Get In Touch

Entrer en contact

General

Général

mailinformation@ckc.ca Telephone 416-675-5511 TelephoneSans frais 1-855-364-7252 location 5397 Eglinton Avenue W.
Bureau 101
Etobicoke (Ontario)
M9C 5K6
hours
lundi à vendredi
9 h à 17 h
HNE
We're open right now! Nous sommes ouverts!

Membership Plus Toll Free

Adhésion Plus – sans frais

Order Desk

Bureau des commandes

Your Club is Here to Help!

Besoin d’aide? Le Club est à votre disposition.

Si vous avez perdu des documents d'enregistrement ou des certificats en raison de circonstances indépendantes de votre volonté (incendies, inondations, etc.), veuillez nous contacter en utilisant l'une des méthodes ci-dessus et nous pourrons vous aider à remplacer vos documents importants.

Découvrez le berger de Bergame

août 02, 2023

Bien que de nombreux amateurs de chiens au Canada n'aient pas encore eu l'occasion de rencontrer un berger de Bergame, une fois qu'ils l'auront vu, ils ne l’oublieront pas de sitôt. Le berger de Bergame est un chien rustique originaire des régions alpines du nord de l'Italie et de la Suisse. La race se caractérise par son poil entremêlé, qui ressemble au feutre de la laine de mouton. Ses origines remontent à plusieurs siècles et sont liées aux traditions rurales et à l'élevage du bétail dans le nord de l'Italie. Le berger de Bergame est une race de chiens de berger qui travaille principalement en gardant de grands troupeaux de moutons dans les régions montagneuses alpines et dans les plaines. Après la Seconde Guerre mondiale, la race a été presque décimée. Grâce à quelques personnes dévouées, on a trouvé dans les montagnes quelques spécimens aptes à l'élevage et le premier standard de la race a été rédigé en Italie en 1958.

 

Au milieu des années 2000, Jeanine Dell'Orfano, de Alp Angel Bergamascos, a élevé la première portée de bergers de Bergame en Nouvelle-Écosse. Depuis, Jeanine a élevé douze portées de cette race très rare et réside actuellement avec six de ces chiens dans sa ferme. Je savais que Jeanine était exactement la personne que je devais contacter pour en savoir plus sur cette race fascinante.
 



Qu'est-ce qui vous a attiré au départ chez le
berger de Bergame? 
Quand j'étais jeune, j'ai vu la photo d'un chien dans une encyclopédie sur les races de chiens et je suis tombée amoureuse de l'apparence de ce chien. J'ai été attirée par son poil unique et son aspect rustique.

Décrivez la personnalité du berger de Bergame. 
Les bergers de Bergame sont intelligents, fidèles à leur maître et très affectueux. Ils peuvent être têtus et indépendants. Chiots, ils ont besoin de beaucoup d'expériences positives et de socialisation pour devenir des adultes équilibrés, car ils peuvent être méfiants à l'égard des étrangers et des situations nouvelles. Les bergers de Bergame sont excentriques, comiques et attachants. Ils sont profondément dévoués à leur famille et s'épanouissent dans le contact et la proximité.

Quelles sont ses exigences en matière d'exercice? 
Ils ont besoin d'une cour clôturée ou d'au moins deux bonnes promenades par jour. Ils conservent leur instinct grégaire et leur instinct de chasseur et aiment poursuivre des objets dans la cour, courir et jouer avec des balles à l'extérieur. Ils adorent le vent et le froid et deviennent plus énergiques et excités à l'idée d'être dehors pendant les mois d’hiver, en particulier dans la neige.

 

 

Peuvent-ils vivre en appartement? 
C'est possible, mais ce n'est ni facile ni idéal. Ils peuvent être très aboyeurs, surtout lorsqu'ils entendent des bruits extérieurs. Ainsi, s'ils entendent les voisins parler dans le couloir, ils aboieront. À moins qu'il n'y ait un ascenseur, les chiots berger de Bergame ne doivent pas monter les escaliers tant qu'ils sont en pleine croissance, ce qui peut poser des problèmes. Il est important que les chiots aient accès à l'extérieur pour jouer librement. Ils ne sont pas à l'aise dans les parcs à chiens. Le seul exercice possible en appartement serait donc des promenades en laisse, ce qui ne permet pas au berger de Bergame de courir librement. Je ne recommanderais pas cette race pour la vie en appartement.

Parlez-moi de la robe et des besoins en matière de toilettage. La mue est-elle excessive?
La robe rustique est composée de trois types de poils : le sous-poil, le « poil de chèvre » et le poil de couverture. Ces trois types de poils s'entremêlent pour créer les « flocons » plats et feutrés qui donnent à cette race son aspect unique. Le poil de chèvre est un poil plus rêche et plus dur qui est plus important sur la tête, le cou et l'avant du chien jusqu'au garrot. Le poil est plus laineux vers l'arrière, ce qui permet naturellement d'alléger le poids de la robe à l'avant afin de libérer la liberté d'action. L'ensemble de la tête et du cou devrait naturellement être moins feutré.


 

Le poil ne commence à s'emmêler qu'à partir de l'âge de huit mois. Jusqu'à cet âge, un brossage régulier suffit. Une fois que le poil commence à s'emmêler, le processus de feutrage a commencé et la majeure partie du toilettage du corps est alors effectuée à la main. Les chiens ne muent pas et leur poil s'allonge continuellement, mais les chiots perdent leurs poils et il est courant de trouver des touffes de poils dans la maison pendant cette période.

