Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 5397 Eglinton Avenue W.
Bureau 101
Etobicoke (Ontario)
M9C 5K6
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Principes directeurs en matière de santé : Le guide de l’éleveur sur les origines du développement de la santé et de la maladie (DOHaD)

juillet 13, 2023
Imaginez votre chiot préféré avec ses yeux confiants qui vous regardent… et réfléchissez au fait que chaque choix que vous faites, de l’alimentation de sa mère à sa période de socialisation, peut avoir un impact sur sa vie d’adulte. Imaginez un avenir où les problèmes chroniques, comme l’obésité, l’entéropathie chronique et les problèmes comportementaux seront nettement moins fréquents. Un avenir où nous, en tant qu’éleveurs responsables, pourrons façonner non seulement la race, mais aussi la santé de chaque chien. Il ne s’agit pas d’un rêve, mais d’une réalité scientifique que nous commençons à peine à comprendre. Un article révélateur publié à la fin de 2022 a ouvert un nouveau chapitre dans l’évolution de nos connaissances. Cet article explore le concept de programmation développementale, laissant entendre que les stades de vie précoces détiennent la clé du bilan de santé à l’âge adulte. L’univers d’un chiot, de l’alimentation de sa mère à son microbiome intestinal, ainsi que son sevrage, son rythme de croissance et même le moment où il est accueilli à la maison ou stérilisé, peut façonner son avenir. Cela n’est-il pas remarquable? En tant qu’éleveurs, notre rôle ne se limite pas à celui d’architectes génétiques, mais consiste également à façonner la santé de nos chiens, ce qui a un impact sur leur qualité de vie pour les années à venir. Dans le cadre du présent blogue, nous découvrirons quelles sont les principales conclusions de cet article révolutionnaire pour les éleveurs canins.


Comment les premiers moments de vie façonnent la santé canine
Dans les moments calmes, lorsque vous observez une chienne qui s’occupe tendrement de ses chiots nouveau-nés, il est facile de s’émerveiller du miracle de la vie qui se déroule devant vous. Mais ces premiers stades ont plus d’importance que vous ne l’imaginez.

Une perspective nouvelle, l’hypothèse des origines développementales de la santé et de la maladie (developmental origins of health and disease – DOHaD), suggère que ces expériences précoces peuvent influencer considérablement le risque de développement de maladies chroniques chez le chien à l’âge adulte. Des affections comme l’obésité, l’entéropathie chronique et les problèmes comportementaux pourraient trouver leur origine dans l’expérience de vie du chiot que nous contribuons à façonner.

Il s’agit d’une idée audacieuse, étayée par diverses études réalisées sur des humains, des rongeurs, des moutons et des porcs.

Pourtant, les recherches sur nos compagnons canins restent rares, malgré la prévalence croissante de ces problèmes. Notre compréhension des facteurs de risque en début de vie pourrait révolutionner les soins vétérinaires préventifs et nos pratiques d’élevage, et, en fin de compte, assurer un avenir plus sain à nos chiens.



Les conséquences des choix précoces tout au long de la vie
Le parcours d’un chien commence bien avant son premier souffle et continue d’évoluer bien au-delà de ses premiers pas. De plus, notre influence s’étend au-delà de la génétique, dans la sphère des expériences vécues en début de vie.

Pendant la gestation, le régime alimentaire de la mère ou son niveau de stress peuvent influencer subtilement le développement de ses chiots. La période de lactation a une incidence sur la croissance, le métabolisme et le système immunitaire des chiots. La croissance précoce avant la stérilisation ou la puberté influence le développement reproductif et le comportement. Même la période qui suit la stérilisation ou la puberté jusqu’à la taille adulte, où la composition corporelle est affinée, est une période critique.

Ces résultats soulignent notre rôle d’architectes de la santé, façonnant la vie de nos chiens grâce aux expériences que nous leur proposons (voir tableau 1).


Cependant, comme pour tout grand parcours, nous avons besoin d’une carte pour nous guider. Malgré les promesses du DOHaD, notre compréhension n’en est qu’à ses débuts chez les chiens. Nous devons encore élucider les mécanismes complexes qui sous-tendent ces influences précoces et déterminer comment optimiser les conditions pour le bien-être de nos chiens.


Le besoin urgent de recherches sur les origines du développement de la santé et de la maladie (DOHaD) chez les chiens
De telles recherches ne seront pas faciles. Elles nécessiteront une équipe d’experts multidisciplinaire, des études longitudinales, des protocoles normalisés et la reconnaissance des nuances propres à chaque race. Cependant, les avantages potentiels sont énormes. Non seulement pourrions-nous améliorer la vie de nos chiens, mais nous pourrions également obtenir des informations précieuses sur la santé humaine, compte tenu de l’environnement que nous partageons et de nos maladies communes.
Dans notre quête pour façonner la santé future de nos chiens, nous nous trouvons à la croisée des chemins.

