Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 200 Ronson Drive
Bureau 400
Etobicoke (Ontario)
M9W 5Z9
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Découvrez le dalmatien

septembre 07, 2022
Athlétique, intelligent et polyvalent 


Le remarquable dalmatien tacheté arbore une des robes uniques du monde canin. Bien qu'il soit peut-être la race de chien la plus facilement reconnaissable, en partie grâce à ses taches et aux films de Disney, l'origine de la race est assez mystérieuse. Différents indices laissent penser que la race a débuté dans les Îles Britanniques, en Europe, en Afrique ou en Asie.1 Peu de races font l'objet d'une telle controverse quant à leur origine, mais au début des années 1800, le dalmatien était étroitement associé à l'Europe centrale, en particulier au bord de la mer Adriatique, dans la région connue sous le nom de Dalmatie (qui fait aujourd'hui partie de la République de Croatie); d'où le nom que porte la race aujourdÎ'hui.2
 

En plus de sa célèbre robe et de ses origines obscures, le dalmatien a également exercé un métier très particulier : chien de coche. Grâce à son endurance, sa taille et son amour des chevaux, l'athlétique dalmatien appréciait la vie de chien de cocher qui protégeait les familles qui voyageaient des brigands. Lorsque la race est arrivée aux États-Unis à l'époque des voitures de pompiers tirées par des chevaux, elle est devenue une mascotte de caserne de pompiers en raison de ses compétences. La polyvalence du dalmatien était déjà perceptible, car il aidait souvent les pompiers à localiser et à secourir les victimes. Aujourd'hui, il n'y a pas grand-chose qu'un dalmatien ne puisse faire. De la chasse aux rats au travail de flair, de l'agilité aux chiens utilisés à des fins thérapeutiques, ils ont souvent autant de talents que de taches.

La race est de taille moyenne. La taille idéale du dalmatien est de 53 à 58 cm au garrot pour les femelles et de 56 à 61 cm pour les mâles. Il y a deux couleurs acceptables dans la race - blanc avec des taches noires ou blanc avec des taches foie. Idéalement, les taches distinctives ne doivent pas s'entremêler mais être aussi rondes et bien définies que possible, d'une taille allant d'une pièce de dix cents à un demi-dollar.

Pour en savoir plus sur ce membre extraverti et actif du groupe des chiens de compagnie, j'ai demandé à Heather Parsons de Bedlam Acres Dalmatians de nous en dire davantage. Heather et son mari sont impliqués dans les dalmatiens depuis plusieurs années et ont accueilli leur première portée cette année.
 

Qu'est-ce qui vous a attiré au départ chez le dalmatien? 
Je voulais un chien de taille moyenne avec beaucoup de polyvalence et d'énergie. Je suis très active et j'aime être à l'extérieur, en randonnée, à vélo, etc. Je cherchais un chien qui serait prêt à m’accompagner dans de nombreuses activités. Cela fait 25 ans que j'entraîne des chiens et que je participe à des concours dans différents sports de performance, je voulais donc un chien qui puisse concourir à divers événements.

Décrivez la personnalité du dalmatien. 
Ils peuvent être distants, mais cela ne doit jamais être synonyme de craintif ou d'agressif. Ils s'entendent bien avec les autres chiens et les autres animaux. Je décrirais quatre de mes cinq chiens comme étant généralement plus ou moins intéressés par les étrangers. Ils sont heureux de rencontrer des gens et d'être caressés, mais ne vont pas nécessairement initier une interaction. Le cinquième est une boule d'amour frétillante et tachetée qui aime tout le monde! Ils sont faciles lors des sorties parmi le public car ils sont heureux d'interagir lorsque les gens nous arrêtent, mais sinon ils ignorent la plupart des gens que nous croisons.

Les dalmatiens sont une combinaison agréable (et parfois difficile) d'intelligence, d'espièglerie et d'athlétisme. Ils peuvent ABSOLUMENT être entraînés à ne pas se mettre sur et dans tout, mais ils ont une plus forte tendance à être espiègles que de nombreuses autres races. Il n'est pas rare que je trouve un dalmatien qui se promène sur mes comptoirs.

Ils sont typiquement une race très « Velcro », voulant être avec vous où que vous soyez. Ils sont câlins et extrêmement affectueux. Cela n'équivaut pas et ne devrait pas équivaloir à une prédilection pour l'anxiété de séparation. Un dalmatien bien élevé devrait pouvoir être laissé seul et être à l'aise et détendu. Les dalmatiens sont toujours prêts à vivre des aventures. Ils sont extrêmement intelligents et ont toujours envie d'apprendre.