 

Ont-ils des problèmes de santé?
Comme la plupart des races, ils peuvent souffrir de dysplasie de la hanche, de dysplasie du coude et de cancer. Les tests de santé sont importants pour cette race.

Quelle est leur durée de vie? 
Généralement de 12 à 14 ans.

Quels sports canins pratiquent-ils?
C'est une race polyvalente, et il y a des chiens qui font de l'agilité, du rallye, du travail sur troupeau, du flyball, du travail de flair, de la course sur leurre, de la recherche et du sauvetage, ainsi que de la conformation. 

Est-ce que les bergers de Bergame vivent facilement avec d'autres chiens?
S'ils ont été élevés avec eux lorsqu'ils étaient chiots, oui. Certains bergers de Bergame peuvent se montrer agressifs avec les chiens étrangers, et ils sont également sensibles aux mauvaises expériences avec d'autres chiens. Ils s'en souviendront toujours. Pour cette raison, les parcs à chiens sont à proscrire pour cette race. De nombreux bergers de Bergame vivent sans problème avec d'autres chiens, des chiens de petite taille, des chats et d'autres animaux de compagnie.

Comment sont-ils avec les enfants?
En général, ils sont bons avec les enfants s'ils ont été socialisés avec eux lorsqu'ils étaient chiots. En raison de leur instinct de rassembleur, ils peuvent être choqués par des enfants bruyants qui jouent et courent partout s'ils n'y sont pas habitués. S'ils sont élevés avec des enfants à la maison, ils ont tendance à se lier à eux et à les protéger. Comme pour tous les chiens, il ne faut jamais laisser un enfant et un chien ensemble sans surveillance.


 

Décrivez le propriétaire idéal d’un berger de Bergame. 
Le propriétaire idéal d'un berger de Bergame est quelqu'un qui a une certaine familiarité avec les races de bergers et leur comportement. Quelqu'un qui est prêt à être le chef, à fixer des limites et des règles cohérentes pour ses chiens. Le propriétaire idéal doit accepter que le berger de Bergame au poil feutré ramène l'extérieur dans la maison. Ils ramèneront des aiguilles de pin, des brindilles, de l'herbe et de la boue dans la maison, et leur poil nécessitera une attention constante et régulière. Le propriétaire idéal d’un berger de Bergame est quelqu'un qui est souvent présent et qui ne travaille pas de très longues heures, car cette race se nourrit de la compagnie et de l'attention des humains. Cette personne aura le temps de passer du temps avec son chien pour l'enrichir d'une activité et d'une stimulation mentale.

Y a-t-il des informations additionnelles que vous aimeriez que les gens sachent sur cette race?
On compte actuellement moins de 30 bergers de Bergame au Canada, mais on en dénombre environ 500 aux États-Unis. Depuis sa reconnaissance par l'American Kennel Club, sa popularité s'est légèrement accrue. La préservation de cette race représente un effort considérable. Ceux qui ont l'occasion d'en faire l'expérience comprennent immédiatement à quel point ils sont spéciaux.

 


Le berger de Bergame est peut-être la race qu'il vous faut si : 

  • Vous aimez un chien unique et rustique qui vous empêchera de vous promener sans être arrêté par des gens qui veulent prendre votre chien en photo.
  • Vous désirez un lien et un amour profonds avec le chien.
  • Les aboiements ne vous dérangent pas.
  • Vous êtes prêt à entretenir le poil tous les jours pour maintenir la robe en bon état.
  • Vous voulez un chien qui vous alertera de la présence de toute personne sur votre propriété.
 
Le berger de Bergame n'est peut-être pas la race qu'il vous faut si :
  • Vous voulez un chien avec la personnalité d'un retriever doré.
  • Vous prévoyez fréquenter les parcs pour chiens afin de socialiser et de faire de l'exercice.
  • Vous vivez dans un appartement ou vous n'avez pas de cour.
  • Vous avez des tapis blancs.
  • Vous ne supportez pas la saleté sur vos sols.
 

 

Merci à Jeanine Dell'Orfano pour son aide dans la rédaction de ce blogue. Pour entrer en contact avec Jeanine de Alp Angel Bergmascos et en savoir plus sur cette race unique, visitez le site de l'Association canadienne du berger de Bergame. https://www.bergamascocanada.com/hom

The opinions expressed by authors on the Canadian Kennel Club Blog and those providing comments are theirs alone, and do not reflect the opinions of the Canadian Kennel Club or any of its employees.

Les opinions et les commentaires exprimés dans le blogue du Club Canin Canadien sont ceux des auteurs et ils ne reflètent pas les opinions du Club Canin Canadien ni de ses employés.

Author InformationInformation sur l’auteur

 Ian Lynch

Ian Lynch


Ian Lynch est un comédien, une personnalité des ondes et un membre du Club Canin Canadien.

Share this ArticlePartagez l’article

 
instagram logo
Comments
Blog post currently doesn't have any comments.
  Is one < than four? (true/false) (please enter the answer to the question or statement)

Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article > Previous Post >Prochain article >


AccueilHome > Le courrier canin > August 2023 > Découvrez le berger de Bergame