À gauche, le chemin bien tracé de l’élevage et des soins vétérinaires traditionnels qui répond aux besoins immédiats. À droite, un chemin moins fréquenté, qui nous demande de prendre en compte non seulement le présent, mais aussi les répercussions à long terme de nos actions. Un chemin inspiré par le concept des origines du développement de la santé et de la maladie (DOHaD).

Les soins vétérinaires préventifs et les pratiques d’élevage ne devraient pas être de simples réponses aux conditions présentes. Ils doivent également constituer un investissement mûrement réfléchi dans l’avenir de nos chiens. Les décisions que nous prenons aujourd’hui en matière d’alimentation, de gestion du stress, de santé intestinale, de socialisation, de rythme de croissance et de stérilisation peuvent façonner le bien-être futur de nos chiens en ayant un impact sur leurs systèmes immunitaire, endocrinien, nerveux et gastro-intestinal.

En tant qu’éleveurs, vous êtes les pionniers de ce cheminement vers la compréhension. En défendant et en soutenant cette recherche, vous pouvez contribuer à façonner un avenir où les maladies chroniques sont moins nombreuses et où nos chiens profitent d’une vie plus saine et plus heureuse. Après tout, n’est-ce pas là l’objectif ultime de notre quête de la connaissance tout au long de notre vie?
 

Tableau 1 : 10 conseils pratiques que les éleveurs canins peuvent immédiatement utiliser et mettre en œuvre sur la base du concept des origines du développement de la santé et de la maladie (DOHaD)

No 1 Assurer une alimentation maternelle optimale avant et pendant la gestation, afin de favoriser le développement fœtal et d’éviter les troubles métaboliques chez la progéniture.
 
No 2 Favoriser l’établissement précoce d’un microbiome intestinal diversifié et équilibré chez les chiots et les chatons en évitant l’utilisation inutile d’antibiotiques et en fournissant des probiotiques ou des prébiotiques, le cas échéant.
 
No 3 Encourager le comportement et les soins maternels pendant la période de lactation, afin de réduire le stress et d’améliorer le développement du système immunitaire de la progéniture.
 
No 4 Sevrer les chiots et les chatons progressivement et à un âge approprié (environ 8 semaines), afin d’éviter les changements alimentaires et environnementaux brusques qui peuvent avoir une incidence sur la santé intestinale et le comportement.
 
No 5 Offrir une alimentation adéquate pendant la croissance qui répond aux besoins particuliers de chaque race et évite la suralimentation ou la sous-alimentation pouvant mener à l’obésité ou à la malnutrition.
 
No 6 Contrôler régulièrement le rythme de croissance et la note d’état corporel, et adapter l’alimentation en conséquence, afin d’éviter une prise de poids excessive ou insuffisante pouvant prédisposer à des maladies chroniques.
 
No 7 Socialiser les chiots et les chatons avec d’autres animaux et d’autres personnes dès leur plus jeune âge (3 à 12 semaines), afin de prévenir les problèmes comportementaux, comme l’agressivité, la peur ou l’anxiété.
 
No 8 Intégrer les chiots et les chatons à leur nouvelle demeure à un âge approprié (environ 8 à 12 semaines), afin de minimiser le stress et de faciliter l’adaptation à leur nouvel environnement.
 
No 9 Stériliser les chiots et les chatons au moment optimal, en tenant compte des bienfaits et des risques de l’intervention pour chaque individu, chaque race et chaque sexe, puis surveiller leur poids et leur comportement après la stérilisation.
 
No 10 Veiller à ce que les chiots et les chatons bénéficient d’examens vétérinaires, de vaccinations, de contrôles parasitaires, de soins dentaires, d’exercice et d’enrichissement réguliers, et ce, tout au long de leur vie, afin de maintenir leur santé et leur bien-être.
 

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.


Author InformationInformation sur l’auteur

Emmanuel Fontaine

Emmanuel Fontaine


Emmanuel Fontaine a obtenu son diplôme de l’École vétérinaire de Toulouse en 2004 et a poursuivi ses études à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (Paris) en tant que vétérinaire stagiaire dans l’unité des carnivores domestiques du département de reproduction. De 2005 à 2011, il a travaillé au Centre d’étude en reproduction des carnivores (CERCA), une unité spécialisée dans l’aide à l’élevage des animaux de compagnie. Emmanuel Fontaine est également diplômé de l’European College for Animal Reproduction (ECAR) et a obtenu son doctorat en 2012 sur l’utilisation des agonistes de la GnRH chez les chiens. De septembre 2011 à septembre 2018, il a occupé le poste de vétérinaire des services techniques pour l’équipe PRO de Royal Canin Canada. Il a ensuite été en charge des communications scientifiques pour les Amériques jusqu’en août 2022. Il travaille désormais en tant que vétérinaire principal des communications scientifiques pour Royal Canin Amérique du Nord.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  = two - three (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > Juillet 2023 > Principes directeurs en matière de santé : Le guide de l’éleveur sur les origines du développement d