Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 5397 Eglinton Avenue W.
Bureau 101
Etobicoke (Ontario)
M9C 5K6
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Découvrez le retriever doré

janvier 27, 2023


Intelligent, sympathique et fringant
 
Membre élégant de la famille des retrievers, le doré, par sa nature aimable et son incroyable intelligence, fait partie des chiens de race les plus populaires au Canada depuis plus d'un quart de siècle.

Le retriever doré a été développé au milieu du XIXe siècle par un Écossais, Sir Dudley Majoribanks, plus tard Lord Tweedmouth. Sir Dudley visita un cirque et fut tellement séduit par une troupe de chiens de berger russes qu'il les acheta tous. Mais lorsque ses registres d'élevage ont été rendus publics, ils ont révélé que les chiens qu'il avait achetés étaient à 100% de sang de chiens de sport. Ils avaient été créés en croisant le retriever à poil frisé avec l'épagneul d'eau jaune tweed. Les descendants ont ensuite été croisés avec le setter irlandais et le chien de Saint-Hubert. Le croisement linéaire a finalement donné naissance au retriever doré que d'innombrables familles connaissent et aiment aujourd'hui. Le statut de race reconnue lui a été accordé pour la première fois en Grande-Bretagne en 1913.

 

 

Gwen Giles Taylor était récemment à la Royal Agricultural Winter Fair de Toronto, en Ontario. Lorsqu'elle s'est aperçue que nous n'avions pas de retrievers dorés à notre kiosque « Rencontre avec les races », Gwen a apporté l'un de ses magnifiques retrievers dorés nommé Kai, qui a connu un énorme succès! Qu'il s'agissait de présenter la race au public ou de faire participer les enfants pour l'aider à démontrer les impressionnantes compétences en obéissance de Kai, je savais que je devais demander à Gwen de nous parler de sa race bien-aimée.

Qu'est-ce qui vous a attiré au départ chez le retriever doré? 
J'ai grandi dans un foyer avec des chiens de sport, car mon père et mes frères étaient chasseurs, donc un chien de sport était une nécessité absolue. À l'âge de 15 ans, mes parents m'ont offert un labrador noir enregistré, car j'étais intéressée par les cours et les concours d'obéissance. J'adorais mon labrador, mais j'aimais l'aspect majestueux du retriever doré qui  était tout autant un chien de sport.


Décrivez la personnalité du retriever doré.
Les retrievers dorés ont un tempérament doux et sont des chiens affectueux et loyaux qui font d'excellents animaux de compagnie. Ils ont une personnalité animée, peuvent être loufoques, sont intelligents, ont envie de plaire et ne sont généralement pas agressifs. Contrairement à ce que l'on croit souvent, il n'y a pas deux retrievers dorés qui ont la même personnalité. Ils sont tous des individus.

Quelles sont ses exigences en matière d'exercice?
Le retriever doré, en tant que chien de sport, a besoin d'un exercice régulier, surtout lorsqu'il est chiot (jusqu'à l'âge de deux ans environ). Bien que la plupart s'adaptent à un mode de vie moins actif une fois qu'ils sont adultes et entraînés, les chiots et les adolescents ont souvent beaucoup d'énergie à dépenser. S'ils ne disposent pas d'un exutoire approprié, cette énergie peut être canalisée vers des comportements destructeurs, et le jeune chien peut sembler « hyperactif ». Même si le chiot est mentalement encore jeune, physiquement, il peut être un chien fort et de grande taille qui peut être difficile à diriger lorsque son énergie est refoulée. La règle à retenir : Un chiot physiquement fatigué est un chiot bien éduqué.

 

Peuvent-ils vivre en appartement? 
Ma première réponse a toujours été « non », mais j'ai des amis qui en ont un en appartement, et il s'en sort très bien. Mes amis travaillent à domicile et mènent une vie très active à laquelle leur compagnon participe. De nombreux chiens d'appartement sont entraînés à l'utilisation d'un tapis de propreté, ce qui n'est certainement pas raisonnable pour un grand chien comme le retriever doré.


Parlez-moi de la robe et des besoins en matière de toilettage. La mue est-elle excessive? 
Le double poil épais et imperméable du retriever doré perd modérément ses poils tout au long de l'année et fortement une ou deux fois par an (on parle alors de « mue »). En cas de forte mue, brossez-le avec une brosse à picots ou un râteau une fois par jour pour éliminer les poils morts et maîtriser la mue. Je recommande également d'humecter le poil à l'aide d'un vaporisateur contenant soit de l'eau seulement, soit un mélange de 80/20 d'eau et de Listerine BRUNE (les autres produits Listerine contiennent du sucre et vous vous retrouverez avec un chien collant). Le fait d'humecter la robe avant de la brosser permet de réduire les cassures et les poils qui volent partout. Veillez à ne pas vous contenter de brosser le poil de couverture - vous DEVEZ atteindre le sous-poil. En cas de mue régulière, brossez-le une fois par semaine, mais n'utilisez pas de brosse à poils souples, car elle n'arrivera pas à pénétrer l'épaisse robe du chien.


Le poil des retrievers dorés a tendance à s'emmêler, en particulier derrière les oreilles, sous les pattes et dans les zones des culottes. Un entretien quotidien réduira ces enchevêtrements, mais s'ils se produisent, utilisez un outil de démêlage pour vous faciliter la tâche et offrir plus de confort au chien. Un vaporisateur de produit de démêlage contenant du silicone est également utile.