Quelles sont ses exigences en matière d'exercice?
Bien que les niveaux d'énergie varient entre les individus et les différentes lignées, la plupart des dalmatiens peuvent être décrits comme ayant une énergie moyenne à élevée. L'un de mes cinq chiens se contenterait de promenades quotidiennes en laisse, les quatre autres NON.

lls font d'excellents partenaires de jogging. Comme ils ont été élevés pour courir à côté d'un chariot, leur endurance est exceptionnelle. Ils adorent la course et s'épanouissent lorsqu'ils peuvent courir sans laisse en toute sécurité.

Peuvent-ils vivre en appartement? 
S'ils sont suffisamment exercés, je trouve que notre meute est plutôt calme à la maison. Ils aiment jouer avec leurs jouets et faire des cabrioles, mais ils se calment ensuite très bien et se détendent sur le canapé pendant que nous regardons la télévision. Ils pourraient tout à fait être des chiens d'appartement si le propriétaire était prêt à consacrer du temps et des efforts pour s'assurer que leurs besoins sont satisfaits. J'ai un ami qui a un magnifique dalmatien et qui les décrit comme « extérieur = à toute vitesse, intérieur = woah » et c'est tout à fait exact!

Parlez-moi de sa robe et de ses besoins en matière de toilettage. La perte de poils est-elle excessive?
Ils perdent leurs poils sans arrêt; il y aura des poils de dalmatien dans mon cercueil! Leur robe est facile à entretenir; le toilettage est minime, même pour une exposition de conformation. Ils peuvent se salir lors d'une promenade, puis une heure plus tard, leur poil sera à nouveau impeccable (probablement parce qu'ils ont éliminé tous les poils avec la saleté!)

Ont-ils des problèmes de santé ?
Tout dalmatien ne faisant pas partie du programme de rétrocroisement LUA/pointer aura une prédisposition génétique à former des cristaux et des calculs urinaires d'urate. Chez la grande majorité des dalmatiens élevés correctement, ce risque accru peut être géré par une alimentation appropriée, une quantité d'eau suffisante et des sorties régulières pour uriner.

Le projet de rétrocroisement du dalmatien a débuté en 1973 par un croisement entre un pointer et un dalmatien dans le but de corriger la prédisposition génétique à la formation de cristaux et de calculs urinaires d'urate. Les chiens qui en résultent ont finalement été reconnus par l'American Kennel Club, bien qu'ils aient un préfixe d'enregistrement unique. Les dalmatiens LUA sont simplement enregistrés en tant que dalmatiens par le Club Canin Canadien sans identifiant unique.

Il est important de noter que le programme de rétrocroisement LUA a réussi à éliminer le risque accru de cristaux et de calculs urinaires d'urate mais n'a aucun impact sur les deux cristaux/calculs urinaires les plus courants : struvite et oxalate de calcium. Les dalmatiens LUA auront toujours le même risque de problèmes urinaires impliquant la struvite et l'oxalate de calcium que tout autre chien (ou dalmatiens).

La surdité continue d'être un problème dans la race, mais les bonnes pratiques d'élevage apportent une amélioration significative. Ce problème est lié au gène pie blanc extrême, il fera donc toujours partie de la race.

Les sujets aux yeux bleus ont une expression plus forte du pie blanc extrême et auront un risque plus élevé de surdité. Le standard du CCC considère les yeux bleus comme une faute pour cette raison.
Malgré leur anomalie génétique qui augmente le risque de cristaux/calculs urinaires d'urate (comme les chats Mau égyptiens!), les dalmatiens sont une race globalement saine.

La maladie de stockage du cuivre a été trouvée dans la plupart des lignées, si ce n'est toutes, si vous regardez assez loin dans le passé. À l'heure actuelle, il n'existe pas de test de dépistage génétique, de sorte que la meilleure façon d'améliorer les chances d'éviter cette maladie est que les éleveurs soient honnêtes en ce qui la concerne afin que les pedigrees puissent être suivis.

Les allergies sont très courantes dans les lignées mal élevées, mais ne constituent pas un problème important chez les dalmatiens de bons élevages. Les meilleurs dermatologues vétérinaires du monde s'accordent à dire que les allergies ont une composante génétique. Les dalmatiens allergiques devraient donc être retirés de la reproduction.

