Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 5397 Eglinton Avenue W.
Bureau 101
Etobicoke (Ontario)
M9C 5K6
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Découvrez l'épagneul Sussex

novembre 22, 2022

Loyal, amical et facile à vivre

L'épagneul Sussex est un membre sympathique et charmant du groupe des chiens de sport. Il est également extrêmement rare. Si rare, en fait, que la plupart d'entre nous n'ont connu la magie de la race qu'à la télévision lors de l’exposition du Westminster Kennel Club. Qui pourrait oublier
« Stump », le chien le plus âgé de l'histoire de Westminster à avoir remporté le Meilleur de l’exposition? Il l'a obtenu à l'âge de dix ans en 2009. Environ une décennie plus tard, « Bean » nous a fait rire et nous a séduits en remportant à deux reprises le groupe des chiens de sport à Westminster, en 2018 et 2019.

Le Sussex tire son nom du comté anglais de Sussex, où il a été développé pour être un chien de sport robuste que le chasseur pouvait suivre confortablement à pied. Le Sussex est bas sur pattes. Selon le sexe, il doit mesurer entre 33 et 40 cm (13 et 16 po) à l'épaule, mais il est toujours décrit comme
« massif » en raison de sa poitrine profonde et sa solide ossature. Le mâle pèse environ 20 kg (45 lb) et la femelle un peu moins, soit environ 18 kg (40 lb). Ils sont adorables avec un visage triste qui contraste avec leur agréable disposition. Le Sussex a une robe fournie, toujours de couleur foie-doré. Ses longues oreilles, ses grands yeux noisette et son expression refrognée vous feront craquer!


Doug Johnson a obtenu son premier épagneul Sussex en 1983 et a élevé sa première portée deux ans plus tard. Doug, ainsi que son mari Jamie Hubbard, ont obtenu des succès inimaginables dans l’enceinte d'exposition. Ils ont élevé deux gagnants du Meilleur de l’exposition au Westminster Kennel Club avec deux races différentes. Leur épagneul Clumber « Brady », a gagné en 1996 et leur épagneul Sussex
« Stump » a remporté le titre en 2009. Les deux hommes élèvent également des épagneuls springer gallois et des épagneuls toy anglais. Lorsqu'il s'agit d'épagneuls, Doug Johnson est définitivement l'homme qu’il faut consulter! J'ai été ravi qu'il accepte de nous parler de l'épagneul Sussex.

Qu'est-ce qui vous a attiré au départ chez l’épagneul Sussex? 
J'ai toujours été attiré par les chiens qui sont un peu différents et qui ne correspondent pas au courant dominant. J'aimais l’aspect massif de la race avec son corps et son ossature solides. 

Décrivez la personnalité du Sussex?
Cette race est divertissante, douce et agréable. Les Sussex sont calmes et très sereins.  

Quelles sont ses exigences en matière d'exercice?
Ils apprécient un jardin pour faire de l'exercice en toute liberté. Ils n'ont pas besoin de courir des kilomètres chaque jour. Ils sont satisfaits de rester près de la maison.

 

Peuvent-ils vivre en appartement? 
Absolument. Ils sont très heureux en appartement.

Parlez-moi de la robe et des besoins en matière de toilettage.
Le poil demande très peu d'entretien. Il est brun, donc facile à maintenir propre. Typique d'une robe d'épagneul correcte, elle sèche à l'air libre et la saleté ou la poussière est éliminée avec un coup de brosse. En raison de la longueur du poil, un brossage régulier est recommandé.
 
Ont-ils des problèmes de santé?
Bien que le nombre d'enregistrements soit peu élevé, la race est généralement en bonne santé. Le défi est la fertilité. La gestation n’est pas garantie, d'où la faible population.

Quelle est leur durée de vie? 
Le Sussex peut vivre jusqu'à 14 ou 15 ans.  

Quels sports canins pratiquent-ils?
Les Sussex peuvent pratiquer de nombreux sports, mais ils ont certaines limitations physiques en raison de leurs jambes courtes. Cela dit, ils sont certainement prêts à essayer tout ce que vous leur proposez.

Est-ce que les épagneuls Sussex vivent facilement avec d'autres chiens?
Les Sussex sont des suiveurs. Ils s'adaptent bien aux autres races et apprennent même les comportements des autres races qu'ils côtoient.
 
 
Comment sont-ils avec les enfants?
Le Sussex a une approche très simple et élémentaire de la vie. Il est agréable et gentil avec les enfants.  C'est le parfait compagnon familial.
 
Décrivez le propriétaire idéal d’un épagneul Sussex.
Le Sussex est un trésor caché chez les chiens de race pure. Il convient à la plupart des situations domestiques. Je dirais qu'un environnement plus détendu est préférable. Ce sont des coureurs de courte distance et non de longue portée. Les retraités seraient de très bons propriétaires pour cette race.

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez que les gens sachent sur cette race?
N'oubliez pas que la race est une denrée rare. Posséder un Sussex, c'est posséder l'une des races de chiens les plus rares de la planète. Moins de 25 Sussex sont enregistrés dans le système de l'American Kennel Club dans une année donnée. 

662458_8YOIkKouRLavmpgAKhkm_Sussex1.jpegL’épagneul Sussex est peut-être la race qu'il vous faut si :
Vous aimez passer les week-ends à vous promener dans un parc ou à lire un livre. Ils aiment les balades sur une plage ou faire la grasse matinée. Ils sont agréables et apprécient une vie tranquille. Ils sont drôles et très sociables, et aiment s'amuser.

L’épagneul Sussex n'est peut-être pas la race qu'il vous faut si :
Si vous voulez un chien qui vous accompagne lors des courses sur de longues distances, ce n'est pas le chien qu'il vous faut. De plus, il faut veiller à garder les oreilles en bon état et un certain entretien du poil est nécessaire. Ils ne sont pas aussi faciles à entraîner que d’autres races. Ce sont de bons élèves, mais un peu laisser-faire et plutôt créatifs.

 

Ce blogue n'aurait pas été possible sans l'aide de Doug Johnson, éleveur et juge. L’élevage Clussexx de Doug est le seul chenil de l'histoire à avoir élevé deux gagnants du Meilleur de l’exposition au Westminster Kennel Club avec deux races différentes. Clussexx est connu dans le monde entier et est fier d'élever des épagneuls Sussex, springer gallois, Clumber et toy anglais de grande qualité.
 

1 American Kennel Club,  https://www.akc.org/dog-breeds/sussex-spaniel/
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

 Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is eight = one ? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Novembre 2022 > Découvrez l'épagneul Sussex