J'utilise un râteau (NON un « Furminator », qui est fortement déconseillé pour les retrievers dorés). Ces chiens ont normalement besoin d'un bain mensuel, ainsi que d'une coupe des ongles. Mon meilleur conseil est de commencer tôt à toiletter votre chien et de faire en sorte que cela devienne une routine. Ne rasez jamais ce chien, car le poil de couverture le protège des éléments, qu'il s'agisse de la chaleur ou du froid.


En ce qui concerne la taille de la robe, il existe de nombreux tutoriels en ligne qui illustrent comment tailler les pattes, les oreilles et la queue pour que votre animal ressemble à un chien d'exposition. Souvenez-vous simplement que vous vous améliorerez avec la pratique. Si cela ne vous intéresse pas, trouvez un bon toiletteur qui le fera pour vous. Un retriever doré toiletté est aussi un retriever doré heureux, car les poils emmêlés peuvent devenir douloureux, créer des problèmes cutanés et sentir mauvais. La plupart des retrievers dorés de compagnie se contentent d'un toilettage trimestriel avec des retouches régulières à la maison. En ce qui concerne la perte de poils, les retrievers dorés en perdent BEAUCOUP!

 

Ont-ils des problèmes de santé?
Le cancer, la dysplasie de la hanche et du coude, l'uvéite pigmentaire (yeux), les maladies cardiaques et l'ichtyose 1 et 2 sont fréquents dans cette race. Pour réduire le risque d'apparition de ces problèmes, choisissez un éleveur de bonne réputation. De nombreux éleveurs utilisent des lignées dont les certificats de santé remontent à plusieurs générations, et les certificats de santé qui incluent les grands-parents, les arrière-grands-parents et même au-delà offrent des couches supplémentaires de protection aux chiots. Le risque ne peut jamais être nul et, dans certains cas, les influences environnementales jouent également un rôle, mais les tests de santé portant sur plusieurs générations offrent les meilleures chances possibles que le chiot ne développe pas ces maladies génétiques. L'obésité a également tendance à être un problème très sérieux chez les retrievers dorés, et elle peut entraîner de graves problèmes de santé et une mort précoce. Un retriever doré mangera normalement autant que vous lui offrez, et une suralimentation ou un manque d'exercice conduira rapidement à une situation difficile.

 Quelle est leur durée de vie?  

 La durée de vie d'un retriever doré est en moyenne de 10 à 12 ans.

Quels sports canins pratiquent-ils?
Les retrievers dorés sont connus pour exceller dans tous les sports canins, y compris les concours sur le terrain, l'obéissance, le rallye, l'agilité, le travail de flair, le plongeon, etc. Le retriever doré est également un chien très populaire dans l'enceinte d'exposition. Ces chiens sont régulièrement utilisés comme chiens de thérapie, de service et de travail.

Est-ce que les retrievers dorés vivent facilement avec d'autres chiens?

Le retriever doré est d'humeur égale, intelligent et affectueux, et il a tendance à bien s'entendre avec les autres animaux de compagnie ainsi qu'avec les étrangers.   

Comment sont-ils avec les enfants?
Les retrievers dorés peuvent être formidables avec les enfants. Ce sont des chiens doux et enjoués qui aiment faire partie d'une famille. Ils sont gentils avec les bébés et les jeunes enfants, mais ils peuvent aussi jouer à la dure et être surexcités. Une éducation à l'obéissance pour le chien et aux bonnes manières pour les enfants est indispensable.

Décrivez le propriétaire idéal d’un retriever doré?
Les propriétaires de cette race doivent être faciles à vivre, actifs, aimer le plein air et apprécier un chien velcro. Ils doivent également être prêts à consacrer de l'énergie à l'entraînement et au toilettage et ne pas être gênés par la présence de poils de chien partout.

 

Le retriever doré est peut-être la race qu'il vous faut si :   

  • Vous êtes actif.
  • Vous êtes prêt à vous occuper de l'entraînement et du toilettage; les retrievers dorés sont généralement faciles à éduquer.
  • Vous voulez un chien amusant et familial qui est bon avec les enfants.
  • Vous appréciez un chien qui veut être avec vous TOUT le temps.
  • Vous avez beaucoup de temps et d'énergie.
  • Vous ne voyez pas d'inconvénient à ce qu'un chien loufoque transporte vos pantoufles, vos chaussures et vos chaussettes PARTOUT.

Le retriever doré n'est peut-être pas la race qu'il vous faut si :

  • Vous voulez un chien de garde.
  • Vous n'avez pas l'intention de vous impliquer activement avec votre chien.
  • Vous voulez un chien facile à entretenir.
  • Vous n'avez pas beaucoup de temps.
  • Vous avez un mode de vie sédentaire


Y a-t-il autre chose que vous aimeriez que les gens sachent sur les retrievers dorés?
En raison de leur intelligence et de leur fort besoin d'interactions sociales, les retrievers dorés confinés dans un chenil, une cour ou attachés à une chaîne ont tendance à devenir hyperactifs, bruyants et destructeurs. Si vous êtes pointilleux, si vous préférez une maison impeccable ou si vous voulez un chien qui vit à l'extérieur, N'ACHETEZ PAS UN RETRIEVER DORÉ!

 


 

 Ce blogue n'aurait pas été possible sans l'aide de Gwen Giles Taylor, membre du CCC. Gwen a toujours aimé et a toujours été aimée par les retrievers dorés, et ce depuis 40 ans. Merci pour votre aide et votre dévouement continu au retriever doré, Gwen.

 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

 Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is seven < than five? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Janvier 2023 > Découvrez le retriever doré