Quelle est leur durée de vie? 
L'espérance de vie moyenne est d'environ 12 à13 ans, mais il n'est pas rare de voir des dalmatiens âgés de 15 ans ou plus.

Quels sports canins pratiquent-ils?
Les dalmatiens sont extrêmement polyvalents. Il s'agit d'une race de conformation idéale pour les propriétaires, car le toilettage est minimal, et il y a beaucoup de propriétaires-manieurs dans ce sport. De nombreux dalmatiens sont des vedettes de l'agilité, beaucoup font partie d'équipes de flyball, ce sont d'excellents chiens de rallye et d'obéissance, ils adorent la course sur leurre et le sprinter, ils ont un excellent nez et excellent dans les sports de travail de flair, beaucoup aiment l'eau et sont des plongeurs remarquables. Ce sont des chiens puissants qui peuvent tirer des poids impressionnants lors de compétitions de trait - ils sont vraiment des chiens polyvalents!

Est-ce que les dalmatiens vivent facilement avec d'autres chiens?
Oui, ce sont des chiens enjoués qui apprécient la compagnie d'autres chiens. Bien que des lignées présentent une certaine agressivité envers le même sexe, de nombreux propriétaires de dalmatiens ont plusieurs dalmatiens et/ou plusieurs chiens d'autres races avec beaucoup de succès.

Comment sont-ils avec les enfants?
Comme tout chien, le dalmatien doit toujours être surveillé avec les enfants. Leur exubérance naturelle pourrait les amener à renverser un petit enfant par accident. Les enfants à qui l'on a appris à interagir de manière appropriée avec les chiens et les dalmatiens qui ont été correctement socialisés avec les enfants peuvent être formidables ensemble.

Décrivez le propriétaire idéal d’un dalmatien.
Les dalmatiens peuvent être quelque peu difficiles. Ils sont souvent très énergiques et athlétiques et, comme tous les chiens, ils ont besoin d'exercice et d'éduction. Ils doivent être bien socialisés pour combattre leur tendance naturelle à être distants. Ils peuvent tout à fait être un premier chien pour un propriétaire qui est prêt à effectuer le travail et qui s'engage à y consacrer le temps et les efforts nécessaires. Le propriétaire idéal est celui qui ne craint pas de trouver des poils de dalmatien partout, en tout temps, qui aime être à l'extérieur et actif, et qui a le sens de l'humour, car les dalmatiens sont des clowns naturels!

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez que les gens sachent sur cette race?
Un dalmatien bien élevé est un véritable bonheur. Malheureusement, comme de nombreuses races, notre race est confrontée à de nombreux éleveurs de basse-cour ou qui sont tout simplement mauvais et qui élèvent des chiens au tempérament et à la santé médiocres. Il peut être plus difficile de trouver un excellent éleveur de dalmatiens que d'autres races plus populaires, mais, heureusement, il existe de nombreux éleveurs de qualité! Toute personne envisageant d'adopter un dalmatien devrait prendre le temps de vraiment connaître les éleveurs et leurs chiens et de vérifier les tests de santé, les tempéraments, etc.


Le dalmatien est peut-être la race qu'il vous faut si :
  • Vous aimez le plein air et être actif.
  • Vous voulez vous lancer en conformation avec une race facile à préparer où un propriétaire-manieur peut être compétitif.
  • Vous souhaitez essayer différents sports et activités canines.
 

Le dalmatien n'est peut-être pas la race qu'il vous faut si :
  • Vous n'aimez pas être actif et à l'extérieur tout au long de l'année.
  • Vous avez une maison impeccable et vous détestez trouver des poils de chien.
  • Vous recherchez plutôt un compagnon de canapé qu'un compagnon d'aventure.
 

Grâce à l'aide de Heather Parsons, membre du CCC et éleveuse, j’ai pu partager ces informations avec vous.
 
Si vous souhaitez ajouter un dalmatien à votre foyer, vous pouvez contacter Heather par courriel à l'adresse bedlamdalmatians@gmail.com. Vous pouvez également trouver de nombreux renseignements et des éleveurs de dalmatiens dans votre région sur le site Web du Dalmatian Club of Canada : https://www.dalmatianclubofcanada.ca/
 

1 American Kennel Club,
2 Ibid., American Kennel Club

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

 Ian Lynch

Ian Lynch

 

Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = nine - one (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Septembre 2022 > Découvrez le dalmatien