avec un enfant, mais Marissa a observé de merveilleux liens se former entre des akitas et des enfants dans de bonnes circonstances.
 
Les akitas sont des chiens beaux et puissants, au comportement fier. Le bon propriétaire d'un akita est idéalement quelqu'un qui a déjà eu l'expérience d'une race de chiens dominants de grande taille. Les nouveaux propriétaires de cette race doivent être prêts à faire preuve d'une grande constance dans leur entraînement, s'engager à maintenir la socialisation tout au long de la vie du chien et travailler en étroite collaboration avec leur éleveur pour obtenir des conseils en matière d'éducation.
 

Pour conclure, j'ai demandé à Marissa s'il y avait quelque chose qu'elle aimerait que tout le monde sache sur les akitas. Elle offre ce conseil :
 « Faites beaucoup de recherches avant de commencer à parler aux éleveurs. Ce n'est pas une race pour n'importe qui. Un akita doit s'adapter parfaitement à votre foyer et à votre mode de vie.
Assurez-vous absolument de rechercher un éleveur réputé et expérimenté qui soumet ses chiens à des tests de santé. Leurs chiens reproducteurs doivent généralement être des champions de conformation et provenir d'une excellente lignée afin qu'ils répondent vraiment au standard de la race et qu'ils soient une excellente représentation physique de la race. Vous pouvez facilement distinguer un akita bien élevé d'un autre qui ne l'est pas. Les chiens de l'éleveur doivent avoir un excellent tempérament pour la race. Ils doivent être sociables avec les gens et stables. L'éleveur doit suivre une procédure de demande exhaustive et prendre le temps d'apprendre à vous connaître avant de décider de vous vendre un chiot. Un éleveur responsable placera dans votre foyer le chiot le mieux adapté à votre situation et à celle de votre famille. Et surtout, il vous soutiendra tout au long de la vie de votre chien. La relation entre le propriétaire et l'éleveur doit durer toute une vie. »

 
L'akita est peut-être la race qu'il vous faut si :
  • Vous vous comportez comme un leader calme et sûr de lui à tout moment.
  • Vous vous consacrez à un entraînement régulier et comprenez l'importance de la socialisation.
  • Vous avez de l'expérience avec les chiens de grande taille, forts et indépendants.
  • Pouvez supporter de fortes périodes de mue deux fois par an.
  • Vous avez une cour clôturée sécurisée.
  • Vous voulez un chien extrêmement fidèle.
  • Points supplémentaires si vous profitez des sorties en hiver.
 
L'akita n'est peut-être pas la race qu'il vous faut si :
  • Vous avez peu ou pas d'expérience avec les grands chiens qui ont une personnalité dominante.
  • Vous voulez un chien que vous pouvez emmener au parc pour chiens ou laisser en laisse où vous voulez.
  • Il arrive souvent que des personnes entrent chez vous à l'improviste.
  • Vous souffrez d'allergies aux chiens.
  • Vous n'avez pas l'espace nécessaire pour faire de l'exercice en toute sécurité avec un akita.
 

Ce blogue n'aurait pas été possible sans l'aide de Marissa Prokopchuk, membre du CCC et éleveuse d'akita champions de Marqway Akitas. Marissa est une passionnée d'akitas depuis 23 ans avec 18 ans d'expérience d'élevage. Merci, Marissa!
 

1 National Purebred Dog Day, https://nationalpurebreddogday.com/a-gift-for-a-newborn-in-japan/
2 Akita Club Org, https://www.akitaclub.org/breed-history/
3Akita Club Org, https://www.akitaclub.org/breed-history/
4 Wikipedia, https://en.wikipedia.org/wiki/Gastric_dilatation_volvulus
Small Animal Hospital, https://smallanimal.vethospital.ufl.edu/clinical-services/surgery/soft-tissue-surgery/prophylactic-gastropexy/
6 Ibid., Small Animal Hospital

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

 Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = one + six (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > December 2021 > Découvrez l'akita